Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 11:17

Manquant de temps et ayant des soucis d'ordinateur (vis ma semaine de poisse), je vous mets l'article du site web de Grazia.

C'est franchement révoltant d'aller caster des mannequins dans une clinique qui soigne l'anorexie mais finalement ça m'étonne meme pas. Ca prouve bien que le monde de la mode n'a pas de scrupule à travailler avec des mannequins malades, ils se balancent que les filles soient malades, ils veulent juste un "tas d'os".


Ca résume aussi le grand paradoxe de notre societé, on dit aux malades de TCA de guérir parce que la maigreur met leur vie en danger mais d'un autre côté la société vénère la maigreur...

 

Suede-des-mannequins-castes-dans-une-clinique-contre-l-anor.jpg

 

 Source http://www.grazia.fr/societe/news/suede-des-mannequins-castes-dans-une-clinique-contre-l-anorexie-547037

 

POLÉMIQUE EN SUÈDE. UNE AGENCE DE MANNEQUINS EST ALLÉE RECRUTER DES FILLES DANS UNE CLINIQUE QUI TRAITE L'ANOREXIE.

 

Gros scandale en perspective. Une agence de mannequins suédoise s'est rendue dans une clinique (la Stockholms Centrum för Ätstörningar) contre l'anorexie afin de trouver de nouvelles recrues. C'est la directrice du centre de soins Anna-Maria af Sandeberg qui a prévenu l'agence de presse suédoise TT, outrée par de telles méthodes. "Ils étaient à l’extérieur du bâtiment et attendaient que les jeunes filles sortent en promenade", a-t-elle expliqué. Plusieurs autres établissement pourraient être concernés mais Anna-Maria n'en a pas donné les noms. Selon elle, l'agence ne connaît aucune limite dans son processus de recrutement, affirmant que  l'une des filles à avoir été contactée "était en fauteuil tellement elle était maigre". Certaines patientes abordées par les recruteurs n'avaient "que 14 ou 15 ans", explique Christina Lillman-Ringbor, la coordonnatrice des soins à la clinique.

"C'est un procédé répugnant"

Approché par l'agence TT, le directeur de l'agence Elite Model Management de Stockholm, Fredo Kazemi, s'est insurgé contre de tels procédés. "C'est répugnant et contraire à l'éthique. Je ne crois pas qu'une grande agence sérieuse travaille de cette manière", a-t-il déclaré.

Interrogée par Metro, Angelica Karlsson, l'une des patientes de la clinique, explique comment elle a été abordée par l'agence de mannequins en question. "J’étais sévèrement sous-alimentée et en congé maladie de l’école. Les médecins m’ont dit que je serais vouée aux soins si je ne buvais pas les boissons nutritives qu’on me donnait". Puis l'agence l'a contactée et lui a proposé de travailler pour eux. "J’étais flattée et je me disais que j’atteignais enfin l'idéal pour lequel j’avais mis tant d’effort. Mais ça détruit complétement le traitement. On ne se rend pas compte qu’on est malade si quelqu’un nous dit qu’on paraît bien et qu’on peut même devenir une modèle… Alors on n’écoute plus les médecins qui nous disent autre chose", a-t-elle confié.

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 12:08

Selon l'étude Anamia menée par des chercheurs français et britanniques, la censure des contenus "pro-ana" qui vantent les pratiques anorexiques aurait un effet contraire à celui recherché. Par ailleurs, en offrant des espaces de discussion avec les commentaires ou les forums, ces blogs et sites auraient un effet salutaire pour les personnes atteintes de tels troubles du comportement alimentaire.

 

Un article intéressant à lire ICI sur Numerama

 

tumblr_lykfsuxdgw1r7n65io1_500.jpg

 

La conclusion de l'étude Anamia ne m'étonne pas. Même si je n'apprécie pas tellement les "pro-ana", quand on ne trouve plus de soutien sur les forums de TCA ou bien dans la vraie vie, il faut en trouver ailleurs. On ne peut pas garder tout pour soi, on a besoin de partager notre souffrance, on a besoin de parler.


Je pense qu'il serait plus judicieux d'apposer un bandeau obligatoire sur les photos retouchées et de mieux encadrer les milieux de la mode pour endiguer cette culture sociétale de la maigreur.

 

Il y a quand même une grande incohérence actuellement qui je trouve est un frein à la guérison: comment reprendre sereinement du poids quand le modèle en vigueur est la minceur/maigreur?

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 12:22

Comme quoi les choses peuvent évoluer dans le bon sens: en Suède, un magasin de vêtements a installé des mannequins qui ont des tailles et silhouettes réalistes. L'idée est de varier au maximum les silhouettes et les morphologies afin que chacun s'y retrouve.


J'espère voir la même chose en France parce que les mannequins qui ont une silhouette d'une gamine de 12 ans j'en ai un peu marre.


J'avoue sur le coup la photo m'a troublé parce si on ne regarde pas le visage des mannequins on dirait des vraies personnes, mais j'adhère totalement au concept.

 

398803_10151585988632494_847039213_n.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 10:09

numerisation0001.jpg

numerisation0002.jpg

 

Ces deux images sont un scan du magazine grazia du 18 janvier 2013.

 

Si vous ne le savez pas encore, l'année dernière Israël a voté une loi pour encadrer le mannequinat. Ainsi depuis le 1 janvier 2013, les mannequins trop maigres (imc inférieur à 18,5) n'ont plus le droit de défiler. 

 

Certains considérent cette loi injuste, moi je trouve que c'est une bonne chose car on le sait très bien qu'il y a des abus dans la mode. J'ai lu je ne sais combien de témoignages d'anciens mannequins à qui on avait demandé de maigrir alors qu'elles étaient déjà filiforme.

 

Et puis quand on est petite on ne peut pas être mannequin, alors pourquoi pas un critère de poids? Sachant que de toute manière avec un IMC de 18,5 on est loin d'être épaisse.

 

Ce qui me fait rire ce sont les arguments des gens contre, notamment quand ils affirment qu'un IMC de 18,5 est incompatible avec la mode internationale...euh sérieusement? 


 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 16:59

On pourrait penser qu'en 2013 les hospitalisations soient plus humaines...on en est encore loin malheureusement...

 

 

L'avocat d'Alice, une jeune fille souffrant d'anorexie, a affirmé, mardi, que sa cliente ne se sentait plus capable de rester à l'hôpital où elle séjourne depuis décembre suite à une décision judiciaire. La jeune femme a demandé, mardi, devant le tribunal de première instance de Bruxelles, à pouvoir sortir du service de psychiatrie de l'hôpital Brugmann où elle est soignée, parce qu'elle ne supporte plus être nourrie par sonde et attachée à son lit.

 

Pour lire la suite c'est ICI

 

2228072285 1

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 15:51

« La mode ça va quand même mieux aux minces qu’aux grosses » : la rédac chef de Biba a bien dérapé sur Chérie 25. Voici la réponse d’une madmoiZelle.

 

Il y a quelques jours, mes oreilles ont entendu ce qu’elles n’auraient jamais voulu entendre : invitée dans l’édition spéciale « Fashion Week », sur la nouvelle chaîne Chérie 25, Delphine Apiou, la rédactrice en chef de Biba, donne son opinion sur « les grosses » et la mode.


Pour lire la suite de l'article c'est ICI 

 

Eh bien je suis contente de ne pas acheter Biba quand je vois les conneries que peut sortir sa rédactrice en chef!!! Y en a marre des raisonnements plus que tordus du milieu de la mode.

 


Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 15:49

source http://www.huffingtonpost.fr/2012/12/28/femme-parfaite-1912_n_2374664.html

 

Elsie Scheel, jeune étudiante de 24 ans, avait été élue femme idéale en hiver 1912. Non par un quelconque concours de beauté mais par des scientifiques de l'Université médicale de Cornell.

 

r-PERFECTWOMAN1912-large570.jpg

 

La particularité de cette miss est qu'elle ne correspond plus du tout au canon de beauté actuelle. Depuis le début du vingtième siècle, ces critères ont bien évolué et la femme parfaite de 1912 serait considérée comme trop voluptueuse en 2012.

 

Elsie ne faisait surement pas une taille 34 comme les mannequins de Yves Saint Laurent mais plutôt une taille 40-42. Les journaux de l'époque, comme le Star et le New York Times, la décrivaient comme une jeune femme blonde pesant 77,5 kilos (171 livres) et mesurant 1m76 (5 ft. 7).

 

Selon la blogueuse Kate Harding, avec de telles proportions Elsie Scheel serait considérée comme une personne en surpoids aujourd'hui. Son IMC indique ainsi une masse corporelle de 26.5, sachant qu'une masse corporelle "normale" doit se trouver entre 18.5 et 24.9, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Le docteur Esther Parker, à l'origine de cette étude scientifique, a pourtant choisi Elsie Scheel parmi 400 autres concurrentes. L'un des arguments pour légitimer sa beauté était de la comparer à la célèbre Vénus de Milo dont elle portait les mêmes mensurations.

 

Le New York Times décrivait aussi son caractère "parfait" de femme battante, suffragette aimant les automobiles et l'horticulture, mais qui ne buvait pas une goutte de thé ou de café. Le Times quant à lui la qualifiait de "spécimen le plus proche de la perfection physique de la femme".

 

Une preuve de plus que la femme parfaite avec des mensurations parfaites n'existe pas. Comme nous le prouve cette ancienne étude, la beauté est une perception subjective et culturelle qui varie selon l'époque et le lieu. Kate Upton peut sembler pour les hommes d'aujourd'hui comme une femme occidentale idéale, mais elle n'aurait certainement pas plus aux hommes de 1912.

 

Depuis, les canons de beauté ont beaucoup changé, comme le prouvent ces impressionnantes photos des mannequins de Victoria Secret. Sont-elles trop maigres? Les critères de beauté sont-ils désormais excessifs

 

--> L'article parle de l'idéal féminin des hommes mais aux dernières nouvelles si la maigreur est reine ce n'est pas parce que ça plait aux hommes. L'idéal de la maigreur d'aujourd'hui est imposée par la mode, le cinéma & cie

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 08:45

Qui n'a jamais subi la pression de la minceur ? Sur le banc des accusés, on trouve évidemment les médias qui véhiculent une image erronée de la femme parfaite, mais un suspect inattendu pourrait y prendre place : nos gènes. Selon une étude américaine publiée dans International Journal of Eating Disorders réalisée chez des jumelles, les gènes rendraient certaines femmes plus vulnérables à la pression d'être mince.

 

tumblr_kvljzp412Z1qa7d6eo1_400_large.jpg

 


 

L'étude, menée par les chercheurs de l'université du Michigan, part d'une question simple : pourquoi, alors que nous sommes tous exposés aux mêmes images relayées par les médias, seul un faible pourcentage de la population développe un trouble du comportement alimentaire à type d'anorexie ? En d'autres termes, existe-il une inégalité des femmes face aux images de minceur ?

Pour y répondre, les chercheurs, menés par la psychologue Jessica Suisman, ont comparé les réponses de 343 jumelles monozygotes et dizygotes (plus communément appelé "vrais" et "fausses" jumelles), âgées entre 12 et 22 ans, sur l'apparence du corps. Chaque "paire" a, tour à tour, répondu à neuf questions afin de déterminer dans quelles mesures elles souhaitaient ressembler à différentes célébrités du monde du cinéma et de la télévision.

Les chercheurs auraient mis en évidence que les "vraies" jumelles qui partagent le même code génétique présenteraient des niveaux d'idéalisation de la minceur plus proches que les "fausses" jumelles. Des résultats qui prouveraient le rôle de la génétique dans l'enclin ou non à la minceur.

Evidemment, les facteurs environnementaux interviennent dans la "vulnérabilité à la minceur". Mais contrairement à ce qu'ils pensaient, les chercheurs ont découvert que les expériences non partagées par les jumelles avaient un plus grand impact que les facteurs environnementaux partagés, comme le niveau socio-culturel de la famille.

Selon Jessica Suisman, psychologue : "de nombreux traits de personnalité sont déterminés par les gènes et pourraient jouer un rôle dans le développement des troubles du comportement alimentaire".

Cependant, difficile de tirer des conclusions d'une telle étude. Tout d'abord, à cause du petit nombre de sujet inclus, mais surtout car aucune étude génétique à proprement parler n'a été réalisée par les chercheurs.

Source : "For some women, genes may influence pressure to be thin", Michigan State University, 3 octobre 2012.

 

rédigé le 4 octobre 2012 par Stéphanie Teboul 

 http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-le-desir-d-etre-mince-en-partie-explique-par-la-genetique--8325.asp?1=1

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 13:26

3228706.jpg

Une attaque "topless" du mouvement féministe ukrainien Femen à Milan, le 24 février 2012, pendant la Fashion Week, pour dénoncer, entre autres, l'anorexie dans le milieu de la mode. (AFP PHOTO/GIUSEPPE CACACE)

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 15:46

Régulièrement H&M collabore avec des grands noms de la mode. Depuis le 8 mars, la collection Marni est en rayon et on en parle partout…et pas seulement en bien.

 

Si cette collection remporte un énorme succès, elle se voit aussi entachée par un scandale : la mannequin Aymeline Valade, égérie de cette collection, est  d’une maigreur à faire peur.

 

Lorsqu’on regarde les photos on ne peut que constater des jambes et des bras très maigres, un visage creusé et fatigué. On dirait que la mannequin est malade et en fin de vie. Bref on est loin du glamour de la mode…

 

Un observateur au Daily star a déclaré : «  Ce modèle semble très malade, presque cadavérique. Sa peau est grise, vous pouvez voir des veines saillantes dans ses mains et elle a d'énormes poches sous les yeux. »

 

marni-hm7.jpg

Marni_HM_women.jpg

 

H&M a tenu à défendre son choix en s’adressant au MailOnline :  « Nous apprécions les commentaires de nos clients sur la façon dont nous menons nos affaires.[...] H & M a une politique concernant la publicité dans laquelle nous nous tenons fortement éloigné de l'alcool et de l'abus de drogues, et nous ne travaillons pas avec des modèles qui sont nettement sous-alimentées. ». Sans commentaires…

 

En feuilletant des magazines féminins j’avais déjà été un peu choquée par les photos de cette campagne. Pourtant dans les magazines ce ne sont pas des photos de Aymeline Valade mais de l’actrice Imogen Poots qui m’avaient interpellées car on dirait une adolescente de 15 ans.


 Marni-HM-402x272.jpg

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse