Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 16:06

Ce matin j’ai donc regardé en replay le fameux documentaire de Zita dans la peau d’une obèse.

 

Comme je le pensais la bande annonce était bien plus racoleuse et provocatrice que le contenu de l’émission.

 

La conclusion de l’émission est que n’importe qui peut tomber rapidement dans l’addiction alimentaire en nous montrant qu’au bout de 15 jours de régime hypercalorique Zita était devenue une droguée de la bouffe.


 

c06ebd04-9e19-4ca3-941e-2fd39ab13f16.jpg

 

Le problème c’est que le postulat de base ne correspond pas à la conclusion. Zita n’a jamais été vraiment dans la peau d’une obèse, elle a mangé comme une obèse et est à développer une addiction pour la nourriture (son nutritionniste a dit que c’était réversible sans soucis vu que ça n’avait duré qu’un mois).

 

J’ai été surprise qu’en avalant presque 6000 calories par jour pendant 1 mois Zita ne prenne que 4,5 kilos. En tout cas maintenant elle sait qu’elle stocke le gras dans le bide et les bajoues. Mais j’avoue que j’ai un doute sur le fait qu’elle ait respecté à la lettre ce « régime ».

 

J’ai connu les crises et les compulsions. Je sais ce que c’est de se blinder jusqu’au trop plein, et ça rend malade. Bon ok la première nuit elle a vomi ses tripes et les jours d’après elle se trainait.  Combien de fois j’ai eu des crises de foie, combien de fois j’ai passé des nuits atroces parce que je m’étais empiffrée. Et je crois que je ne suis jamais arrivée à m’enfiler 6000 calories par jour même si en mode crise mon estomac était sans fond. Après j'avais bien du mal de manger. 

 

Si elle a bel et bien mangé 6000 calories par jour pendant un mois pour obtenir si peu de kilos en plus, ça me rassurera par rapport à mes petits actes de grignotages ou mes rares boulotages qui me font parfois quelque peu culpabiliser.

 

creme chantilly

 

Reste que je ne comprends toujours pas l’intérêt de sa démarche, on va dire qu’elle voulait se rendre compte par elle-même qu’on pouvait devenir accro de la bouffe mais bon…

 

Mais l’obésité n’est pas forcément liée à un problème de suralimentation et à une addiction alimentaire. Ca a dû être dit rapidement qu’il y avait d’autres causes à l’obésité, en attendant reste qu’ici obésité = suralimentation. Et bien qu’on ait vu que derrière cette suralimentation il y avait quelque chose, le quelque chose n’a pas été développé.

 

Sinon le reportage ne tombe pas trop dans le pathétique ou le voyeurisme. Mais on n’apprend rien de neuf. On le savait déjà que les obèses étaient discriminés dans la vie de tous les jours et au boulot. On nous le répète à longueur de journée que c’est mauvais à la santé de ne pas manger équilibré et en quantité raisonnable. Les reportages sur l’obésité, il y en a autant que les reportages sur l’anorexie, voire plus. Je crois que le « gros » est encore plus une bête de foire que l’anorexique… C’est triste.

 

Les témoignages des femmes durant l’émission étaient touchants, on ne peut pas dire le contraire. Y a des moments où ça m’a remué parce que peu importe le type de TCA les fondements sont presque les même et on sent cette souffrance plus que palpable.

 

Je pense même que Zita était réellement mal pour ces femmes d’ailleurs. Si le principe de l’émission est un peu stupide, Zita ne semble pas avoir un mauvais fond.

 

z.viennoiserie.boulangerie.patisserie.jpg

 

Mais on le sait que les troubles du comportement alimentaires sont une souffrance pour les personnes et se déclenchent souvent suite à un trop plein de souffrance.

 

En toute fin d’émission on nous a rappelé le nombre d’obèses qu’il y aura dans X années. Ben si le monde continue sur sa lancée avec des plans d’austérité où les gens n’ont plus d’argent pour se nourrir, je pense que l’épidémie d’obésité sera stopper sans trop de soucis et la haute autorité de santé pourra dira merci au capitalisme effréné et sans limites. Voilà c’est le paragraphe sarcastique et surtout tient d’une pointe d’inquiétude quand je vois ce qui se passe dans certains pays européens…

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 15:59

Des fois je me demande jusqu’où peut aller la connerie des émissions télé.

 

Avant-hier j’ai vu sur M6 la bande annonce d’une nouvelle émission…ah non ils insistent sur le mot documentaire…où une journaliste prénommée Zita, présentée comme menant des enquêtes sans limite et en immersion, va se mettre dans la peau d’une obèse pendant un mois.

 

PREVIEW-Zita-dans-la-peau-de-un-docu-realite-efficace-mais-.jpg

 

C’est une expérience incroyable parait-il ! Et pour cela la journaliste va manger durant un mois comme une obèse soit  5876 calories par jour malgré les mises en garde de son médecin « vous allez stresser votre organisme » lui dit-il.

 

Je suis restée pantoise face à cette bande annonce. On est bien loin de Super size me de Morgan Spurlock qui avait au moins pour but de dénoncer la malbouffe. Je suppose bien entendu que cette bande annonce a été montée de manière provocatrice afin de provoquer un buzz (on en parle un peu partout sur Internet) et d’ameuter la foule mercredi soir à 20h50.

 

Reste qu’en 58 secondes de bande annonce on vous apprend qu’en fait les gros sont gros parce qu’ils s’empiffrent à longueur de journée à coup de baguette entière le matin, d’une tablette de chocolat à 10h, de bombe de chantilly en guise de goûter et d’un gros pot de Nutella en pleine nuit. Tant pis pour les gros qui mangent normalement et qui souffrent malgré tout d’un problème de poids.

 

Et puis  résumer la vie d’une obèse à manger c’est un tantinet réducteur. Se mettre vraiment dans la peau d’une personne obèse, ça serait porter une combinaison qui permettrait de voir que lorsqu’on atteint la centaine de kilos la vie de tous les jours est difficile, que ce soit pour se déplacer, pour s’habiller ou bien pour manger…parce que si les gens sont admiratifs devant une maigre qui mange une énorme gaufre Nutella chantilly dans la rue (en l’enviant secrètement car elle peut se faire plaisir vu sa silhouette fluette) alors qu’ils vont avoir un œil beaucoup plus dur sur une personne en surpoids qui ose «  s’empiffrer » en public en se disant «  franchement elle n’est pas assez grosse comme ça ? »

 

J’ai juste envie de hurler. Je ne suis pas grosse, mais cette émission me hérisse le poil et j’ai envie de hurler ma colère contre les cons qui ont pu imaginer une émission aussi débile qui stigmatise les personnes en surpoids.

 

Je me demande si ce n’est pas le jeu du moment de taper sur les gros. Entre Lagerfeld qui dit à haute et intelligible voix qu’Adèle a un très joli visage et une voix divine mais voilà c’est dommage qu’elle soit grosse. Et la chroniqueuse du nouvel obs Marie Sigaud qui le 27 janvier publiait aux yeux de tous un texte où elle disait ne pas supporter la pub Castaluna en disant de la mannequin « Cette grosse (…)  remue me révulse ».

 

D’après la fin de la bande annonce il semblerait que le « documentaire » ait à la base une intention louable qui est de montrer qu’on peut être addict à la nourriture. Mais voilà il y a des moyens nettement plus intelligents de le faire sans stigmatiser les gens, sans perpétrer des préjugés…

 

Et les addict à la nourriture ne sont pas toujours obèses, y a les anorexiques, y a les boulimiques aussi. Alors je me demande si Zita va suivre pour sa prochaine émission une anorexique, ça lui permettrait en même temps de perdre les kilos emmagasiné durant un mois…

 

Quant à la femme que Zita suit, qui s’avale plus de 5000 calories par jours, pour moi elle souffre d’hyperphagie qui fait partie de la grande famille des TCA.

 

Et si vous vous demandez si je regarderai l’émission, c’est oui mais en Replay afin de voir l’ampleur de la connerie qui y sera développée et parce que pour critiquer et émettre un avis il faut quand même regarder sinon ça serait comme dire d’un livre qu’il est nul et bon à brûler alors qu’on a seulement lu la quatrième de couverture.

 

Vis ma vie de, ça pourrait peut-être être drôle…genre vis ma vie de clown…et encore…Dans sa seconde émission Zita se plongera dans le quotidien d’une femme de ménage. C’est un peu moins pire que vis ma vie de malade que je trouve plus que malsain et qui  est juste un appel au peuple pour faire de l’audience et c’est très nul.

 

Mais bon moi j’en ai un peu marre des pseudos émissions de télé réalité qui coûte 3 fois rien au chaine et qu’on nous rediffuse x fois. Maintenant on nous diffuse rarement des films et c’est un miracle quand c’est un inédit. Pour les séries les chaînes nous les diffusent toujours avec un an de retard par rapport à la diffusion américaine…bizarrement les autres pays francophone eux doivent avoir un décalage de 2/3 mois…et on nous propose encore rarement la vost….

 

Pareil je commence à en avoir ras le bol des émissions culinaires. J’adore cuisiner mais j’en ai marre d’un dîner presque parfait, de top chef, de master chef. J’en ai ras le bol aussi des émissions de variétés et des émissions compilations genre les 100 plus grand.

 

Il est où le temps où M6 nous faisait sa trilogie du samedi ? Maintenant elle nous diffuse un inédit puis de la redif dans le désordre…si c’est pas se moquer des téléspectateurs.

 

Bon je pourrais éteindre la télé, mais souvent je m’en sers comme fond sonore. Le matin la programme est encore pas trop pourri sur France 5…par contre je râle contre leurs spots de prévention alimentaire qu’on nous fait tourner en boucle durant les programmes jeunesses…

 

 

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 23:56

Actuellement se joue au Théâtre des Mathurins à Paris une pièce sur l'anorexie: "Annabelle M, une histoire sans faim".

 

Une jeune fille, comme beaucoup d'autres... En apparence, seulement, car Annabelle cache bien des choses. En elle, c'est l'enfer, silencieux et dévastateur. Celui de l'anorexie.

 

Autour d'elle c'est l'incompréhension et le silence. Comment exprimer sa douleur quand on est si seule ? Que dire quand on a perdu le goût de la vie ?

 

C'est Annabelle " la rescapée ", heureuse et pleine d'appétit qui commence le récit et retrace les incroyables méandres de sa guérison. Elle incarne ensuite tour à tour Annabelle " la malade ", sa mère, son père, et les différents protagonistes de cette chronique d'une mort annoncée qui va évoluer lente-ment vers une rémission totale. Le récit des Annabelles emprunte des chemins inattendus qui nous rendent accessible ce terrible sujet et nous font vibrer avec elles.

 



 

 

Dommage que c'est à Paris car je serais bien allée la voir.

 

Pour en savoir plus c'est ICI

 

 

 

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 23:40

Aujourd’hui on m’a parlé d’une émission sur les TCA diffusée lundi sur France 4. Comme vous le savez, je ne suis plus une grande fan de ce genre d’émissions pour diverses raisons. Mais là j’étais curieuse de savoir ce qu’une émission du service public pouvait donner.

 

Merci le replay, j’ai pu tranquillement regarder le reportage tout en  zappant le second reportage en parallèle qui ne m’intéressait pas du tout.

 

Durant le reportage on a pu suivre Jade, 15 ans pour 38 kilos (oui ça on nous l’a répété je ne sais combien de fois…) anorexique depuis 3 ans. Le déni de la maladie est encore assez ancré, ses parents ne savent plus quoi faire pour l’aider. Comme sa mère le dit si bien « on a tout essayé, rien n’a marché mais on ne baisse pas les bras ».

 

Pour une fois le reportage n’est pas voyeuriste. On ne suit pas le quotidien d’anorexique de Jade. Non on s’intéresse cette fois ci à une autre facette de la maladie.

 

Au début du reportage l’animatrice se rend chez la jeune fille et ses parents pour faire un état des lieux et discuter aussi bien avec la malade qu’avec ses parents. On se rend compte que l’animatrice connait ou a été bien briefé sur les TCA. J’ai en tout cas aimé sa douceur et j’ai senti pour une fois une réelle envie d’aider et non pas de faire de l’audience.

 

Après avoir discuté avec Jade, l’animatrice a discuté avec ses parents. La mère  a bien insisté sur le fait que l’anorexie est une maladie, que ce n’est pas un régime où l’on mange une pomme par jour pour devenir canon comme les mannequins. Ensuite l’animatrice est allée à la rencontre de la psychologue de Jade pour en savoir plus, cette dernière a avoué tout simplement son impuissance à aider la jeune fille.

 

Puis elle a emmené Jade à Paris dans l’association de la note bleue où elle a pu rencontrer une brochette de spécialistes pour l’aider : psychiatre, psychomotricienne, diététicienne. Des spécialistes qui ne l’ont pas prise de haut, des spécialistes qui l’ont respecté en tant qu’être humain.

 

anorexie.jpg

Oui parce qu’où Jade est suivi habituellement c’est tout le contraire si elle perd du poids, elle sera hospitalisée de force en isolement pour les fêtes de fin d’année. J’adore toujours autant les traitements inhumains pour soigner l’anorexie en France. Comme si on ne se sentait déjà pas suffisamment seule et malheureuse avec la maladie, on veut nous guérir par le chantage et l’isolement…Heureusement à la Note bleue ce n’est pas le même discours et on nous montre bien qu’un autre chemin de guérison est possible. Le problème c’est que si on n’est pas dans une grande ville on n’a pas accès aux mêmes soins.

 

L’émission était positive. Jade a repris espoir. Enfin c’est ce qu’on nous dit. Elle a pu rencontrer des ex anorexiques qui lui ont dit que la guérison était possible…enfin ce qui est dommage c’est qu’on n’a pas su combien de temps ces filles guéries ont mis pour aller mieux. (Je sais je suis chiante) C’est bien de donner de l’espoir, je suis pour mais il ne faut pas oublier de préciser malgré tout que guérir de l’anorexie prend du temps surtout quand on est passée dans la chronicité (au-delà de 3 années de maladie) parce qu’il ne faut pas donner un faux espoir qui se transformera en découragement. Après on n’assiste pas à toute la discussion donc peut-être que les guéries lui ont dit que guérir peut prendre du temps.

 

Malgré les quelques défauts et maladresses du reportage je l’ai bien aimé car pour une fois on nous a montré du positif et on ne s’est pas servi de la malade uniquement pour l’audience, on lui a ouvert des portes chez des spécialistes qu’elle n’aurait pas pu avoir sans passer à la télé. On a vu aussi vraiment à quelque point la maladie est omniprésente et s’impose en tyran. Que même toute la volonté du monde ne suffit pas pour guérir parce que tant que la peur de grossir est plus forte que l’envie de guérir on est coincée avec cette foutue anorexie.

 

Bref je suis contente, il y a quand même du progrès dans la télévision française : cette émission présente enfin l’anorexie comme une véritable maladie.

 

Pour le replay c'est ici http://www.pluzz.fr/ca-va-mieux-en-le-disant-2011-12-19-22h15.html 

Si le lien ne marche pas c'est l'émission "ca va mieu en le disant" du 19 décembre à 22h15

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 00:13

Partant du principe que pour critiquer il faut au moins avoir regardé, j’ai donc visionné Starving secrets. 

 

On retrouve rapidement tous les grands codes de la télé réalité avec les mises en scènes, les coupures aux moments importants, la musique triste et tous les pathos

 

J’ai remarqué que mon anglais a bien progressé puisque sans sous titres j’ai pu suivre sans trop de problème. Mais ça c'est un autre sujet.

 

Je ne cautionne toujours pas ce genre d’émission. Mais je ne peux pas nier qu’elle est plutôt bien foutue et quasiment pas voyeuriste. Oui nos confessions intimes, vie ma vie et autres sont bien pire,comme quoi...

 

On suit les filles de A à Z.


Tracey Gold rencontre les filles chez elles. Elle commence par essayer d’en savoir un peu plus sur leurs TCA et leur mal-être. Puis elle les réconforte et leur redonne de l’espoir en leur disant qu’elles peuvent s’en sortir comme elle.


N’empêche si on nous présentait plus souvent des personnes guéries, ça aiderait à s’accrocher et à garder espoir même dans les pires moments. On nous dit souvent que la guérison est possible, mais on ne nous la montre quasiment jamais.

 

Tracey Gold tient essentiellement un rôle de présentatrice et non de coach car les filles sont hospitalisées dans des centres spécialisés et donc suivies par des spécialistes. Y a pas à dire mais j’ai toujours cette sensation que les traitements aux USA sont plus humains.

 

Melissa a été anorexique avant de devenir boulimique. Non elle n’est pas maigre.Elle représente le cauchemar de toute anorexique sombrant dans la boulimie puisqu'elle a quelques kilos en trop si bien qu'elle se hait profondement. En plus des TCA, elle a des TOC.

C’est presque agréable (enfin je me comprends, c'est à prendre avec des guillemets) de voir une malade qui sort de l’ordinaire télévisuel c’est-à-dire qui n’est pas maigre à faire peur.

On la voit faire une crise mais finalement ça reste soft elle avale quelques trucs c’est tout, seulement un mini bout de la crise est filmé. Puis on la voit un bref moment la tête dans les toilettes mais on ne va pas plus loin. Dans Confessions intimes il y aurait eu un plan d’une minute sur la porte des toilettes ou sur la fille vomissant ses tripes.

 

1.jpg

 

Rivka est anorexique depuis son adolescence. Elle avale 500 calories par jours et marche 6h dans les froides rues de Toronto. C’est un fantôme au regard vide. Elle s’habile parce qu’il le faut mais elle ne prend pas soin d’elle, elle se déteste. Rivka est maigre, elle fait toute habillée 35 kg mais  elle n’est pas cachexique comme la plupart des anorexiques des reportages. 

 

 

2.jpg

L’épisode représente en gros une année de leur vie. Mais on ne s’attarde pas trop sur la vie des filles, on nous montre comment les TCA affectent leurs vies ou plutôt leurs non-vies…On les suit rapidement en cure où l’on voit leur évolution. Finalement on ne filme pas trop leurs faits et gestes, mais plutôt leurs paroles, leurs réflexions. On s’intéresse enfin au côté psychologique pas au côté sensationnel et visuael des TCA.

 

On y a voit de la douleur,  on y voit la complexité de TCA, on assiste à l’auto sabotage provoqué par la maladie elle-même, on sent le désespoir et la lassitude d’une vie dictée par la maladie.

 

Comme c’est une émission grand public tout se finit bien.

 

Melissa va mieux, mais elle n’est pas guérie. Elle continue sa thérapie. Elle a enfin pu être diplômé et aller à la fac

 

Rivka  renait et revie. Elle a repris des kilos mais pas trop. Elle a repris figure humaine, elle se maquille un peu, se coiffe, s’habille. Ce n’est plus un ectoplasme. Elle va mieux dans sa tête. Elle a dû mal avec son corps mais puisque ça va mieux dans sa tête et dans sa vie ce n’est finalement pas si grave. Elle continue son traitement car le combat n’est pas fini.

 

L’émission est moins pire que ce que je pensais. De bien meilleure qualité que les reportages intrusifs et voyeuristes français.

 

Je n’apprécie toujours pas ce genre d’émissions. Je regarde parce que ça parle de TCA et pour donner mon avis. Je ne regarde plus en espérant y trouver la solution pour guérir. Non la solution n’est ni dans les livres, ni à la télévision mais en nous.

 

Il y a certainement un bon fond dans ce show, de montrer que la guérison est possible, qu’il faut se soigner. Reste que les gens regarderont comme des bêtes curieuses ces malades, parce que c’est toujours fun de regarder les nanas souffrant de TCA, c’est spectaculaire, c’est de la folie pure (arrêter de manger…quelle idée…).  

 

3.jpg

4.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 11:59

Starving Secrets est le titre d’un tout nouveau programme de télé réalité diffusé sur le chaîne américaine Lifetime.

 

Ce show va suivre deux jeunes filles atteintes de troubles du comportement alimentaire dans leur combat contre la maladie coachées par Tracey Gold ancienne anorexique et comédienne (elle a eu un rôle important dans Quoi de neuf, docteur ?)

 

1320735659105.jpg

Cette émission prend le parti de tout montrer. Le but étant d’encourager au traitement et de monter les aspects les moins glamour de l’anorexie et de la boulimie.

 

Durant six épisodes, le show suivra dix femmes entre 19 et 43 ans.

 

Dans le premier épisode diffusé, les téléspectateurs ont ainsi suivi la jeune Melissa vomir après une crise de boulimie et Rivka, 28 ans qui a marché pendant six heures pour éliminer 1500 calories…

 

La présidente de l’association nationales des TCA Lynn S.Grefe critique vivement cette émission :"Nous ne soutenons pas un projet qui montre des personnes malades à la télévision."

 

Alors pour ou contre ?

 

media_xl_4507263.jpg

Je regarderai par curiosité le premier épisode. Et je ne serai pas la seule à faire ça car on le sait très bien que l’anorexie et la boulimie sont un sujet vendeur à la télévision.

 

Je ne crois absolument pas que l’on peut encourager les malades à se faire soigner grâce à une émission télé on sait très bien que les TCA sont bien plus complexes que ça. De plus la guérison se compte plus en année qu’en mois.

 

La première chose que je me dis c’est que la carrière de Tracey Gold est au point mort  depuis 2005. Je la soupçonne donc fortement de vouloir revenir sur le devant de la scène grâce à son émission sur les TCA.

 

Une chose que je ne cautionne pas c’est profiter des TCA pour devenir célèbre ou entretenir sa célébrité.

Je pense d’ailleurs qu’elle ne participe pas bénévolement à cette émission…

 

Le seul point positif de l’émission pourrait être qu’elle montre que les TCA n’épargnent aucunes tranches d’âge…mais une émission d’information sur le sujet peut le dire également sans le voyeurisme.


Bref je ne cautionne vraiment pas cette émission. Et une fois n'est pas coutume je dénonce une dérive de la société.

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 16:00

VENDREDI 18 JUIN 2010 DE 22H53 À 1H20 (147')


C'est quoi l'amour ?

carole.rousseau-3.jpg


Thèmes de l'émission : Anorexie, obésité : peut-on en sortir un jour ?

Au sommaire :

Carole et Nadine sont des amies d'enfance. Toutes les 2 en surpoids elles se sont fait opérer le même jour d'une sleeve. Elles ont perdu respectivement 31 et 27 kilos. Elles se soutiennent au quotidien et se sentent mieux dans leur corps

A 28 ans, 
Virginie est en obésité morbide. Elle a pris 40 kilos en quelques mois. Son poids la gène dans tous les gestes du quotidien et surtout dans sa relation avec son fils et son mari. Aujourd'hui, Virginie veut à tout prix perdre ses kilos en trop. Elle doit revoir toute son alimentation

Il y a un an 
Peggy pesait encore 160 kilos. Grâce à une opération de l'estomac elle a perdu 80 kilos. Aujourd'hui, elle apprivoise peu à peu sa nouvelle image

Johanne a toujours été obèse. Depuis l'enfance son poids est un véritable complexe. Suite à une opération elle vient de perdre 26 kilos en 6 mois mais la jeune femme ne voit pas son corps changer et n'arrive pas à prendre soin d'elle

A 35 ans, 
Gaëlle est anorexique depuis 20 ans. Obsédée par l'envie de guérir, elle se bat contre elle-même pour prendre de précieux grammes qui lui permettront enfin de s'accepter
Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 09:46

Sans-titre.jpgEn compagnie du docteur Gérard Apfeldorfer, psychiatre spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire, Elisabeth Martichoux ouvre le débat sur l'image du corps et le culte de la minceur prôné par les médias et la mode.

Au sommaire :

- Culte de la minceur, les garçons aussi
Grégory et Thomas sont deux hommes soucieux de leur image. Si Grégory prend soin de son apparence grâce au sport, Thomas, lui, a sombré dans l'anorexie.
- La mode est-elle trop mince ?
Alors que la taille moyenne des vêtements des Françaises est le 40, la mode utilise des mannequins minces et vend une image du corps irréaliste.

 

DIFFUSIONS

LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE MARDI 15 JUIN 2010 DE 21H35 À 22H00 (25')

Rediffusions :
Jeudi 17 juin 2010 : LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE 13h30
Dimanche 20 juin 2010 : LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE 07h30
Dimanche 20 juin 2010 : LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE 22h00
Mardi 22 juin 2010 : LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE 01h00
Mardi 22 juin 2010 : LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE 09h30

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 14:18

L’émission « Ca vous Regarde » est présentée par Arnaud Ardoin, en direct sur internet entre 19h00 et 20h00 (www.lcpan.fr) et retransmise entre 21h et 22h sur LCP Assemblée Nationale.

 

15/04/08 - Anorexie : l’incitation punit par la loi

La mort en six mois, de trois jeunes mannequins sud-américaines à la suite de complications dues à leur extrême maigreur, ont encouragé des dizaines de médecins, publicitaires et professionnels de la mode à travailler à l’élaboration d’ « une charte d’engagement volontaire sur l’image du corps ». Cette charte signée le 9 avril, « permet d’ouvrir la voie d’une approche globale de la prévention de l’anorexie, qui figure parmi les plus mortelles des maladies du psychismes » selon le ministère de la Santé.
Car certaines personnes incitent au travers de magazines et de blogs, à vanter les mérites de la maigreur excessive. Comment combattre ces dérives ? Faut-il que la France, l’instar de certains pays européens comme l’Espagne, légifère sur ce sujet ?

Députés :

  1. Valérie Boyer, députée UMP des Bouches du Rhône
    auteur et rapporteur de la loi
  2. Serge Blisko, député PS de Paris

Experts :

Nathalie Macial - Association Autrement
Joseph Besnaim – DG BVP

Repost 0
Published by Angélique - dans Emissions télé - reportages - films
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 15:29
Une série que j'ai découverte récemment qu dépeind sans  concession la vie de jeunes britaniques. Chaque épisode est consacré à un personnage.

Dans le groupe d'amis, il y a Cassie...anorexique. Elle est l'héroine de l'épisode 2. Cet épisode est criant de vérité vis à vis des troubles alimentaires: la dissimulation, l'obsession de ranger la  nourriture

18835607_w434_h_q80.jpg


CASSIE
Cassie est la reine du bobard. Dans son monde magique, la jeune fille maladivement maigrichonne se débrouille toujours pour faire croire à tout le monde qu'elle maîtrise ses problèmes d'anorexie. Ses parents Marcus et Margeritte se font bien rouler dans la farine. Mais pas Sid. Ce bon vieux binoclard de Sid sort involontairement de l'ombre de Tony pour gagner une place dans le coeur de Cassie en étant la seule personne qui prête attention et intérêt à ce qui lui arrive. La seule personne avec Allan, le chauffeur de taxi qui l'emmène à la clinique et qui est le seul adulte en qui elle a confiance. Et aussi la seule personne à l'avoir vu manger quelque chose.
Cassie, fragile petite blonde sans estime d'elle-même, dissout son corps et son esprit torturés dans l'anorexie, les drogues et la solitude.
Repost 0
Published by Angélique - dans Emissions télé - reportages - films