Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 14:45
Mercredi soir j'avais donc ma super soirée. Un bail que je n'étais pas sortie faire la fête.Mais j'ai failli tout simplement déclarer forfait et rester sous la couette. Très mauvais coup de stress ! Pénible ! Je sais que je suis une anxieuse de première, mais stresser à mort à cause d'une sortie à laquelle j'ai envie d'aller c'est saoulant.
J'ai surmonté mes angoisses et je suis sortie. Mon ex est passé me chercher vers 22h et hop c'était parti. Lui il a ce talent à savoir m'apaiser. Il le sait en plus. 

J'ai passé une soirée excellente. Je me suis sentie vivante. Ca faisait longtemps. Le champagne ça rend heureuse. J'ai fait la connaissance de pleins de monde et je n'ai même pas eu peur, le champagne aide j'avoue. Je n'ai pas vu les heures passées. Du pur plaisir. 


Par contre à partir de vendredi, le moral a flanché à nouveau. Y a fait beau tout le week-end et j'avais le moral dans les chaussettes. Enfin non c'était pire que ça. Rien n'allait. Internet flanché. Mon ordinateur s'est crashé. J'avais des méchantes envies noires. 


Ma psy s'en est rendue compte aujourd'hui quand je lui ai dit que j'en avais marre de tout. D'être toujours obligée de me battre avec mes angoisses pour tout que ce soit les plaisirs ou les obligations. Fatiguée de me battre dans le vide. Non y a des moments où je n'ai plus envie de rien. Juste envie que tout s'arrête.
Du coup je l'a revois cette semaine, faut dire que j'ai failli aussi éclater en sanglots. Ben oui j'ai pu les AD pour retenir les sanglots.

Elle m'a dit que si ça n'allait pas il faudrait peut-être songer à l'hospitalisation. Mouais comme si ça allait changer quelque chose. On va me bourrer de médocs et je vais voir encore plus de psy. Je préfère être chez moi que dans une chambre d'hopital enfermée avec moi-même.


C'est compliqué la dépression couplée aux TCA. 


Allez je vais aller tenter de promener le chien sous le doux soleil de mars.


Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 20:38
Ca doit faire une bonne quinzaine maintenant que je ne prends plus d'AD. J'ai pas rigolé tous les jours à cause du sevrage mais je ne regrette pas.

 Maintenant que je suis triste je peux pleurer et quand on me dit quelque chose de drôle j'ai à nouveau des rires.
Je n'ai plus de suées nocturnes et je ne fais plus cauchemars sur cauchemars.

Et surtout je n'ai plus de compulsions alimentaires.

Je peux aller chercher mon café au lait le soir sans dévaliser le frigo. Je suis moins stressée vis à vis de la nourriture vu que je n'ai pu l'envie effrenée de tout dévorer sur le passage.
Je ne dis pas quand dans le contexte de l'anorexie je ne referais pas de la complusion quand mon corps en aura ras le cul d'avoir la dalle mais les AD les amplifiaient nettement.

Bon ça n'empêche pas que j'ai toujours l'impression de trop manger, que je me trouve toujours trop grosse et toussa. Mais bon ça, je pense que ça finira jamais...






Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 17:55

Hier il y avait une odeur de printemps dans l'air, j'aime ça. Le soleil brillait aussi mais je n'ai pas eu le courage de sortir. Pas envie de voir des gens, pas envie de bouger aussi.


Dans un sens le moral va un peu mieux, comme chaque année à la même époque. Mais je sais pas y un « truc » sur lequel je n'arrive pas à mettre de mots.


Bonne nouvelle ma demande de prise en charge à 100% a été acceptée. Ca être plus simple pour gérer les remboursements et tout le reste.


Je ne sais pas si c'est lié ou non aux troubles alimentaires ou bien à la dépression mais toutes les articulations de mon corps me font mal. Notamment les genoux. Les douleurs aux genoux ont commencé l'année de l'anorexie puis c'est plus ou moins passé jusqu'à ce que je m'essaie au footing l'été 2007 et me retrouve avec des genoux douloureux qui m'empêchaient de marcher. C'est  d'ailleurs depuis là que j'ai du me calmer au niveau du sport. Le corps ne suivait plus. Le pire c'est que finalement je finissais par faire du sport avec pour but mon bien-être et pas pour maigrir (enfin je pense).

Ces derniers temps c'est mon coude droit qui merde. Il a tendance à coincer. Hier alors que je jouais à Guitar Hero, ce sont les articulations des doigts et des poignets qui ont dit stop.

Bref hier soir je pestais au fond de mon lit. J'avais mal partout et rien pour me soulager. Pfff


Sinon y a un truc très bizarre dans les TCA, même quand je nage dans mes vêtements j'ai tendance à me sentir serré. C'est tordu...Pourtant je le vois bien de mes yeux que j'ai encore de la marge dans mon pantalon.


Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 18:07

Lundi 23 février. Jour de rentrée des classes. Jour où je ne suis officiellement plus étudiante au lycée où je suivais mon BTS. J'ai reçu une lettre recommandée juste avant les vacances me disant qu'on me rayait des listes.


Lundi 23 février, et un rdv chez ma psy. Une semaine et demi que je ne l'avais pas vu. Chouette, la pause a été bénéfique. Je lui ai poliment demandé si on pouvait se limiter à une séance par semaine parce que sinon je sentais que j'allais lâcher la thérapie. Ca serait un peu bête après 4 mois quand même.


Aujourd'hui je n'avais rien à lui dire. On arrive fin février, alors le moral va mieux de lui-même. Vu le temps pourri et le froid, ça montre que mon cycle de dépression n'est pas influencé par les saisons. On a parlé de ma couleur de cheveux. Je suis passée de blonde à brune parce que voilà j'en avais marre de me faire aborder dans la rue par les kéké et les wesh wesh. Je déteste qu'on empiète sur  mon espace vital et encore moins qu'on m'aborde de manière brusque. Et puis je ne sais pas, j'avais un certain besoin de changement.


A la base, je suis châtain clair. J'ai commencé à éclaircir mes cheveux au début de l'anorexie. Puis à un moment donné je refonce tout. Des fois c'est parce que des garces de blondes m'ont fait chier. D'autre c'est parce que ça reflète seulement mon état d'esprit : sombre.


C'est bizarre une séance chez le psy parce qu'on commence à parler de la couleur de ses cheveux pour dériver sur un autre sujet. Sur ma première Terminale, celle où je me suis retrouvée loin de ma meilleure amie, celle où au mois d'octobre j'ai commencé à angoisser d'une manière inimaginable vis-à-vis du bac. C'est là que tout à vraiment basculé, où le poids a chuté sans m'en rendre compte, où la dépression a mis ses griffes sur moi.

On est bientôt en mars. Le temps passe si vite. J'ai cette impression pourtant que tout est figé. Enfin tout semble en mouvement sauf moi. Les deux dernières années d'effort pour retrouver une place dans le monde semblent s'être évaporées.


Je me suis retenue d'acheter des laxatifs bien que j'en avais envie.

Je me suis retenue d'acheter des pseudos médicaments pour maigrir.

J'ai envie de maigrir. J'ai envie de tout oublier.

Je m'imagine souvent avec une lame à la main tranchant ma chair et rendant ainsi ma douleur intérieure visible aux yeux de tous. Je me retiens. Je m'empêche de recommencer cela. Je vais tenir jusqu'à quand ?


J'ai envie d'oublier. J'ai envie d'être en 1999 avant l'anorexie, la dépression et tout cela. Je n'en peux plus d'être sans cesse angoissée pour tout : l'avenir, la nourriture, les sorties, les courses.



Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 23:07

Le moral commence à être meilleur, normal on est mi-février. Dans l'absolu courant mars la joie de vivre sera revenue en grande partie.


Ca fait maintenant 4 mois que je vois ma psychiatre. D'un je ne vois pas le temps passé, je me sens vraiment déconnectée. De deux ce n'est pas les rendez-vous avec ma psychiatre qui font que je vais mieux.


Si au début ça m'a permis de déculpabiliser par rapport au énième abandon de mes études, maintenant je m'ennuie ferme et je ne sais que dire à chaque séance si bien que la veille je fais des insomnies et des cauchemars.  Je lui ai dit tout ce que je pouvais avoir à dire. Je n'ai plus rien à lui dire à part que je redeviens cinglée avec la nourriture.


J'ai beau me plier au rituel des rdv chaque semaine, je ne crois en rien à leur utilité, ça permet seulement d'être pise au sérieux médicalement parlant. Si parler permettait d'aller mieux, depuis le temps que j'écris et réfléchis je devrais être guérie. Oui parce qu'on ne peut pas dire que ma psy me donne des pistes de réflexions. Pas plus que mes lecteurs en commentaire.


Oui avec la nourriture ca redevient plus que compliquée. Je me dégoûte profondément. J'ai peur à nouveau de grossir en mangeant des pommes et des légumes...c'est incompréhensible d'ailleurs. J'ai plus qu'envie de remonter sur une foutue balance et de revoir le poids qui tombe de jour en jour.


Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 19:26

Au début c'est agréable de se ressentir glisser. D'avoir à nouveau se dégoût de la nourriture. D'avoir la faim qui ne se fait pas présente. De revoir ses os réapparaitre doucement mais surement. On s'en veut moins de la petite crise de compulsion hebdomadaire puisqu'elle est compensée.


Cependant la dernière compulsion m'est restée au travers de la gorge. J'ai l'impression d'avoir pris dix kilos d'un coup bien que je sache pertinemment  que c'est impossible. Je me dégoûte. Je ne me supporte plus.

J'aimerais manger quelque chose mais tout me fait peur, même les pommes.


Cet après-midi j'ai cru que j'allais péter les plombs à Auchan. Je n'ai pas d'envie de chocolat, de sucrerie ou de trucs mauvais pour la ligne. J'avais envie de sushis, de viande, de tarte aux poireaux. Mais voilà j'ai trop peur de manger, de perdre le contrôle, de grossir.


Les rayons de nourriture m'ont paniqué. J'ai réalisé qu'il est peu probable qu'un jour j'ai une relation saine avec la nourriture.


Ce soir je me sens sale et grosse.


Je suis fatiguée et j'en ai ras le bol.

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 21:26
Prendre un plaisir malsain à avoir froid.

Regarder ses mains bleues avec le sourire.

1750m de nage.

Bien entendu le moral est de retour. On se sent tjs bien quand le poids glisse vers le bas, quand on contrôle tout.

J'aurais presque envie de me repeser pour voir le poids descendre.

L'anorexie est une sacrée saloperie


Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 22:26

Manger le moins possible.

Se remettre au sport même si le corps ne suit plus depuis longtemps.

Vouloir manger et entendre la petite voix de la maladie qui dit « NON ».

Dormir pour oublier.

Trop de souffrance.

Je fantasme sur le corps cadavérique de Lindsay Lohan Mouarf





Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 03:47

Le bien être d’hier s’est envolé, il fallait sans douter.

La baisse des AD se fait sentir : de belles insomnies, plus de pleurs, je suis moins assommée…

La thérapie je n’y crois pas. J’y vais par principe. Je ne vois pas en quoi parler va m’aider. Depuis le temps j’ai compris les TCA de A à Z. J’écris tous les jours depuis 2002. C’est plus efficace que mes séances psy . Je reste persuadée que j’ai un autre trouble que la dépression, sinon les AD auraient soulagé partiellement l’état dépressif, ce qui n’est pas le cas.


J’en ai marre d’entendre les gens me répéter que je dois me bouger. Putain je n’ai fait que ça. Depuis mai 2007 j’ai tout fait pour avancer, pour récupérer une vie sociale, pour sortir, me scolariser à nouveau. J’ai fait mon maximum, essayant de positiver un maximum, essayant de relativiser. Mais non ça ne change rien. Alors la douce morale non merci je ne veux plus l’entendre. J’ai même coupé un moment tout lien avec les TCA pour éviter d’être influencée. Sans résultats par ailleurs.

Je n’écris pas pour qu’on me dise qu’un jour ça ira mieux. Peut-être que oui, un jour je guérirais, mais peut-être pas.  J’écris parce que j’ai besoin d’extirper cette souffrance qui me ronge. Je ne cherche ni pitié, ni compassion, même pas de la compréhension. Je veux juste montrer comment des malades psychiques peuvent vous détruire. Je veux montrer que la guérison n’est pas une question de motivation ou de volonté.


J’en ai plus qu’assez qu’on prenne les maladies psychiques si peu au sérieux. Il faudrait presque tuer quelqu’un pour qu’on inquiète quelqu’un. En attendant même si physiologiquement je suis en excellente santé -Le corps humain est vachement bien fait n’empêche- je suis handicapée par mes angoisses et mon anxiété si bien que ça gâche ma vie. Si bien qu’en 10 ans rien n’a changé.

Je commence à comprendre le taux de suicide chez les personnes atteintes de troubles alimentaires. Parce que lorsqu’on en peut plus, qu’on est à bout et qu’on vous dit d’avoir seulement un peu de volonté c’est plus qu’énervant. Parce qu’on arrive à un point de non retour, où la douleur est tellement forte que la mort semble être la seule issue.


Je crois que je n’ai jamais eu autant envie de mourir. Parce que j’en ai marre. Pas des TCA. Je suis de retour anorexie restrictive et je maigris, alors c’est cool. Je n’arrive pas à imaginer l’avenir. Je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Je ne sais pas ce que je suis capable de faire. Je n’ai plus confiance à moi. Juste l’impression d’être une bonne à rien puisque je ne parviens à achever mes études. 

J’en ai ras le bol qu’on me prétende que la vie est belle. Non pour moi elle ne l’est pas. Ma vie est un échec malgré des efforts surhumains pour changer la donne.

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 19:05
Je me sens bien.
Je me sens apaisée.
Je me sens heureuse

Pourtant rien n'a changé depuis ces derniers jours.

Ce sentiment, cette sensation de plénitude ça fait du bien.
On aimerait que le temps s'arrête.


Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route