Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 23:00

 

Les anorexiques ont du mal à remanger normalement

Les jeunes filles anorexiques contrôlent longtemps les calories avalées


Paris, le 06/09/05. LJS.com


L'anorexie est un trouble dont on a du mal à se défaire. Les jeunes filles malades veulent tout contrôler : leur poids et leur alimentation. Et il semble difficile pour elles de perdre ces mauvaises habitudes. Même quand elles semblent guéries et qu'elles ont récupéré un poids satisfaisant, elles mangent moins que les autres.

Le Dr Robin Sysko de l'université Rutgers de Piscataway a en effet testé le comportement alimentaire de 12 jeunes filles hospitalisées pour cause d'anorexie et de 12 autres jeunes filles non malades. Chacune s'est retrouvée seule à table, devant un verre opaque et une paille. Le verre contenait une sorte de yaourt à la fraise. Aucune des participantes ne savait ce qui se trouvait dans le verre. Ni combien de calories ce repas pouvait apporter.

Les chercheurs ont proposé aux jeunes filles de manger ce qu'elles voulaient, en considérant que ce verre contenait leur déjeuner. Sans surprise, le groupe contrôle a plus mangé que le groupe composé d'anorexiques. 490 grammes de « milk shake » à la fraise contre 104 grammes.

Mais, et c'est là que l'expérience devient intéressante, les jeunes filles se sont retrouvées une nouvelle fois, quelques mois plus tard, devant leur table, leur verre opaque et leur paille. Onze anorexiques semblaient alors guéries et avaient retrouvé un poids normal. Malgré cela, elles se sont largement différenciées du groupe témoin en ne mangeant que 178 grammes de yaourt. Plus que lors de la première expérience mais nettement moins que dans le groupe témoin.
Même guéries, les anorexiques ont du mal à retrouver des habitudes alimentaires normales. « Les anorexiques ont trouvé cette expérience très difficile, raconte le Dr Robin Sysko, le plus dur était de ne pas savoir ce qu'elles mangeaient et surtout combien de calories ce verre pouvait contenir. »

Le chercheur américain espère désormais pouvoir mettre au point de nouveaux moyens qui permettraient aux anorexiques de retrouver plus rapidement en sortant de l'hôpital des comportements normaux vis-à-vis de l'alimentation. Ceci passerait par la réduction des angoisses et des peurs que ces jeunes filles ressentent face à la nourriture.

Clémence Lamirand

Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
22 octobre 2005 6 22 /10 /octobre /2005 23:00
Addiction

« L'anorexique est dans une indéniable relation de dépendance à son comportement. Elle en est même dépendante à double titre : d'une part parce qu'il la protège de sa peur de devenir boulimique ; d'autre part parce qu'il lui apparaît indispensable à son équilibre psychique. Telle une drogue, le comportement anorexique peut alors acquérir une fonction thérapeutique pour la patiente : il lui apporte un relatif bien-être, la protège, au moins pour un temps, de l'angoisse et de la dépression, la conforte dans sa différence et lui confère, vis-à-vis des autres, une identité et un pouvoir dont elle sait user. Mais, comme avec une drogue, cet effet thérapeutique n'est qu'un palliatif et ne résout aucun des problèmes sous-jacents qui demeurent et ont même tendance à s'aggraver, obligeant la patiente, dans un mouvement de fuite, à renforcer son comportement. [...]
Dès qu'elles se sentiront en difficulté, certaines adolescentes auront tendance à recourir à ce comportement qui s'autorenforce et réorganise peu à peu toute la personnalité. [...]
L'anorexique peut avoir malgré tout le sentiment que son comportement correspond à un choix. »


« Anorexiques et boulimiques oscillent [...] entre conformisme et opposition. [...] on les voit passer de la complaisance la plus grande à l'entêtement le plus obstiné qui peut les conduire jusqu'à la mort que, pourtant, elles ne souhaitent pas. »


Anorexie/boulimie : Les paradoxes de l'adolescence de Philippe Jeammet
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
22 octobre 2005 6 22 /10 /octobre /2005 23:00
Anorexie chronique

"Dans 20% des cas l'anorexie peut devenir chronique. [...] On se fixe cependant un délai de cinq à six ans avant de parler d'anorexie chronique, dont les indices les plus fiables sont, plus que la dure, l'état psychologique de la patiente et sa relation à son trouble alimentaire. [...] Le risque de chronicité est en revanche très important chez les jeunes filles dont l'état n'est pas trop alarmant sur le plan pondéral, qui ne sont pas suffisamment mal pour qu'on exige une hospitalisation et qui stagnent durant des années, avec un corps qui souffre et une vie qui, en dépit d'une adaptation sociale satisfaisante, s'appauvrit, se restreint et se dessèche. [...]
Dépression, phobie et sensitivité, plus ou moins associées, ont en commun de favoriser une attitude de retrait qui reste l'un des grands dangers de l'anorexie chronique. Il y a là un risque d'appauvrissement de la personnalité, d'autre plus frappant qu'il touche des jeunes filles souvent brillantes, performantes, très ambitieuses."

Anorexie/boulimie : Les paradoxes de l'adolescence de Philippe Jeammet
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
22 octobre 2005 6 22 /10 /octobre /2005 23:00
Origine

« Actuellement, l'hypothèse la plus répandue est que l'anorexie comme la boulimie sont dues à de multiples facteurs. L'une et l'autre se révéleraient chez des sujets prédisposés, à la faveur de facteurs déclenchants et seraient perpétuées par des facteurs pérennisants, entraînant alors un véritable cercle vicieux. »

Anorexie/boulimie : Les paradoxes de l'adolescence de Philippe Jeammet
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
22 octobre 2005 6 22 /10 /octobre /2005 23:00
Un intérêt pour l'alimentation

« Anorexiques et boulimiques sont “ des passionnées de la bouffe ”, comme on le souligne parfois à juste titre. [...] Les unes comme les autres connaissent par cœur la teneur en calories des différents aliments et, plus étonnant encore, collectionnent les recettes, adorent faire à manger pour les autres. [...] Elles donnent aux autres ce qu'elles se refusent à elles-mêmes et il est très courant que les anorexiques fassent la cuisine pour toute la famille, s'inquiètent si un frère ou une sœur ne mange pas assez, portent le petit déjeuner au lit à leurs parents.

Appétit

« Les anorexiques sont grosses de leurs envies, de leurs appétits refrénés, mais bien sûr, ces appétits ne concernent pas la nourriture. C'est l'appétit d'être la première, la meilleure, la plus aimée et la plus admirée, mais leur faim est si grande qu'elle engendre la peur. »


Anorexie/boulimie : Les paradoxes de l'adolescence de Philippe Jeammet
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
22 octobre 2005 6 22 /10 /octobre /2005 23:00
L'anorexie mentale est loin d'être une pathologie nouvelle ; on la reconnaît déjà dans certaines descriptions datant de l'Antiquité, gréco-romaine et même égyptienne, et au onzième siècle, le médecin et philosophe Avicenne rapportant l'histoire d'un jeune prince qui, refusant de se nourrir, se laissait dépérir. Enfin l'anorexie mentale a été reconnue comme un trouble pathologique à la fin du 19 ème siècle, époque où justement les formes féminines, rondes et pleines, étaient valorisées.
Il ne suffit pas de vouloir être mince pour devenir anorexique. Les TCA supposent un stress interne intense important, une lutte permanente pour les contrôles de ses émotions. La pression pour la réussite sociale, le culte de la performance peuvent contribuer à générer, chez l'adolescente et sa famille une pression considérable, sur laquelle vient se greffer l'angoisse de ne pas être à la hauteur et d'échouer.

Anorexie/boulimie : Les paradoxes de l'adolescence de Philippe Jeammet
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 23:00

imc

23 / 21 / 19 -> Zone de poids normal

17.5 -> critère diagnostique de l'anorexie

16 -> soin nécessaires

15 -> hospitalisation

14 -> hospitalisation contrainte

13 -> réanimation souvent utile

13 / 12 / moins... -> zone de décès possible

17.5 correspond à la valeur retenue par le DSM IV pour parler de maigreur pathologique. Cette valeur est une valeur de référence autour on peut évoquer le diagnostic de l'anorexie.

10% des personnes atteintes d'anorexie mentale meurent.

L'anorexie est une maladie très grave, elle fait partie de celles qui menacent le plus la vie des femmes de 15 à 25 ans.
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 23:00
Voilà un texte que j'ai glané sur un forum et qui provient d'un blog. Je le trouve très juste.

"Je me sens portée à cette époque de ma vie par une force immense, étrange; au début, c'est une force fascinante, enivrante, exaltante. Je plane, fière de mes succès : l'aiguille de la balance descend en flèche. La souffrance est comme anesthésiée; j'ai un contrôle presque total sur mon corps, je suis maître à bord, j'ai un pouvoir illimité sur moi, sur ma vie, ma mort. J'ai même un certain pouvoir sur les autres, qui, affolés, regardent impuissants fondre ce corps. J'ai enfin l'impression d'exister, oui, dans cette grande entreprise de destruction, j'existe enfin et je suis reconnue !! Tout tourne maintenant autour de l'axe POIDS-MAIGRIR. J'y pense jour et nuit. La journée se programme en fonction des repas, ou plutôt, autour des stratégies à employer pour les éviter à tout prix. Je vais mal mais tout va très bien. Ce démon intérieur décide tout à ma place, je ne sais plus qui parle en moi : est-ce lui ou moi ? Qui aura le dernier mot ? Je veux m'en sortir mais je ne peux pas. Je ne peux pas car cela signifierait lâcher mon oeuvre, ma superbe et cruelle oeuvre d'art... "
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 23:00
Un médecin qui connaît bien ses malades, a conçu ce texte pour les aider à s en sortir.
Il l'a rédigé comme un conte.



Promesses carnivores
L'aurore tissait lentement son manteau de couleur,
Princesse, tristement, lissait ses poils de douceur/
Elle regardait au loin. Elle ne voyait rien.
Elle avait froid, et mal,
et les deux à la fois.
Elle appela.
Du fond e l horizon,
Elle vint : Elle avait nom "Lanor"
Elle vint et s'assit, tout au bord.
Je t'attends depuis longtemps, dit princesse.
Et pour la première fois, la jeune fille regarda Lanor.
Sa Lanor; ne l avait-elle pas appelée?
Dans le scintillement de l 'aurore,
Fatiguée paraissait Lanor,
Et maigre, et vieille, sommairement assise
au bord d une jeune fille passive.
Celle-ci se sentit fondre.
Une larme troua sa nuit.
"Lanor fidèle, tu m aimes?".
J'ai faim, dit Lanor.
"Ca se voit tu es si maigre:
Mange", dit la princesse, en prêtant son flanc.
Il était si gras, et Lanor mangea.
Tu me fias mal, dit la princesse à la peau si douce.
Je sais, jeune fille, c'est parce que je t aime.
Lanor se lécha les babines et d'un bond disparut.
Tout le jour, la jeune fille pleura.
Sur le soir, dans un rougeoiement de crépuscule,
Lanor revient, minuscule.
Comme tu viens tard, dit princesse, un peu triste.
Je tarde a venir, je sais mais je suis frêle!
Et princesse prêtait son flanc.
Que faut-il pour venir plus vite, que je t aime?
"ton flanc", dit Lanor...très vite.
Tiens manges et ne me quitte.
Je ne suis jamais très loin, dit Lanor.
Deux jours passèrent, et princesse était en colère.
Lanor surgit hors de l'ombre
d'un saule.
Elle avait mille poils de plus.
Lanor dit a princesse, très fière:
"Tu as vu, tu me réussis"
Les semaines passaient.
Lanor mangeait du flanc et de plus en plus vite accourait.
Du fond de la mémoire, elle venait;
Du clair de la joie, elle bondissait;
Tjrs vainqueur, du combat elle sortait.
Et princesse donnait son flanc.
Et plu lisse, plus gras il repoussait.
De mémoire de princesse, on n 'avait jamais vu ça.
N'y tenant plus, un jour princesse murmure.
Lanor, Ma Lanor, reste avec moi
Je file, je vole, je ne sais plus rien du sol, répondit Lanor


"Tu m'écoute à la fin?" dit princesse blessée.
Ds l'espace de toi, je promène ma faim,
répondit l'animal égoïste.
Tu es bien cruelle, mais je t'aime, dit princesse.
J'en conviens, répondit Lanor
Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 23:00

L'anorexie mentale

On peut souffrir d'anorexie mentale  à tout âge. La plupart du temps la maladie se déclare lors de l'adolescence. Les garçons ne sont pas épargnés.

On ne devient pas anorexique du jour au lendemain: le passage d'une alimentation normal à la privation peut prendre des semaines, voire des mois.

Principales caractéristiques de l'anorexie mentale
• refus de maintenir son poids au-dessus du poids normal minimum pour son âge et sa taille
• perte de poids de 15 % ou plus de son poids originel (cependant on peut être anorexique avec un poids normal, voir un peu supérieur à la normale)
• peur intense de prendre du poids ou de grossir
• peur de ne pouvoir contrôler la prise de poids
• image déformée de son corps
• aménorrhée chez la femme (absence des règles)

Comportements associés à l'anorexie mentale
• restrictions alimentaires
• stockage, dissimulation, grignotage, émiettement ou mise à la poubelle des aliments
• comportements compulsifs ou ritualisés, tels que le découpage de la nourriture en petits morceaux ou sa réorganisation dans l'assiette
• comportements associés à l'anxiété lorsqu'une personne doit manipuler certains aliments (les mesurer, les peser)
• préoccupation d'ordre alimentaire, lecture de recettes, préparation de plats uniquement pour les autres
• port d'habits amples ou superposés de façon à dissimuler la perte de poids
• activités et exercices physiques compulsifs
• repli sur soi et dissimulation

Conséquences physiques de la perte de poids
• difficulté à se concentrer, à penser clairement
• sensibilité au froid
• abaissement de la tension artérielle pouvant entraîner des évanouissements, des vertiges ou des pertes de connaissance
• affaiblissement général
• rétrécissement des muscles et autres organes tels que le cerveau
• amincissement ou chute des cheveux
• pâleur de la carnation (anémie)
• déshydratation pouvant entraîner la constipation, le dessèchement et le craquèlement de la peau
• ostéoporose
• apparition de lanugo (duvet) sur le visage et les bras

L'anorexie mentale se manifeste surtout chez la femme (95 %) et commence habituellement au début ou à la fin de l'adolescence. Elle frappe généralement des adolescentes très performantes. Les anorexiques ont tendance à être perfectionnistes et ont de la difficulté à s'adapter au changement.
L'anorexie mentale peut se manifester à la suite d'un régime et engendrer un cycle de perte de poids et de jeûne. Les sujets anorexiques peuvent manifester des comportements combinant la restriction et la purge (prise de laxatifs, de diurétiques, vomissements volontaires) afin de conserver un poids minimal. Se sous-alimenter, éviter les aliments hypercaloriques et faire des exercices physiques vigoureux sont parmi les comportements restrictifs de l'anorexique. Ces comportements détruisent la santé physique, l'estime de soi et les sentiments valorisants. 15 % des sujets anorexiques meurent soit directement, soit des conséquences de ce trouble alimentaire, notamment d'une défaillance cardiaque.

Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie