Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 11:14

Je m'insurge régulièrement contre le matraquage des médias sur le corps post bébé des stars. Depuis quelques jours les magazines divers saluent le corps parfait de la maigre Victoria Beckham qui a accouché il y a environ 6 mois.


Miss Beckam fait la couverture du magazine japonais Numero et pose en petite tenue.

 

Ainsi sur RTL.be on n'hésite pas à titrer  que "mlagré 4 grosesses, Victoria Beckham n'a rien perdu de son glamour"...comme si maternité était synonyme de perte de la fémininté et du glamour...L'article insiste bien sur le corps svelte de Victoria et le fait que les kilos en trop ça ne la concerne pas.

 

On oublie de dire que  Madame Beckham est connue pour avec des TCA  et être une mommyrexic...Alors arrêtons de l'applaudir. Surtout que Madame tout le monde tout le monde s'en fout de sa ligne post bébé, alors celle de Victoria on s'en fout également.

 

En plus soyons réaliste les stars ont des facilités à retrouver rapidement un corps "parfait" entre la chirurgie et des coach à disposition. Madame tout le monde peut difficilement faire du sport avec son bébé dans les bras et n'a pas une nounou à dispostion ou de cuisinier lui préparant des repas hypocaloriques.

 

Actu star insiste bien sur le fait que Victoria a retrouvé un corps de rêve et E Online sur son incroyable ligne qui serait le résultat de dur labeur et de détermination.

 

Et si vous ne le saviez pas Victoria mange très sainement...peut être mais certainement pas suffisamment.

 

Bref je trouve cela desesperant ce message qu'on doit retrouver un corps parfait après bébé, et je pense que beaucoup de jeunes mamans qui galèrent un peu avec le reste de leurs kilos de grossesse doivent avec une estime d'elle même qui en prend un coup à chaque fois que les médias adulent les corps filiformes post bébé des stars.


Mais d'une manière général je suis exaspérée par ce dicktat de la minceur/maigreur qui persiste.


Mais heureusement il y a des exceptions: news de star  trouve la silhouette de Victoria inquiètante avec son ventre ultra plat, ses bras aussi maigres que ses cuisses et n'hésite pas à dire que Victoria Beckham est vraiment maigre.Ouf enfin!

 

En tout cas quand je regarde la photo de Victoria Beckam j'ai l'impression de voir une gamine de 15 ans pas une femme de 37 ans.

 

27594-victoria_beckham_pour_numero_tokyo.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Célébrités et TCA
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 23:56

Actuellement se joue au Théâtre des Mathurins à Paris une pièce sur l'anorexie: "Annabelle M, une histoire sans faim".

 

Une jeune fille, comme beaucoup d'autres... En apparence, seulement, car Annabelle cache bien des choses. En elle, c'est l'enfer, silencieux et dévastateur. Celui de l'anorexie.

 

Autour d'elle c'est l'incompréhension et le silence. Comment exprimer sa douleur quand on est si seule ? Que dire quand on a perdu le goût de la vie ?

 

C'est Annabelle " la rescapée ", heureuse et pleine d'appétit qui commence le récit et retrace les incroyables méandres de sa guérison. Elle incarne ensuite tour à tour Annabelle " la malade ", sa mère, son père, et les différents protagonistes de cette chronique d'une mort annoncée qui va évoluer lente-ment vers une rémission totale. Le récit des Annabelles emprunte des chemins inattendus qui nous rendent accessible ce terrible sujet et nous font vibrer avec elles.

 



 

 

Dommage que c'est à Paris car je serais bien allée la voir.

 

Pour en savoir plus c'est ICI

 

 

 

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 21:49

 

On parle de plus en plus du harcèlement scolaire.


Le gouvernement vient d’ailleurs de lancer une campagne sur le sujet avec un site internet et des vidéos de prévention choc.


Le nom du site internet me fait rire jaune http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr car le problème est souvent là : personne n’agit contre le harcèlement.


On le constate, mais rien n’est fait.


Combien de parents sont allés voir le chef d’établissement pour signaler que leurs gamins subissaient du harcèlement ? Combien de gamins se sont confiés désemparés les larmes aux yeux à leur prof ou à un surveillant car ils n’en pouvaient plus?


harcelemnt.jpg



Agir. Oui il faut agir et vite.


Reste que pour certain le harcèlement scolaire ce n’est pas si grave. On en meurt pas d’être un peu chahuté, non ? Ca forgerait même le caractère…C’est un peu l’avis de cette prof ICI  qui n’a « pas l’impression qu’être un peu raillé fasse forcément perdre le sommeil et l’appétit. » et puis « ce n’est pas plus mal que les gamins apprennent à se défendre un petit peu. Ca peut leur éviter de se faire bouffer plus tard, quand ils seront adultes et affronteront un monde parfois rude . »


Je suppose qu’elle n’a jamais connu de harcèlement. Oui quelques vacheries entre gosses ou quelques moqueries ça ne tue personne quand ça reste exceptionnel (mais c’est quand même pas agréable !) Le problème c’est que trop souvent ce n’est pas exceptionnel, c’est récurrent.


Je n’ai plus dormi des nuits tellement j’avais peur du lendemain. Le dimanche plus les heures passaient, plus j’étais malade car le lundi arrivait. Ca fait depuis mes 12 ans que j'ai du mal de m'endormir le soir et que je suis complétement stressée le dimanche. (Sauf en ce moment car je n'ai pas d'activités)

 

loneliness_by_fr1man-d354cp4.jpg


Et non être frappée, humiliée, insultée ça ne m’a pas endurci au contraire. A court terme le harcèlement provoque des troubles du métabolisme et du comportement ainsi qu’un isolement relationnel. A moyen terme apparait des troubles anxio-dépressifs et l’échec scolaire. A long terme on observe des troubles de la socialisation et des troubles psychiques. Le site du gouvernement explique tout ça ICI et en lisant l’article j’ai presque eu les larmes aux yeux parce que je me suis retrouvée quasiment dans tous les points. Et je me dis que si le début de l’année scolaire l’établissement avait agi je n’aurais pas été si "abimée". En attendant c’est moi qui est payée la note entre une anxiété généralisée, une estime de soi pourrie, de la dépression et de l’anorexie. Je n’aime pas les si car j'accepte pleinement mon passé, mais pour une fois je me dis que si je n’avais pas subi tout ça je ne serais pas un loup solitaire, j’aurais confiance en moi, je n’aurais pas cette impression quasi permanente d’être de trop et j’aurais fait de brillantes études. Je ne pourrais jamais leur pardonner…


 Et contrairement à ce que cette prof pense proportionnellement le monde des adultes est bien moins rude que les années collège.

Heureusement tous les prof ne sont pas comme elle, certains saluent l’initiative du gouvernement tout en espérant que les moyens suiveront. J'espère aussi que les moyens suivront et que les adultes des établissements agiront enfin. Pour lire l’article c’est ICI.


Vous pouvez trouver ICI un livret PDF sur le harcèlement scolaire.

 

So_close__yet_so_far_away_by_H1lle.jpg

 


Repost 0
Published by Eixerona - dans Harcèlement scolaire
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 23:51

Ce n'est pas la première que Christina Ricci évoque son anorexie, elle en parle assez régulièrement. Oui je me suis amusée à tout rechercher !

 pan-am-christina-ricci-2.jpeg

 

En 2002, dans l'édition de juin de Vogue elle se vantait de pouvoir porter la taille 0 et insistait sur le fait que sa bataille contre l'anorexie appartenait désormais bel et bien au passé. Elle se livrait au magazine en disant: « Une fois que vous êtes dedans, vous n'avez plus l'esprit clair. Un thérapeute m'a expliqué ce que j'étais en train de faire et je me suis dit que c'était complètement ridicule. »

 

En 2010 elle confiait au magazine BlackBook avoir connu des troubles alimentaires : « J'étais vraiment anorexique jusqu'à l'âge de 16 ans. Ils voulaient m'hospitaliser mais je refusais que l'on me nourrisse par un tube. Je ne voulais tellement pas que cela m'arrive un jour que j'ai combattu la maladie. » 

 

En 2012, Christina Ricci évoque à nouveau son anorexie sur le plateau de l'émission Talk on Friday. Aujourd'hui elle se satisfait d'avoir cherché de l'aide dès le début de sa maladie et confie avoir eu de la chance: « J’en ai vraiment souffert pendant un an et demi seulement. Mais j’ai commencé un traitement dès le début alors j’ai pu surmonter mon problème. »

Son anorexie serait survenue en raison de la pression ressentie durant son adolescence, elle était notamment mal à l’aise avec son corps.

Elle explique que « La puberté est une période vraiment difficile à vivre. Grandir et devenir femme à un moment où tout le monde vous regarde sans cesse est une période délicate, en particulier durant les essais pour un film quand vous êtes scrutée par des personnes qui se demandent si ce vêtement vous va bien ou pas. C’est vraiment gênant et vous voulez que personne ne puisse vous critiquer. »

Christina Ricci a profité de son passage à la télévision pour conseiller aux femmes ne pas hésiter à commencer une thérapie ou à demander de l’aide très vite si elles ont l’impression d’être un peu trop obsédées par leur apparence car « sinon, cela devient obsessif et vous ne pourrez plus rien contrôler »

 

Même si ce n’est pas une actrice que j’apprécie je salue sa franchise d’oser aborder son anorexie contrairement à beaucoup d’autres starlettes qui prétendent que leur maigreur est constitutionnelle. Par à rapport à ses propos de 2002 j’aurais envie de lui donner une claque mais je crois que l’anorexie était encore un peu là bien qu’elle dise le contraire. Je note quand même une belle évolution dans ses propos. 


christina-ricci.jpg


Repost 0
Published by Eixerona - dans Célébrités et TCA
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 23:33

Cet article est paru dans le journal Le Monde le 10 janvier 2012 et a été écrit par le Groupe de réflexion sur l'obésité et le surpoids (GROS).

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/10/l-e-regime-dukan-est-une-imposture_1627854_3232.html

Merci à Sylvie pour l'info.

 

dukan-imposture.jpg

 

Le docteur Pierre Dukan, fort de ses best-sellers, considère que le niveau de ses ventes tient lieu de preuve scientifique de l'efficacité et de l'innocuité de ses méthodes amaigrissantes. Aussi enjoint-il, dans une vaste campagne en direction des médecins, de prescrire à tout-va le "régime Dukan".

Les études scientifiques démontrant l'inefficacité sur le moyen et le long terme des diètes protéinées ? Les études montrant les effets délétères des régimes amaigrissants, qui engendrent ou aggravent les troubles du comportement alimentaire, qui entraînent dépression et perte de l'estime de soi ? Le rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de 2010, qui fait une synthèse de l'état des connaissances en ce qui concerne l'efficacité et la dangerosité des régimes amaigrissants ? Ce ne sont là que les avis d'esprits chagrins, qui n'auraient rien compris au "régime Dukan".

Silence assourdissant

La méthode Dukan est assurément un succès. Un succès sur le plan des ventes de livres, un succès médiatique. Mais cela ne nous paraît pas suffire pour la validerscientifiquement et permettre à son auteur de recruter des adeptes au sein du monde médical. Il nous semble donc que c'est peu demander d'exiger des autorités médicales qu'elles ne cautionnent pas de telles méthodes. Or, leur silence assourdissant ne constitue-t-il pas une forme d'approbation ?

Le problème, avec les régimes amaigrissants, se situe dans l'hiatus entre les résultats à court terme et ceux à moyen et à long terme. Une perte de poids rapide ne signifie pas que la méthode soit recommandable aux personnes en difficulté avec leur poids et leur comportement alimentaire. Car, en tant que médecins, ce qui doit nous préoccuper au premier chef, c'est l'évolution du poids et sa stabilité sur le long terme.

Les connaissances en matière de génétique et d'épigénétique de l'obésité, de régulation de la masse grasse et de contrôle du comportement alimentaire ont considérablement avancé ces dernières décennies. On sait que les mécanismes neurophysiologiques de contrôle de la prise alimentaire sont ainsi faits que les pertes de poids brutales sont ensuite compensées par des frénésies alimentaires, des boulimies, incontrôlables dans l'immense majorité de cas, et qui conduisent àreprendre le poids perdu, souvent avec un supplément.

L'obésité est plus que jamais assimilée à la laideur et à une carence de la volonté. Ceux qui sont gros le sont par leur faute et deviennent de mauvais citoyens, des délinquants alimentaires et des laissés-pour-compte. Ajoutons à cela la nécessité impérative d'apparaître belle, beau, jeune, tout de suite, la préférence donnée au court terme, et nous obtenons le franc succès de la méthode Dukan.

En tant que médecins et professionnels de santé, nous demandons que le corps médical, par l'intermédiaire des instances qui le représentent, prenne une position claire face aux bonimenteurs. Car qui ne dit mot consent.

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Régime - attention danger!
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 15:47

Un début d’année est idéal pour faire un bilan. J'en avais fait un rapide il y a quelques temps, en voici un autre un peu plus fourni.

 

Déjà quelques chiffres pour mon blog.

  •  8 ans cette année si je compte mes débuts sur Skyblog.
  • Je suis passée sur overblog le 22/10/2005
  •  Pages vues au total 3 374 681
  • Visites totales 995 830 (on est bien loin des blogs mode lol)
  • Jour record le 13/04/2006 avec 3851 visiteurs.
  • Mois record mai 2006 avec  36 035 visites
  •  J’ai eu un gros pic de visite le premier janvier 2012 avec 1471 visiteurs (le soir du réveillon il y a un tellement vrai sur les TCA)
  • Sinon je tourne dans les 400/500 visites par jour ce qui est honorable. Après mon blog n'est pas fait pour chercher un record d'audience mais pour apporte un minimum d'aide.

 

red_balloon_____by_addy_ack-d4muoi5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis un petit bilan de moi


Comme je l’avais dit dans un autre post après dix ans d’anorexie, ça fait 2 ans que je vais mieux.

 

Je date le début de mon mieux au jour où j’ai fait mon test de grossesse car j’ai commencé à remanger correctement à partir de ce jour-là. (Je reviendrai d’ailleurs prochainement sur ce sujet de TCA et de grossesse).

 

Il ne faut pas être utopique, les premiers mois n’ont pas été faciles du tout. Il a fallu attendre la naissance de ma fille pour me sentir afin en paix avec moi-même et laisser derrière moi la dépression.

 

Au jour d’aujourd’hui ma fille a 16 mois. Ça fait 16 mois que je me sens heureuse et épanouie, mais ça ne m’empêche pas d’avoir des coups de mou ou des coups de blues. La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

 

Niveau TCA c’est plutôt stable. Il y a des restes mais je ne me sens plus anorexique.

 

winter__s_rose_by_emerald_depths-d4mue1s.jpg

 

Je ne m’affame plus et je fais rarement des compulsions. Durant les fêtes je ne me suis pas privée et je n’ai pas pris un gramme (enfin y a peut-être eu une petite variation de poids, ne me pesant pas j’ai peut être pris 100g mais je rentre toujours dans mes pantalons donc je considère que mon poids est stable). Je crois que le secret c’est simplement de culpabiliser le moins possible sur ce qu’on mange. J’ai remarqué que les fois où je mange avec culpabilité je mange plus. J’ai eu le cas cette semaine avec du pain (ah la baguette !). Je ne sais pas pourquoi ce jour-là j’ai culpabilisé, peut-être à cause de la fatigue, peut-être à cause des hormones féminines qui viennent toujours faire leur cirque une fois par mois… J’ai commencé par manger un petit morceau de pain parce que j’avais faim et que je voulais aussi me faire plaisir. Finalement j’ai mangé quasiment toute la baguette et quelques trucs supplémentaires. Rien de catastrophique mais mon estomac n’est plus comme avant. Avant quand j’étais en mode compulsions/crise j’avais un estomac sans fond ce qui m’a toujours grandement étonnée puisque le reste du temps un rien le remplissait. D’avoir trop rempli mon estomac en mangeant trop à cause de la culpabilité m’a rendu bien malade. On ne fait rien de pire que l’indigestion. D’une part j’étais ronchon et d’autre part j’ai passé une nuit vraiment horrible, je me suis réveillée en pleine nuit trempée de sueur. Mais trempée trempée, mon haut de pyjama était mouillé comme s’il sortait de la machine à laver. Bref je crois que la prochaine fois que la culpabilité veut me faire manger plus pour me « punir », je ne me ferais pas avoir.

 

C’est comme l’épisode des pains d’épices de Noel, maintenant le « je mange » pour me réconforter est passé.

 

On me demande souvent comme je mange. Je ne dirais pas que je mange « normalement ». D’une part je ne sais pas à quoi correspond ce normalement car quand je regarde autour de moi (notamment les gens qui n’ont pas de TCA) ils mangent tous différemment. Je mange certainement moins par rapport à certains mais je mange suffisamment pour être en forme et en bonne santé. De mes années d’anorexie j’ai gardé l’amour des légumes et des fruits. Je mange quand même du pain au petit déjeuner. Mais les autres féculents c’est rare mais ça fait quelques temps que je mangerais bien des pâtes à la carbonara et une pizza, il faudra que je me lance. De temps en temps je mange de la viande et du poisson (je me suis régalée avec un pot au feu au saumon hier soir) Et je n’oublie pas de me faire plaisir avec du chocolat, des pâtisseries parce qu’il ne faut pas oublier que manger est aussi un plaisir.

 

s_____p____r_____i_____n_____g_by_boskikrokodyl-d4musvh.jpg

Je n’utilise plus vraiment l’alimentation pour calmer mes angoisses. Je préfère me dépenser sur mon mini stepper que je n’ai pas encore tué. Je me limite toujours à 40 minutes par jour. Mais ça m’arrive des fois de ne pas en faire plusieurs jours d’affiler parce que je suis malade ou que j’ai mal quelque part. Et je le vis plutôt bien.

 

Par contre j’ai remarqué que je suis chiante avec le ménage. Exemple Je ne supporte pas qu’on accroche le linge à ma place parce que ce n’est pas accrocher comme moi. Je crois que c’est mardi que ça m’est arrivé, ça m’a stressé à un point inimaginable et d’ailleurs je ne comprends pas pourquoi ça m’a autant stressé. A la réflexion je me dis que j’ai un besoin de contrôle sur quelque chose. Bon après ça n’empêche pas de vivre, donc je ne vais pas me prendre la tête avec ça. C’est connu que les anxieux ont un certain besoin de contrôle tant que ça ne frise pas le pathologie, ça va.

 

Bref en ce début d’année 2012 je me sens bien. Je pense avoir trouvé un équilibre qui me correspond (je crains un peu le jour où je vais devoir le bousculer mais vaut mieux de ne pas y penser à quoi bon angoisser dans le vide). Je me sens heureuse et épanouie. Je n’ai plus cette envie ou ce désir de m’affamer pour faire le poids d’une gamine de 10 ans, je me suis bien rendue compte de toute manière que ça ne résolvait rien de ne pas manger ou de vouloir contrôler son corps, au contraire, ça m’en rendu malheureuse pendant des années. Mais voilà aller mieux et parvenir à lâcher prise ça prend des années. Je trouve qu’on ne le dit pas assez souvent qu’aller mieux ça prend du temps. Si on me l’avait répété plus souvent je pense que je me serais moins découragée à chaque défaite, à chaque rechute et je n’aurais pas perdu espoir par moment.

 

Tout n’est pas encore parfait dans ma vie (et je crois que si c’était le cas, je m’ennuierais profondément). Je reste une personne angoissée et je ne me fais d’illusion je le serai toujours. Je suis comme ça, je l’accepte et j’ai appris à gérer, et j’apprends toujours.

 

sun_flower_by_fairytaleheart22-d4mutis.jpg

 

J’ai remarqué aussi que mon estime de moi est encore faiblarde mais pas pour tout. Dans mon rôle de maman je suis ultra sûre de moi et je doute rarement de moi. Mais alors des fois pour les autres domaines je suis chiante. Ma mère se souvient encore du sapin de Noël en biscuits que je trouvais juste horrible. Bref il faudra que j’essaie de travailler un peu ça un jour. C’est depuis toujours que je suis comme ça, en CP déjà je pleurais toutes les larmes de mon corps en marmonnant que je n’arriverais jamais à apprendre à lire. Je me demande bien pourquoi mon estime de moi a toujours été si foireuse. Mes parents auraient-ils oublié de me féliciter et de me dire qu’ils étaient fiers de moi ? C’est souvent que ce refrain revient dans ma tête « je n’y arriverais jamais »… C’est peut-être pour contrebalancer ça, mais je dis souvent à ma fille que je suis fière d’elle. J’ai envie qu’elle se sente capable de tout affronter et qu’elle soit fière d’elle. Après je crois que je n’ai pas à rougir, je n’ai certainement pas tout réussi comme je le désirais dans ma vie mais j’ai surmonté pas mal de choses et je ne me sors pas trop mal. Et tant pis si pour certaines personnes de mon entourage ça ne semble pas suffisant. Voilà certainement le problème depuis toujours et peu importe ce que j’ai pu faire j’ai eu cette sensation que ce n’était jamais suffisant. Je refuse de continuer à participer à ce « jeu » malsain.

 

En attendant j’ai appris à me centrer sur le positif et à rejeter le négatif (ça m’a pris des années pour changer mon mode de penser mais qu’est-ce que ça soulage !) Autant profiter de ce qui va. Comme on nous le dit souvent on a une seule vie. 

 

Ah oui je ne l'avais pas dit, mais depuis décembre 2011 je suis devenue officiellement conseillère municipale. Je précise que non ce n'est pas rémunéré, c'est comme mon blog c'est 100% du bénévolat et point d'argent.

 

Happiness_by_Eredel.jpg


Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 14:23

Katya Zharkova est un mannequin  dite « plus size », elle  vient de poser nue dans le dernier numéro de PLUS Model un magazine américain consacré aux « rondes ». Quand je regarde Katya je ne vois pas une ronde, je vois juste une femme normale avec des fesses, des seins, des hanches, j’en croise un paquet dans la rue des femmes comme elle.

 

p3--1-.png

 

Cette séance photo avait  pour but de dénoncer la dictature de la maigreur des podiums et de réhabiliter une image de la femme qui ressemble à la femme « moyenne ». L’attention du magazine est louable car moi aussi j’en ai marre de ces mannequins frôlant l’anorexie (en plus les vêtements ne sont même pas mis en valeur sur elle, ça tombe comme des sacs poubelles et on se demande bien ce que ça peut donner sur nous…mais ça c’est un autre sujet).


Chaque photo est accompagnée d’un texte dénonçant la maigreur extrême des mannequins comme :

« Il y a 20 ans le mannequin moyen pesait 8% de moins que la femme moyenne. Aujourd’hui, elle pèse 23% de moins »

 

 « La plupart des mannequins ont un indice de masse corporelle semblable à celui qui définit l’anorexie.

 

Il y a des photos de dos, allongée, la tête en bas…et puis deux photos où Katya enlace une mannequin beaucoup plus mince au visage caché.

 

p4--1-.png

 

La série de photos a rapidement créée une polémique mais pas celle qu’on attendait, je reste d’ailleurs abasourdir par  certaines de ces polémiques…

 

Le premier point qui fâche c’est le visage caché de la fille mince. Alors que le photographe ait voulu transmettre une impression de tendresse et de protections, certains au contraire dénonce la femme ronde étouffant la plus mince car si vous ne le saviez pas les femmes minces sont fatiguées d’être rejetées ou montrées du doigts…bouh on va pleurer Et là je me dis qu’il y a un gros problème car la mince c’est la celle qu’on met toujours sur un pieds d’estal, c’est celle qu’on nous présente comme le symbole de la superwoman et de la réussite, jamais entendu parler du phénomène de la mince rejetée (Et puis en plus comme si notre société ne rejetait pas les gros.)

Mais pour d’autres c’est le contraire, ils trouvent dommage qu’à travers ces photos la femme ronde soit associée à la figure maternelle alors que la mince est présentés comme la « fragile ». En attendant j’avais lu un article il y a quelques années qui disait qu’aujourd’hui de nombreuses femmes ont des soucis de fécondité car elles sont trop minces. Je dis ça, je dis rien. Et reste qu’on peut être mince et maternelle, mince et forte….

 

p1.png

Autre polémique : les photos ont été retouchées…mais quelle horreur (ironie) ! Oui ils ont osé lisser la peau, supprimer un peu de cellulite et les vergetures…comme toutes les photos actuelles quoi. Par contre pour des photos avec des minces/maigre c’est normal de les retoucher car on nous dit « mais vous ne comprenez pas les photos de mode c’est de l’art ». Par contre  là on nous dit « mais pour déculpabiliser les femmes rondes il faut montrer des corps sans artifices ».Déjà pourquoi il faudrait déculpabiliser les femmes soient disant rondes, ce n’est pas une tare à ce que je sache d’avoir un poids et un corps normal. Je ne vois pas pourquoi on serait complexée de ne pas avoir un corps que la société vénère et pourquoi on ne se sentirait pas bien dedans.

 

Et bien sûr il y a eu pas mal de réponses par rapport à la dénonciation de l’anorexie  comme quoi une personne maigre ou mince n’est pas automatiquement anorexique. Ok je suis bien d’accord sur ce point mais le problème n’est pas là, le problème c’est qu’on nous impose un modèle féminin maigre qui ne correspond qu’à une minorité.

 

Le magazine Plus model a donc dû se justifier en expliquant que le but n’était pas de stigmatiser les personnes maigres ou de les mettre au ban de la société.

 

p2.png

 

Il précise que ces photos tendent à montrer qu’il n’y a rien d’anormal à avoir un corps qui ne correspond pas aux critères actuels. Ces clichés ont aussi le but de dénonce  le bombardement de corps ultra minces dans les campagnes publicitaires auquel nous assistons à longueur de journée car c’est une industrie multimillionnaire qui s’appuie sur la peur du gros pour s’enrichir encore plus.

 

Plus Model réclame aussi l’égalité et la liberté pour les femmes rondes de pouvoir s’identifier à des mannequins qui leur ressemblent et ainsi de pouvoir choisir les vêtements qui leur vont tout comme les femmes qui sont plus petites (c’est vrai moi je suis petite et j’en ai marre des pantalons avec 15 cm de trop, heureusement maintenant il y a les collections petite chez les anglo-saxons).

 

Je n’ai qu’une seule déception, qu’un seul reproche c’est ce terme de ronde qui englobe les femmes faisant aussi bien un 38 qu’un 54. Bref à l’heure d’aujourd’hui on est soit mince, soit ronde mais non il n’y a pas d’entre deux.

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 23:43

flyintelligence-2-ans-anniversaire-L-1.jpg

 

A l’occasion de la nouvelle année certain dresse une liste de bonnes résolutions. Je n’ai jamais vraiment compris l’utilité de faire ça puisque de toute manière la plupart du temps personne ne tient ses résolutions et puis je pense qu’à la limite on peut prendre de bonnes résolutions tout au long de l’année.

 

Depuis quelques années sur mon blog, je profite du changement d’année pour faire un petit bilan. Pendant longtemps j’ai comptabilisé mes années de TCA ayant fixé leur date de début au premier janvier 2000 (dernier jour de mes règles avant 4 ans d’aménorrhée)  Si les appareils high Tech n’ont finalement pas bogué au changement de millénaire moi si.

 

Cette année j’aurais pu dire : 12 ème année d’anorexie. Mais bien qu’il me reste des manies et quelques stigmates de l’anorexie je ne me sens plus anorexique.

 

Quand j’y réfléchis maintenant ça fait deux ans que je vais mieux. J’ai commencé à aller mieux quand j’ai appris ma grossesse le 8 janvier 2010 et depuis je n’ai cessé d’avancer. Et franchement ça se fête.

 

Donc à partir de ce jour ; j’ai décidé de fêter mes années de mieux parce qu’il est important de mettre en avant le positif et de laisser derrière nous le négatif.

 

Je tâcherai d’ailleurs de faire un bilan d’où j’en suis actuellement.

 

Mais les 10 années d’avant je ne veux pas les oublier, parce qu’elles font partie de moi. Je suis la personne d’aujourd’hui grâce à ses 10 années de grosses galères où j’ai perdu espoir plus d’une fois.

 

En cette nouvelle année, je voulais aussi remercier tous mes lecteurs et mes lectrices. Souvent c’est vous qui me remercier mais un blog ça ne fonctionne pas sans lecteurs, donc vous aussi vous mettez votre pièce à l’édifice par vos lectures et vos commentaires.


Mon blog aura 8 ans cette année d'ailleurs (2004 j'avais commencé sur skyblog, l'overblog ne commence qu'en 2005), le temps passe!

 

menw0g0t.jpg

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 15:17

Je me laisse rarement atteindre par les malheurs du monde que je vois à la télévision. Bien entendu je n’y suis pas indifférente mais je refuse de porter sur mes épaules toutes ces tragédies, j’estime que j’ai eu mon lot de décès, de maladie & compagnie dans ma vie.

 

Cependant hier une nouvelle m’a secouée, c’est le suicide de Pauline une collégienne de 12 ans qui subissait depuis sa rentrée en sixième un harcèlement scolaire quotidien.

 

Cette nouvelle tragique me touche car j’ai mois même subi un harcèlement scolaire quotidien toute mon année de sixième, ça s’est plus ou moins calmé les années passant mais le mal avait été fait. Le chef d’établissement était au courant, mes professeurs aussi mais personne n’a rien fait.

 

En 1995 on ne parlait pas du harcèlement scolaire, c’était un sujet complétement tabou. J’étais contente ces derniers temps de lire des choses sur le sujet, je m’étais dit « chouette on le prend enfin en considération, les choses vont changer.». Finalement non, si ce harcèlement avait été pris en considération Pauline ne se serait pas tuée…

 

Je profite de ce triste événement pour partager un texte que j’ai écrit il y a quelques mois, un texte que j’ai écrit en pleurant parce que dès que j’aborde ce sujet je m’effondre.

 

violence.jpg

 

Une chose est certaine je n’ai jamais aimé l’école. Probablement à cause de cette fichue angoisse de séparation qui me torture depuis toujours. Probablement parce que petite et timide j’avais peu d’amis et les autres gosses profitaient toujours de mon extrême sensibilité. Probablement parce que je ne me sentais pas à la hauteur étant toujours comparée à ma sœur ainée qui avait toujours eu des bonnes notes.

 

L’été précédent mon entrée en sixième, j’ai en colonie de vacances. C’était un camp d’une semaine, on était peu nombreux, l’ambiance était bonne et je m’y sentais bien. On était seulement deux filles donc les chouchoutes des garçons. Je me souviendrais toujours de ce que l’un des garçons m’a dit un jour « en sixième tu vas te faire marcher dessus ». Enfin il ne l’avait pas formulé de cette manière, mais c’est en gros l’idée. Je crois que je lui avais rigolé au nez.

 

Pourtant il ne s’est pas trompé. Il avait deviné, il avait compris que l’année qui allait arriver sera un enfer pour moi.

 

Cette année-là je ne pourrais jamais l’oublier. Je ne comprends toujours pas comment les adultes ont laissé les élèves de ma classe me maltraiter et fermer les yeux. Cette année m’a détruite à jamais, elle a détruit mon estime de moi, enlevé une grande partie de ma joie de vivre et m’a donné plus de fois envie de mourir pour que tout s’arrête.

 

Je ne saurais jamais ce que je fais de mal. Rien. J’étais juste petite et timide. La proie idéale qui ne peut pas se défendre. C’est comme ça que je suis devenue le bouc émissaire d’une classe entière. Si au début mes bourreaux étaient un duo d’adolescentes, tout le monde a fini par se prendre à leur jeu et moi à le subir.

 

Au début c’était des moqueries puis des insultes, puis des coups et les humiliations. Tout était bon pour me faire mal, pour me faire pleurer. Bien entendu personne ne voyait rien. Même pas que j’étais seule sans ami.

 

Mes bourreaux me donnaient des coups de pieds en athlétisme dans le tendon d’Achille pour être certains que je perde. Le professeur de sport au lieu de me défendre m’écrivait des commentaires désobligeant sur mon carnet de notes.

 

Mes bourreaux avaient même inventé une chanson sur l’air de la célèbre chanson d’Aladin pour m’humilier une fois de plus.

 

Mes bourreaux me baisaient la jupe au milieu de la cour de récré et personne ne voyait rien. Ou plutôt personne ne voulait voir quelque chose.

 

Je n’ai rien fait pour que les autres m’agressent et me détestent. Je crois que c’est ça le plus dur. Je demandais juste à avoir des amis. Je n’ai eu que des bourreaux. Allez savoir pourquoi je n’arrivais pas à me défendre, je n’osais pas, j’étais trop sensible.

 

Je ne dormais plus des nuits. J’étais remplie d’angoisses.

 

Ma mère était au courant de ce que je subissais au collège. Elle a attrapé plus d’une fois ces sales gosses. Elle a même prévenu le Principal par courrier et en le rencontrant. Mais non le personnel du collège n’a rien fait. C’était si simple de fermer les yeux, c’était tellement plus simple de fermer les yeux.

 

Moi-même je me revois un jour à la fin d’un cours de mathématique en larmes à expliquer à mon prof de mathématiques ce que je subissais. Il a écouté. Il n’a rien fait.

 

Ma mère m’a inscrite à la boxe pour que j’apprenne à me défendre. Elle a même prévenu le Principal qu’elle m’avait promis de l’argent pour le premier gamin que j’allongerais. Je n’aimais pas la boxe, je n’aimais pas le sport, je ne voulais taper sur personne, je voulais juste être tranquille, je voulais juste qu’on me laisse tranquille, je voulais juste avoir des amis et être appréciée comme tout le monde.

 

Je me souviens qu’un jour, pour un cours de SVT j’ai ramené un poisson mort au collège. Ce jour-là j’ai dit à ma mère que j’avais frappé un de mes bourreaux avec. Je ne sais pas pourquoi j’ai menti. Peut-être parce que j’aurais aimé avoir le courage de le faire au lieu de baisser la tête et de regarder par terre en subissant une énième violence. Peut-être parce que j’avais envie qu’elle soit fière de moi.

 

L’année s’est terminée. J’y ai survécu. J’avais même des bonnes notes, ils ne me restaient que ça. Plus j’en bavais, meilleures mes notes étaient.

 

Je me disais que l’année d’après tout irait mieux, que je serais dans une autre classe…mais non même pas. Ma cinquième je l’ai passé avec les mêmes élèves, les mêmes bourreaux. Alors je n’ai eu qu’une seule et unique envie : me fondre dans la masse pour qu’on m’oublie.

 

J’ai appris bien après le mot pour décrire ce que j’ai subi durant mon année de sixième : HARCELEMENT. A cette époque le mot était tabou. On commence seulement à en parler maintenant en 2011 en essayant d’ailleurs d’accuser Internet et les réseaux sociaux. Mais non, en 1995 je peux vous dire que ça existait déjà. Je peux vous dire que cette année-là a gâché mon adolescence et le début de ma vie d’adulte.

 

DESSIN-ELEVE-5EME_image-gauche.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Harcèlement scolaire
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 13:49

Je vous invite à aller voir cette vidéo où Marina Carrere animatrice du magazine de la santé sur France 5 pousse un énorme coup de gueule contre les derniers propros du Dr Dukan.

 

Je félicite Marina Carrere pour ce magnifique coup de gueule.

 

http://www.bonjour-docteur.com/actualite-sante-marina-carrere-d-encausse-carton-rouge-au-dr-dukan-5676.asp?1=1

Repost 0
Published by Eixerona - dans Vidéos