Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00
Repost 0
Published by eixerona - dans Bibliothèque
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00
Repost 0
Published by eixerona - dans Bibliothèque
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

fardeaux

Nous transportons tous avec nous d'innombrables sacs remplis d'un bric-à-brac poussièreux qui date de l'enfance: rancoeurs accumulées, blessures de plus ou moins grande importance, souvenirs glorieux, certitudes absolues qui, un beau jour, se révèlent complètement fausses. Les êtres humains sont comme des rats qui entassent des provisions. Ces provisions nous caractérisent. Les miennes me destinaient à être quelq'un que je ne voulais pas être: une enfant apeurée, fragile, vorace et dépendante. J'ai essayé très tôt de me défaire de ces fardeaux. J'ai commencé à me construire un nouveau personnage. [...]

Mon plan d'action était le suivant: maigrir, partir, devenir quelqu'un.

A l'époque, je croyais qu'une fois que je serais mince, que j'aurais quitté la maison et que je serais devenue quelqu'un - c'est à dire, comme ma mère-, j'aurais enfin quelque chose à moi, quelque chose comme une identité.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

le supermarché

Je vais faire des provisions au supermarché. Les anorexiques ont de drôles de listes de courses: muffns sans matière grasse ( une douzaine), confiture sans sucre (fraise), pain allégé (un paquet), yaourt 0%, muesli sans matière grasse, carottes, moutarde, céleri, salade, vinaigrette sans matière grasse.

Piégée, Marya Hornbacher

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

 

L’anorexie n’est pas uniquement une maladie féminine, de plus en plus de garçons sont atteints.
Par ailleurs, on a coutume de dire que les filles anorexiques recherchent la beauté pour ressembler aux top models mais cela permet de camoufler les vraies raisons qui sont psychologiques et plus compliquées. En effet, l’anorexie existait déjà bien avant que la mode soit à la minceur.
Pour les anorexiques la façon de montrer sa souffrance c’est d’être presque invisible, le regard de l’autre est recherché en permanence, le rapport de l’anorexique avec son corps est très agressif, l’extrême maigreur sert à choquer, donc à attirer l’attention
L’anorexie vient d’un désordre affectif avec les parents. Tous les désordres affectifs ne s’expriment pas de cette manière certes, mais dans ces troubles on observe un rôle trop important de l’alimentation dans les rapports parents-enfant. La nourriture est un des premiers thèmes de communication avec un bébé, les parents surveillent s’il mange bien, s’inquiètent quand il ne veut pas manger. Qui n’a pas entendu ces injonctions : "mange pour faire plaisir à maman", ou "si tu manges bien tu auras un cadeau" ? Ces habitudes sont la preuve que l’alimentation représente bien plus que le fait de se nourrir, elle peut vite devenir un moyen de chantage affectif. , L’anorexie existe d’ailleurs chez les bébés qui trouvent là un moyen d’attirer l’attention des parents. C’est le même langage chez l’adolescent qui utilise la nourriture et la souffrance du corps comme moyen de crier au secours. Très tôt les parents ont associé un sentiment de culpabilité au fait de se nourrir, ils ne le font pas exprès, cela peut venir de leur enfance à eux. Mais le résultat chez l’enfant est que s’alimenter ne sera plus une chose naturelle, mais un moyen de revendiquer un mal être, un manque d’amour, un refus de grandir. La nourriture devient donc le moyen de revendiquer, c’est plus facile que les mots.
Si la nourriture ne sert plus à vivre mais uniquement à communiquer on comprend que ces jeunes se laissent parfois mourir.
C’est le fait de s’alimenter qu’ils doivent réapprendre, le but étant de remplacer ce moyen de communication par des mots.

Samantha Lefèvre - Psychologue

Repost 0
Published by eixerona - dans Anorexie
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

Le poids

 

Signalons en passant que nombre de sujets (et notamment de femmes) se pèsent tous les jours, voire plusieurs fois par jour, se réjouissant d’un kilo de moins ou se lamentant d’un kilos de puis. Or, la majorité de nos pèse-personnes ne sont pas justes (comme toute balance, ils nécessitent un étalonnage précis et renouvelé), mais seulement fidèles. Cependant, en « dansant d’un pied sur l’autre », on obtient facilement des variations de plus de 1%. Parallèlement, l’état de réplétion vésicale et à un degré moindre, intestinal, entraîne des variations de 500g à un kilos, variations bien supérieures à ce qu’un individu peut raisonnablement perdre de graisse en une journée, soit 100g. De surcroît, et le mal est fort répandu et répand la terreur, combien de fois sommes-nous confrontés à ce mythe d’un gâteau de 100g qui ferait prendre 2 kg pendant deux jours ! Et pourtant, le terrorisme pondéral continue de sévir ! Les médias, dans leur livraison de printemps, promettent des « pertes de poids » qui vont de 3 kg en trois jours à 10, voire 15 kg en un moi. Saisies par l’urgence du sacrifice rituel, nos contemporaines se précipitent et perdent quelques kilos de muscle, d’eau et très peu de graisse.

 

Bernard Waysfeld, Le Poids et le Moi

Repost 0
Published by eixerona - dans Nutrition
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

Les éducorants ont fait l'objet de rumeurs peu favorables à leur utilisation, mais d'un autre côté ils sont attirants car on leur attribue l'image du sucre sans les kilos ni les caries. Quelle est la part du vrai et du faux ?

On distingue deux catégories d'édulcorants : les polyols (xylitol, notamment), dont le pouvoir sucrant est similaire à celui du sucre et que l'on trouve dans les produits "light" et "sans sucre", et les édulcorants dits "intenses", au pouvoir sucrant 30 à 300 fois supérieur à celui du sucre. On consomme ces derniers sous forme de "sucrettes" ou de simili-sucre en poudre et en morceaux. Ce sont la saccharine (le plus ancien), l'aspartame, l'acesulfame K, et le cyclamate. Ils sont également utilisés pour remplacer le sucre dans certains aliments préparés, et appartiennent tous les quatre aux additifs alimentaires (E954, E951, E950 et E952) depuis 1988.
Les plus connus, la saccharine et l'aspartame, ont été suspectés d'être cancérigènes, mais les rumeurs ont été démenties par les nombreux résultats d'études conduites sur ces produits.
Autre point positif : ils sont totalement dépourvus d'hydrates de carbone, c'est-à-dire de sucre : à l'inverse de celui-ci, ils ne provoquent donc pas de caries. Il en va de même pour les polyols, qui, bien qu'étant des "alcools de sucre" , ne sont pas utilisables par le processus cariogène.
Enfin, ils sont très peu caloriques, donc c'est OK pour ta ligne.

Pas d'inquiétude donc, mais si ta consommation de sucre reste raisonnable, que tu es de poids normal, non diabétique et peu sujet(te) aux caries, inutile d'utiliser des édulcorants, franchement ... Autre cas de figure : si tu as besoin d'un édulcorant mais que le nom de celui-ci t'inquiète (ils font assez chimiques, c'est sûr), choisis plutôt la stevia. Il s'agit d'une plante paraguayenne "sucrante" (1), qui commence à se montrer sur le marché français des édulcorants.

(1) pouvoir sucrant 300 fois supérieur à celui du sucre, très faiblement calorique

Maria Bardoulat - Dr en Pharmacie 16/03/01

 

Repost 0
Published by eixerona - dans Nutrition
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

Finalement, c'est peut-être plus facile que tu crois de trouver son poids de forme ! Tu as envie de perdre quelques kilos, ou au moins de ne pas en prendre ! Tu penses avoir besoin d’un régime, sûrement à tort. Le régime nous prive trop. Ensuite, on se rattrape et on reprend ses kilos. L'idéal, c'est de corriger tes erreurs. Les plus idiotes sont celles que tu fais en croyant bien faire.

Les erreurs à éviter quand on veut maigrir :

- Te priver de boire de l'eau parce que ça fait gonfler. Au contraire, boire, c'est sain, et en plus, ça remplit l'estomac. La sensation de faim est alors moins forte.
- Te forcer à finir ton assiette. Arrête-toi dès que tu es rassasié(e), qu'il reste la moitié de ta ration, ou seulement quelques grammes.
- Aller faire des courses quand tu as faim. Choisis plutôt l'heure qui suit le repas. Comme tu es repu(e), tu seras moins tenté(e).
- Ne pas manger de fruits parce qu'ils contiennent du sucre. Au contraire, ils apportent des tas de vitamines, des fibres, et t'empêchent de te ruer sur les sucreries.
- Les boissons sucrées : le coca, la limonade, les sodas… ne calment pas la faim, mais sont bourrés de calories vides (sans intérêt nutritionnel).
- S'autoriser de l'alcool. Même combat que les boissons sucrées, en pire ! Sauf, pour une fête, un petit verre, c'est aussi la convivialité !
- Manger très vite. Comme la sensation de satiété ne vient qu'au bout de 20 minutes, si tu engloutis la nourriture, tu as encore faim après le dessert. Parce que, montre en main, tu as tout avalé en 5 minutes ! Prends le temps de savourer, de mastiquer.
- Sauter le petit déj. C'est le repas zéro stock. Toute l'énergie ingérée est consommée dans la journée. Si tu le zappes, tu augmenteras ta ration du midi et du soir, et tu feras des réserves.
- Fuir comme la peste les vitamines en comprimés parce qu'ils augmentent l'appétit. C'est faux ! Si tu manges peu, si tu te sens fatiguée, tu peux souffrir de micro-carences. Et les vitamines te maintiendront en forme. Mais bien sûr, elles ne remplacent jamais une alimentation bien équilibrée !
- Eviter les féculents : le pain, les pommes de terre, les pâtes, le couscous, le riz… Pourtant, en moyenne on n'en mange pas suffisamment. Du coup, on compense par des aliments plus gras et plus sucrés bien moins sains. Alors, pas question de te priver !

 

Dr Solano - Médecin généraliste et sexologue 18/06/04

 

Repost 0
Published by eixerona - dans Nutrition
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

 

Oui, mais ... Le produit miracle qui te permettrait de passer des nuits blanches sans fatigue et sans baisse de concentration intellectuelle n'existe pas. Les dérivés amphétaminiques sont interdits d'usage, et de toute façon ils aboutissent souvent à des catastrophes.

Restent les vitamines (au premier rang desquelles la vitamine C), le phosphore, le café, et ... le GURONSAN®. Les polyvitamines (type ALVITYL® ou tout autre produit du même genre) ne font pas de mal. Sont-elles efficaces ? A priori, elles ne servent pas à grand chose. La vitamine C est stimulante. Mais elle ne te permettra pas de passer des nuits blanches, sans avoir à en payer le prix ! De toute façon, ne dépasse pas 3 g par jour au maximum, et évite d'en prendre plus de 1 g par prise (au-delà, le "surplus" est très rapidement éliminé dans les urines, et ne sert donc à rien). Le phosphore est un "aliment" des neurones. De là à lui attribuer des vertus miraculeuses, il y a un pas. En tout état de cause, si ça ne fait pas de bien, ça ne fait pas de mal, et, si tu crois aux vertus du phosphore sur tes capacités de mémorisation, n’hésite pas à en prendre. Le café reste le grand classique. Mais attention à ta sensibilité à la caféine. De plus, au-delà d'une certaine dose, tu risques tremblements, nervosité, insomnies, palpitations et accélération du rythme cardiaque.

Reste un produit largement utilisé et connu de tous ... le GURONSAN®. C'est une association de vitamine C (500 mg d'acide ascorbique), de caféine (50 mg) et de glucuronamide (400 mg), substance réputée protectrice des cellules du foie. En user, ça peut être utile, en abuser ça "craint" (du fait de la caféine)

 

http://www.tasante.com

Repost 0
Published by eixerona - dans Nutrition
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

magicienne

Il y a différentes femmes suspendues sur les cintres de mon placard, une pour chaque tailleur, pour chaque robe, pour chaque paire de chaussures. J'accumule les vêtements. Les tiroirs de ma salle de bains débordent de produits de maquillage. A chaque rouge à lèvres correspond une femme. J'ai appris cela très tôt. Ca me plaisait d'être magicienne. Personne ne pouvait voir ce qui se cachait derrière le masque. Je ne voulais pas qu'ils voient parce que ce que je cachais était une plaie à vif. Atrocement rouge et douloureuse.

Piégée, Marya Hornabacher

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations