Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 11:54
Contenants
Grammages
Volumes
1 grand bol
350 g
40 cl
1 assiette à soupe
250 à 300 g
25 cl
1 mug
200 à 250 g
20 à 25 cl
1 tasse à thé
120 à 150 g
15 cl
1 tasse à café
100 g
10 cl
1 pot à yaourt
125 g
15 cl
1 cuillère à soupe
15 g
1,5 cl
1 cuillère à entremet
10 g
1 cl
1 cuillère à café
5 g
0,5 cl
1 verre à liqueur
30 g
3 cl
1 verre à moutarde
100 g
20 cl
1 verre de vin
90 à 100 g
environ 10 cl
1 verre à whisky
150 g
30 cl
1 verre à bordeaux
90 à 100 g
15 cl
1 verre à porto
environ 60 g
6 à 7 cl
Repost 0
Published by eixerona - dans Nutrition
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 01:28

Novembre 2005

 

Repost 0
Published by eixerona - dans Célébrités et TCA
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 01:11
Kate Hudson contre-attaque...
 
Et veut combattre les rumeurs d'anorexie
 
Pas très contente de lire dans la presse qu'elle souffre de graves désordres alimentaire, Kate Husdon a décidé de poursuivre en diffamation les magazines - tels le National Enquirer, Heat et le Daily Star - qui régulièrement jettent de l'huile sur... la rumeur. Depuis quelques semaines, un certain nombre de tabloïds s'interrogent sur la perte de poids excessive de l'actrice (qui a eu beaucoup de mal à retrouver la ligne après sa grossesse) et craignent qu'elle mette sa vie en danger. Kate Hudson, 26 ans, assure qu'elle n'est pas anorexique, espérant au passage que ces on-dit ne nuiront pas à sa carrière...(Jordane Guignon)


Repost 0
Published by eixerona - dans Célébrités et TCA
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 00:22

Quand on s'aperçoit qu'on a une telle haine envers soi-même, et que cette haine dicte le comportement depuis des années, le cerveau disjoncte. Il essaie de nier l'évidence; il essaie de sauver les meubles, de recoller les morceaux. C'est à mon avis très différent du désir suicidaire de ceux qui souffrent au point que la mort leur semble une délivrance. C'est un désir de meurtre. "Se tuer" serait un mot trop faible. Il y a cette certitude qu'on mérite une torture lente. Sans en avoir pleinement conscience, j'aivais choisi de ne pas manger en guise de torture. Quand les pensent à se tuer, ils choississent en général la méthode la moins douloureuse, la plus rapide. Là, c'est différent.

[...]

Meutrir le corps pour mieux transpercer une âme imparfaite

[...]

J'avais l'impression que mon anorexie avait été déclenchée par quelque chose qui me dépassait. Même  l'époque, les excuses faciles comme une mauvaise image de soi, des parents incompétents, les médias, ne me semblaient pas suffisantes. Il y avait un lien, certes. Mais ce qui rôdait dans un coin de ma tête, informulé, n'était pas abordé. Parce qu'il m'était impossible d'en parler. Malgré l'amour que mes parents m'avaient donné, malgré le soutien que j'avais reçu de mes amis et des gens que j'avais croisés, j'éprouvais une curiosité insatiable, à l'égard de mes propres limites. Associée à ma haine de moi, cette curiosité était dangereuse. Je ne suis jamais complètement arrivée à expliquer aux gens que j'avais simplement envie de voir ce qui allait se passer.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 00:09

Je n'étais pas triste, je n'étais pas en colère, je n'étais pas schizophrène, je n'avais pas de troubles de la personnalité, il n'y avait aucun événement traumatique particulier dans ma vie. Vu de l'extérieur, rien ne clochait. Ce qui clochait, c'était moi.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 01:01

J'essaie trois chemisiers, deux pantalons. Je fume une cigarette et mets de l'eye-liner. J'inspecte mon visage sous toutes ses coutures. Ca ne va pas. Ca ne va jamais. Je me lève, regarde mes fesses, mes jambes, mes cuisses, presse mes bras contre mes flancs pour voir le résultat. Est-ce qu'ils sont plus gros? Julian arrive avec du café. "Tu trouves que j'ai grossi?". Il me répond que non. Ca fait partie du rituel. "Tu mens!" Non, me répond-il. Je regarde mes fesses de profils dans la glace. Il s'assied sur ma chaise. "Ecoute, chérie, je ne sais pas quoi te dire." Je repose ma question. "Sérieusement, tu trouves que j'ai grossi?" Non, répond-il. "Mais tu ne trouves pas que j'ai maigri?". Non plus. Il me paraît totalement impensable de faire toujours la même taille. Il me semble toujours que je dois être plus grosse ou plus maigre qu'avant. Avant quoi, va savoir! Mais peu importe. Ca vous gâche la journée.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 00:46

C'est en octobre que l'anorexie s'est vraiment réinstallée. Je ne mangeais plus rien. J'étais déterminée cette fois. Il ne s'agissait plus de "perdre du poids". L'expression me paraissait d'ailleurs absurde. Ce que je faisais était purement intérieur: je voulais explorer les limites de la faim, cette faim qui me faisait planer. Je mangeais des céréales la matin, buvais de l'eau le reste de la journée. Je transportais avec moi une bouteille de deux litres que je remplissais toutes les heures. Parfois à midi, je buvais un peu de jus de carotte.

[...]

Après l'école, je rentrais à la maison. Il n'y avait aucun bruit, hormis le pas traînant du mari dans son bureau. J'ouvrais le placard, remplissais un bol de céréales, mettais deux tranches de pain de mie avec du fromage dans le micro-ondes, enfournais les céréales dans ma bouche pendant que le fromage fondait, mangeais mes toasts en me beurrant du pain d'épice, mordais dans le pain d'épice en me versant un deuxième bol de céréales. Sortais la glace du congélateur, m'empiffrais de glace en me beurrant une tartine, croquais dans ma tartine en grimpant sur le comptoire pour attraper les petites gâteaux, les dévorais en jetant du riz froid dans un bol.

Si, par hasard, le mari me surprenait la bouche pleine, j'avalais rapidement, souriais et parlais de l'école. "Je crève de faim. On a jouré au foot aujourd'hui". Je repoussais ostensiblement le bol et attrapais le journal pendant qu'il se faisait un café. Je n'essayais même pas de ne plus penser aux céréales: je pensais à ce que je pouvais manger d'autre. Pas de panique. Il va bientôt partir, je pourrais continuer. S'il demandait "Tu es paralysée?" je riais tout simplement. Dès qu'il était parti, j'attrapais quelques tranches de pain, du soda Light, je montais dans ma chambre, fermais la porte, engloutissais le reste de nourriture, courais à la salle de bain, allumais le ventilateur, ouvrais le robinet, relevais le siège des toilettes, vidais le soda, vomissais. Vomissais jusqu'à ce que mes jambes flageolent. Puis je me raccrochais au lavabo. A la vie.

La vie, mon cul! Au mois de novembre, j'avais envie de mourir. J'en avais envie plus que tout. Tous les jours, je montais au pas de course l'escalier qui mène à la maison, essoufflée, j'ouvrais les placards en pensant: "Espèce de minable, goinfre, porc, grosse vache!". Toute la journée, mon ventre était douloureux et recrachait sa bile. Je titubais en marchant. Je recommençais à avoir froid.

Marya Hornbacher, Piégée

 

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00

A l'hôpital, comme partout ailleurs, la boulimie est considérée un cran en dessous de l'anorexie, à la fois en termes de gravite médicale et d'aura. La boulimie renvoie aux orgies de l'époque romaine alors que l'anorexie évoque les mortifications corporelles du Moyen-Age. Les boulimiques ne portent en général pas les stigmates bénis d'un corps squelettique. Leur mutilation est privée, plus secrète et plus coupable que la déclaration ouverte des anorexiques, dont la maigreur est vénérée. Il n'y a rien d'amiravle à s'enfoncer les doigts au fond du gosier. La négation de la chair, en revanche, est non seulement l'aboutissement de siècles de pensées sur la fragilité des femmes, mais l'incarnation de certains idéaux religieux et culturels.

Et pourtant, nous vivons dans une culture où la consommation est permanente et effrénée, où l'insatiabilité est quasi universelle. L'adoration du corps anorexique et la haine de la graisse, sont le signe, non pas que l'anorexie est belle ou la graisse méprisable, mais que nous sommes déchirés et que nous devons choisir notre camp.

Marya Hornbacher, Piégée 

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00

Ne croyez jamais une anorexique ou une boulimique qui vous dit qu'elle déteste manger. C'est faux. On est habitée par la nourriture. Au lieu de manger, on ne pense qu'à ça. On rêve de nourriture, on la regarde, mais on n'y touche pas.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 00:00

Renee Zellweger : ce sont les photographes qui la rendent maigre...
 
L'actrice a trouvé une explication à sa maigreur affichée dans les magazines et ne sait pas quoi faire contre.
Renee Zellweger a déclaré d'après Contactmusic : "Je sais que certains photographes retouchent leurs photos pour me faire paraître plus mince que je ne le suis en réalité. Comme ça, ils vendent leurs photos plus cher ! Qu'est-ce que je peux faire contre ça ? Seulement me plaindre, non ?".
La jeune femme en a ainsi assez que la planète entière s'inquiète pour sa santé. Les rumeurs d'anorexie vont en effet bon train après sa chute de poids vertigineuse suite à la prise de poids qu'elle a dû accepter pour endosser le rôle de Bridget Jones une seconde fois.
 
 
 
 

 

Repost 0
Published by eixerona - dans Célébrités et TCA