Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 22:12

Je pesais 34 kilos, je mangeais comme un chat affamé et m'excusais de m'empiffrer.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 22:10

Peu après le départ de ma mère, je suis arrivée à l'agence un matin. Ca n'allait pas. J'étais incapable de me concentrer. C'est fréquent: au bout d'un moment, la malnutrition s'attaque au cerveau. D'abord, elle grignote toutes les cellules graisseuses, puis les muscles. Ensuite, elle passe aux organes internes et entre autres, le cerveau. J'étais incapable de réfléchir, j'étais constamment distraite. Je me suis accusée de paresseuse, incapable de travailler comme une adulte.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 22:05

Imaginez une femme en tailleur qui lit le Washington Post pendant sa pause déjeuner. Elle approche son pot de yaourt glacé, le contemple, en prends une cuillère, laisse retomber son contenu et lèche la cuillère vide. Si je voyais une femme faire ce genre de choses, je serais tentée de lui flanquer son pot de yaourt à la figure. Sauf que, cette femme, c'est moi et comme j'avais éliminé le petit déjeuner, je ne mangeais rien d'autre que ce yaourt glacé à midi et un muffin 0% le soir. C'est incroyable à quel point on a besoin de faire durer ces deux plaisirs qui nous restent avant qu'ils ne nous soient enlevés, eux aussi.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 16:21

J'étais devenue d'une grande laideur. Ce n'est pas beau à voir quelqu'un qui meurt de faim. J'avais le teint cireux, les joues creusées. Le matin quand je me regardais dans la glace, je m'apercevais à quel point j'avais changé. J'avais la même impression petite: j'étais incapable de faire le  lien entre celle que je voyais et moi. Ensuite, je m'allongeais par terre pour faire mes exercices, changeant souvent de position parce que le sol meurtrissait les os. J'avais des bleus sur les os des hanches, les ischions, le coccyx. Il ressortait tellement qu'on aurait dit une queue qui avait poussé.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 01:31

Peu m'importait au fond d'être maigre. Je voulais simplement voir jusqu'où je pourrais aller. Je voulais trouver le strict minimum nécessaire à ma survie. Comme toutes les anorexiques, j'avais élaboré un système. La nourriture était divisée en unités. Une unité équivalait à 80 calories, soir environ une tranche de pain. Allez savoir ce qui m'avait poussé à choisir ce système-là. Mais c'était ainsi. Une de mes amies avait divisé ses aliments en solides et liquides: les premiers englobaient la soupe, le pain, les pâtes, le riz; les seconds, le chocolat, les légumes et le poulet. Elle aurait bataillé avec quiconque aurait essayé de lui expliquer le fonctionnement des liquides et des solides.

Je ne saurais expliquer la passion que nous avons pour nos systèmes. C'est notre dernier rempart contre la désintégration, une manière de tenir en respect les incertitudes du monde. Nous éprouvons une fierté malsaine à connaitre le nombre de calories et le pourcentage de matière grasse de chaque aliment qui existe dans le monde. Nous méprisons les nutritionnistes qui essaient de nous expliquer qu'une femme a besoi de 2000 calories par jour alors que nous nous débrouillons fort bien - merci - avec 500. En sortant de Lowe House, j'avais évalué mon régime à 31.25 unités. A Minneapolis, cet hiver-là, j'avais décidé que 16 unités suffiraient amplement, diminuant ma ration de calories de moitié et supprimant toutes les graisses. En été, j'étais passé à 10 unités. Quand je suis arrivée à Washington, je suis descendue à 8 - deux unités en moiins, qu'est ce que ça change? En octobre, j'en étais à six, et en décembre, à quatre.

Quatre unités. Mettez bout à bout 4 pommes et essayez d'imaginer dans quel état vous seriez après 3 jours de ce régime. Ou quatre tranche de pain. Un pot de fromage blanc et une orange. Une botte de carottes et un bol de céréales. Trois cent vingt calories par jour.

Le terme "restriction alimentaire sévère" est appliqué à partir de neuf cents calories par jour. J'en prenais trois fois moins.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 01:16

J'avais conscience d'être maigre en arrivant à Washington, ce qui, pour moi, était un net progrès. Jusque-là, je ne m'étais jamais perçue comme maigre. Maintenant, quand je me regardais dans la glace de ma penderie et que je voyais les os de mon bassin sortir comme des crochets, j'étais bien obligée de me rendre à l'évidence. "C'est bien!" me disais-je en me souriant avec fierté dans la glace. Il ne me venait pas à l'esprit que je puisse être trop maigre. Est-on jamais trop maigre? Mais, me disais-je, peut-être assez maigre.

C'est une vraie conquête. Les anorexiques ne sont jmais assez maigres à leurs yeux. Quand une anorexique décide de prendre 5 kilos, elle décide ensuite d'en perdre 8. Puis 10, puis 15, puis 20. Et elle meurt. "Excusez-moi, je n'ai pas fait exprès. Je voulais juste voir ce qui se passerait." Sauf qu'elle n'a pas pu s'arrêter.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 13:14

Ce ne loupe jamais. A moins d'être squelettique, les gens ne trouvent jamais qu'on a "l'air" anorexique.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 13:12

De retour de promenade, un jour, Johanna prend un cracker et du fromage. Ma grand-mère, qui est assise sur le canapé, lui attrape le bras et lui dit de sa voix haut perchée: "Oh non, ma chérie, il ne faut pas que tu manges ça! Si tu manges trop, tu vas grossir!". Elle lui pince le bras et ajoute: "Regarde-moi ça, ma chérie. Tu es déjà grosse!". Le temps s'arrête. Personne ne bouge. Johanna, qui a 12 ans et qui est déjà assez maigre, se met à pleurer. Je me lève et quitte la pièce. Ma mère me suit en courant et me dit que ma grand-mère ne sait pas ce qu'elle dit. Je sanglotte. " Je m'en fous qu'elle ne sache pas ce qu'elle dit. Cette famille est complètement tarée avec la bouffe!"

 

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 13:05

Et quand j'ai décidé quelque chose, le reste n'existe plus. Je n'ai aucun sens de la modération, de la prudence. Je n'ai en gros aucun "bon" sens. Tout est noir ou blanc. Et quand on me reproche d'être trop extrême, je réponds que je ne sais pas faire autrement. J'ai effectivement l'impression que le ciel va me tomber sur la tête si je ne suis pas là pour le soutenir. En un sens, c'est de l'arrogance pure et simple, mais de l'autre, la peur est réelle. Ce n'est pas que j'ignore les répercussions possibles de mes actes, c'est plutôt que je suis persuadée qu'il n'y en a pas.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 13:00

Nous arrivions à un nouveau tournant. J'étais boulimique et anorexique depuis neuf ans. Ma maladie avait des causes multiples, dont la principale était sans doute ma personnalité. Et puis, l'anorexie était devenue une habitude. Mes parents auraient pu être les plus adorables des parents, ma culture aurait pu être la plus féministe et la plus égalitaire, j'aurais quand même rechuté. Les troubles alimentaires faisaient partie intégrante de moi; c'était ma manière de gérer mes émotions, le monde dans lesquel je vivais, ma vie quotidienne. Tout passait par ce filtre-là.

Marya Hornbacher, Piégée

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations