Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 01:33

Ma grand-mère s’est éteinte en début de soirée.

 

Je suis incapable de ressentir le moindre sentiment, aucunes émotions. Presque tout le monde pleure, pas moi…non les larmes elles ont tellement coulées au début de l’anorexie qu’elles ont fini par se tarir.

 

La semaine prochaine se sera l’enterrement. Je ne suis pas retournée à un enterrement à la basilique depuis le décès de mon père.

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 23:12

 

Humer les odeurs alléchantes des pâtisseries. Se régaler des yeux en dévorant du regard des bougies en formes de gâteau.  Se promener dans les allées de Cora…

 

Je regarde ce qui me fait envie. J’attrape le produit, le tourne et le retourne pour trouver les apports énergétiques…gratin de choux fleurs et de brocolis…250g, presque 300 calories…non je ne peux pas. Tout ce qui passe à travers mes mains subit le même sort. La réponse est toujours la même : trop de calories…et puis ELLE me rappelle que je suis à l’alimentation liquide de toute manière, il faut perdre du poids, il faut toujours perdre du poids.

 

C’est navrant de parcourir un hypermarché en ne voyant pas les aliments comme du plaisir et de la vie mais uniquement comme des calories potentielles. Dessert au soja à la vanille 92 calories, purée de courgettes 43 cal au 100g…

 

Je prends une boîte de thé, encore une boîte qui finira probablement à la poubelle car je n’aime pas le thé…mais il n’y a pas de calories.

 

Avec les années c’est fou comme mon alimentation s’appauvrit…il n’y a que lors d’une crise de boulimie que je peux avaler n’importe quoi. Déplorable. Par moment je regarde même de travers mes pommes…on ne sait jamais finalement elles me font peut-être grossir…

 

 

 

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 12:05

Les vacances sont terminées, et le train train quotidien reprend. Ma sœur ne rentre pas le midi, ma mère ne mange pas…bref c’est moi qui cuisine pour mon neveu et ça ne me réussit pas…deux jours que je pars en vrille  avec la nourriture ** PLEURS **

 

Je me dégoûte, je me fais honte.

 

Je pourrais me dire que je craque sur des trucs ‘sains’, que je m’arrête avant d’avoir mal au ventre….C’est vrai ça pourrait être pire comme avaler des paquets de cookies, manger un litre de glace ou un pot de nutella. Reste que pour le moral ça ne change pas grand-chose… j’ai avalé ces aliments interdits, ces aliments dont j’ai l’impression de prendre un kilo par bouchée.

Pourquoi d’un seul coup les crises réapparaissent ? Ca m’énerve…

 

Pleine de bonne volonté hier j’avais pris en courses des galettes de riz, des desserts au soja histoire de diversifier mon alimentation. Ratée. Il ne reste presque plus rien.

 

Une sale journée, le temps pluvieux reflète mon moral.

 

Une heure de vélo devant un film.

 

Une heure de Yoga.

 

Des laxatifs pour effacer ma faute.

 

Demain sera un jour meilleur…espérons…

 

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 12:00

Toujours ces impressions d’être de trop, de gêner les autres, d’être un boulet, d’être inutile, d’être bonne à rien. Parfois je parviens à passer au-delà si le moral n’est pas trop mauvais…mais le plus souvent ces mots me hantent jour et nuit. Il n’y qu’avec les animaux ou les enfants que ces fichues impressions me laissent en paix…sauf si un adulte est dans les parages.

 

Ce soir je regarde zone interdite…rien que pour voir le reportage sur les pâtisseries « œuvres d’art »…je me régale des images…mais à vrai si les images et photos sont magnifiques ces pâtisseries sont faite avec des ingrédients un peu spécial. Moi j’attends avec impatience la pâtisserie à 0 calorie !

 

Matinée tranquille, une bonne nuit, une heure de yoga, un peu de PC.

 

N’ayant pas tellement envie de rester à la maison, malgré un temps assez maussade je suis allée me balader avec le chien jusqu’à chez ma petite cousine. J’ai squatté une partie de l’aprem chez elle, ça m’a fait du bien d’être loin de chez moi ! Et bon sa petite sœur est adorable (bon je suppose que ma petite cousine ne pense pas la même chose…lol). Et moi quand  y a des gamins je suis aux anges, c’est mon dada comme on dit. J’ai fort chez ma couz j’ai bu un café avec deux vrais sucres (Humm j’aurais du mettre mes sucrettes dans mon sac à dos !) et j’ai même terminé les 3 ou 4 cuillères de riz au lait que la piotte n’avait pas terminé.

 

Je rentre sous la pluie avec le chien. On court, on marche, on  court. Ca mouille. J’ai mal au ventre (ah oui je me rappelle avant de partir j’ai avalé des laxatifs…pas bien !).

 

De retour à la maison j’essuie le chien. Je mets mon pantalon au sale et etc.…

 

Je bois un café avec ma mère. Elle semble vexée que je ne lui avais pas dit que je passais chez ma couz…Enfin tant pis, j’ai le droit d’avoir ma vie.

 

 

Un peu de pc, du vélo, mal au bidon, dîner, passage urgent aux toilettes, mal au ventre…

 

Je commence à regarder la télévision allongée sur mon lit. Maman passe la tête par ma porte et me dit que mes os des hanches ressortent…

 

 « T’es maigre ».

 

«  Pff mais non, c’est parce que j’ai les fesses sur quelque chose»

 

J’enlève le gilet sur lequel j’étais affalée

 

« On voit tes os dépasser ! »

 

Je regarde, non moi je ne vois rien, non je suis pas maigre, elle affabule là, merde je les vois mes os quand ils pointent et là non y a rien.

 

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 11:56

 

 

Samedi…ni bon ni mauvais disons…

 

Mauvais du côté de la nourriture pas de crises, mais de petites compulsions…étant donné que j’ai été capable de m’arrêter je ne considère pas ça comme de la boulimie. Bon il faut préciser aussi que mon estomac m’a en partie sauvé la mise…il a rétréci donc vite bobo le ventre.

 

Bon car j’ai été tranquille une bonne partie de la journée seule à la maison. Le calme absolu, un véritable rêve et personne pour me faire chier.

 

Après un mug de lait devant la télé, j’ai essayé mon DVD de yoga pour les nuls…et je reste sans voix car ça m’a fait un bien fou. Moi qui étais très perplexe sur cette discipline, finalement je ne suis pas déçue de mon achat. Peut-être qu’un jour j’aurais le courage de mettre les pieds sans un vrai cours.

 

Puis je me suis attelée au ménage de la maison…punition pour avoir dépensé trop d’argent jeudi…enfin même si je n’avais rien dépensé j’aurais dû faire du ménage…J’ai même préparé le repas pour quand la famille reviendrait des thermes…coup de téléphone…on mange sur la route. Comme quoi j’ai bien fait de ne pas y aller sinon j’aurais du manger au resto…

 

Après-midi à me chouchouter et à lire.

 

La famille rentre. D’habitude je serais descendue immédiatement les voir…mais là non…je ne suis plus la gamine qui attend avec impatience l’arrivée de sa môman chérie.

 

Un peu de vélo en fin d’après-midi.

 

Soirée un peu dure à cause de ma compulsion.

 

Gros désespoir à cause de ce corps qui a du mal de maigrir à cause de ma fichue TSH.

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 11:51

Un après-midi entre cousines et un rdv chez ma psychiatre.

 

Difficulté à trouver quelque chose à dire chez ma psychiatre, car lorsque je me sens un peu près bien, j’atteints une sorte d’état d’euphorie et mon cerveau refuse plus ou mous de penser aux choses négatives. Je n’ai donc pas été tellement bavarde. Evocation de ma mère […]

 

Shopping entre cousines, rires et papotages. Etre quelques heures hors de notre bulle et s’intégrer au monde des humains. Une complicité qui se tisse et se renforce.

 

Un rdv « aidé » chez la psy pour ma petite cousine, car il ne faut pas attendre que le mal être nous ronge jusqu’à la moelle.

 

Des magasins, notamment Zara…il faudra que j’y retourne, c’est pile mon style de fringue. Des achats, un peu trop…avec mes sous et un peu avec ceux de ma mère.

 

Un passage au Mac Do pour prendre deux coca light, on regarde bien qu’il n’y ait pas d’erreurs, je me méfie toujours.

 

Des magasins, des délires, des sourires. L’après-midi passe à une vitesse folle. Il est déjà l’heure de prendre le bus. Un sale gosse de deux ans et demi donne des coups de pieds à ma cousine et lui crache dessus. La mère du gamin ne dit trop rien…Pathétique…une bonne fessée et il ne recommencerait pas.

 

Je rentre à la maison vers 19h, pas un chat, pas un bruit. Je croque une pomme et bois un café au lait, je n’ai rien avalé depuis 10h30 du matin.

 

Je monte dans ma chambre. Ma sœur et mon neveu regarde un match de foot sur canal +, ma mère est sur son pc. Je rends la monnaie à ma mère. Je me fais engueuler. Tant pis, je sais que j’ai merdé, je ferme mes oreilles et préfère me concentrer sur mon après-midi. Je ferais du ménage pour payer ma faute.

 

Soirée où la noirceur reprend le dessus.

 

Soirée à écouter des chansons tristes en boucle jusqu’à pleurer.

 

Soirée où j’aimerais que quelqu’un me prenne dans ses bras et me dise que tout va aller.

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 11:34

Deux top-models en guerre contre la maigreur

Tyra Banks : « vous trouvez vraiment que je suis grosse ? »

L’ex-top-model a pris 14 kilos et refuse de voir ses 73 kilos comme un défaut. Lorsque les magazines américains la traitent de « grosse », Tyra passe à l’attaque

En photo d’elle en maillot de bain et une intervention télévisée dans son émission, Tyra Banks est devenue la nouvelle pasionaria des rondes américains. Très énervée par les critiques, l’ex-top-model est montée sur au créneau il y a dix jours. Traitée de « grosse » et de « laide » par plusieurs magazines américains à cause de ses 14 kilos « en trop », Tyra superstar aux Etats-Unis grâce à America’s next top-model où elle juge des capacités de jolies filles à faire ce métier, s’est offert le luxe de répondre à ses détracteurs sur le plateau de son talk-show.

A 33 ans, elle veut assumer librement ses rondeurs et se dit horrifiée par les photos parues dans la presse qui, selon elle, ont été prises sous un angle volontairement disgracieux. Face aux caméras, elle apparaît dans le même maillot que sur la plage australienne où elle a passé les fêtes de fin d’année. « Les gens ont l’habitude de me voir dans des poses de pin-up, les bras en l’air et le ventre plat. Pour toutes les femmes comme moi que vous croisez dans la rue, pour toutes celles dont vous vous moquez, je veux dire que je suis fière de ce que ma mère m’a transmis car je me sens forte. S’il faut se priver de nourriture pour être belle et bien dans sa peau, je veux dire autre chose : poses nos grosses fesses sur ces diktats ! » L’ex-rivale de Naomi Campbell a décidé de ne pas se laisser faire. Elle se « trouve belle » comme elle est. « Oui je fais 73 kilos, mais ça me va bien. Quand j’étais mince, je me privais. Je me sens beaucoup mieux aujourd’hui », déclare-t-elle dans le magazine People. Aux Etats-Unis, ses déclarations ont fait l’effet d’une bombe. Les messages de soutien pleuvent sur le site de la star. Au pays des excès où de plus en plus de femmes sont obèses et où de plus en plus de star affichent une maigreur quasi anorexique, le vœu de Tyra de respecter les femmes bien en chair arrive comme une bouffée d’air.

 

Natalia Vodianova : « Cette année, ça va trop loin… »

Le top russe, égérie des plus grandes marques, estime que les mannequins sont impitoyables envers eux-mêmes et vont trop loin dans la privation.

 Natalia Vodianova est l’une des plus belles femmes du monde. Pourtant, le top de 24 ans a souffert dans le milieu de la mode. « Après la naissance de mon fils, je pesais encore moins qu’avant la grossesse. Je perdais mes cheveux, j’étais nerveuse et je ne m’en rendais pas compte ! Il a fallu qu’un ami docteur me mette devant la réalité… », avoue-t-elle.

 

 

Cette « réalité », c’est la pression du métier. Pour rester au top, il faut être jeune mais surtout maigre. « Jamais une agence ne vous dira : ‘Ne mange plus, vomis’, poursuit l’égérie de Calvin Klein. Ce n’est pas la peine, les mannequins sont les plus impitoyables dans l’autocontrôle. Elles savent que tout le monde veut du ‘skinny’ (squelettique, ndlr) donc elles vont très loin dans la privation. » Les tops sont ainsi devenues les reines de « l’autoprivation » et surtout de l’autodestruction. En moins d’un an, deux mannequins toutes deux nées sur le continent américain, sont mortes de s’être trop privées de manger. Natalia craint que le phénomène ne s’arrête pas la. « Cette année, c’est encore pire. J’ai été très choquée par la maigreur des mannequins. Ca va trop loin ».

 

Leïla Sorel, Closer n°87 du 12 au 18 février 2007

Repost 0
Published by Angélique - dans Célébrités et TCA
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 18:20

Je dormais paisiblement, partie loin aux pays des rêves…

 DING DONG

 Chiotte quel est le con qui ose me réveille en sonnant à la porte ?

Avec du mal je me tire de mon lit, c’est dur…J’ouvre le volet, la fenêtre…et qui vois-je ? Non pas le prince charmant on m’a dit qu’il était tombé de son cheval. Non soyons un brin sérieux, je vois un copain de mon neveu qui connaît bien les habitudes de la maison : on sonne pas le matin car mon neveu ne sonne pas le matin. Sale gosse va !

 10h30 je retournerais bien au fond de mon lit au royaume de la douceur…nan faut que je me bouge les fesses cet aprem j’ai rendez-vous avec ma psy, et j’en profite pour faire une sortie entre cousines !

Waouh Angélique se tisse un semblant de vie sociale, n’est-ce pas beau ? N’empêche c’est un peu dingue car souvent j’ai besoin de me confiner telle une ermite pour me remettre un peu près sur pieds. Le grand problème est que toute la vie sociale que j’avais pu mettre alors en place s’évapore.

 Et bon il ne faut pas se leurrer, même lorsque je vais un peu près bien je suis angoissée pour sortir à cause de cette fichue nourriture.

 Mais bon pour le moment pas envie de ruminer tous mes problèmes, je préfère me concentrer sur mon petit exploit d’hier soir d’être sortie rien que quelques heures. C’est un bon début ?

 Sinon niveau alimentation aujourd’hui ce sera journée détox, donc 100% liquide. Il vaut mieux cela plutôt qu’une orgie de laxatifs.

 Ah j’oubliais hier ma sœur a été adorable, elle m’a acheté des petites bougies en forme de pâtisserie. C’est dans ces moments là que je m’en veux parfois de la critiquer…enfin je crois que c’est normal dans les relations humaines d’avoir des hauts et des bas.

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 18:00

Peu de motivation pour le restaurant chinois. Buffet à volonté. Je commence par prendre des choses légères…puis des mois légères. Fort  heureusement c’était mon estomac d’anorexique que j’avais…donc en étant objective j’ai mangé normalement. En tout cas l’apéro et les deux verres de vin m’ont emmené sur un petit nuage loin du pays des calories.

 

Je n’ai qu’une envie rentrer à la maison, aller discuter sur MSN avec un charmant garçon (c’est juste un ami) qui m’avait proposer avant de partir au resto de sortir.

 

De retour à la maison je cours devant mon pc…papotage sur MSN. Il me propose de sortir dans une boîte sur une péniche, en tout bien tout honneur. Bien sûr que j’ai envie d’y aller je ne supporte plus de jouer les ermites. Je passe outre mon angoisse et dis oui.

 

15 minutes pour me préparer. Changement de jeans, un petit t-shirt sympa, un coup de brosse. Je dis à ma mère que je sors, elle a du mal à caler…bon c’est vrai c’est bien la première fois que je décide de sortir comme ça de manière impulsive. Je sens l’angoisse qui monte, mais j’ai dit oui je ne peux plus reculer.

 

La voiture arrive, je monte, bises, papotages. Je suis tendue…ZEN ma chérie.

 

Arrivée à la boîte très zolie, un bon cocktail, papotages, l’anxiété finit peu à peu par s’estomper. Il connaît tout le staff de la boîte et leur fait la bise quand on part. Je fais de même. Un gars près du bar me sort « eh moi ». Beurk… « Eh non… »

 

Poursuite de la discussion dans la voiture, ma timidité s’envole, je suis plus à l’aise. Le monde est petit, sa mère travaille au même endroit que ma mère. Sa mère connaît même feu mon père…le Dédé…Le monde est si petit et paradoxalement c’est grâce au net qu’on se connaît.

 

Il me dépose chez moi, bises et au revoir.

 

Il a tenu promesse.

 

J’ai bien fait de sortir. Soirée très sympathique. Aucun regret.

 

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 17:59

Hier soir ça n’allait pas fort…trop de nourriture et ça toute la journée. Je devrais me féliciter, j’ai quand même tenu 17 jours sans crise de boulimie, c’est quand même pas mal. C’est donc reparti pour un combat en corps à corps avec la boulimie. Mais il n’y pas de secret, il ne faut plus que je mange un seul morceau de pain…J’adore le pain mais c’est un déclencheur infernale de la boulimie.

La fatigue commence à être moins présente, mes médicaments doivent faire effet. J’ai enfin pu me refaire une séance de 510 calories de vélo, ça faisait des semaines que je n’y parvenais plus.

Papotage tardif sur MSN qui m’a remonté un peu le moral et redonner le sourire.

 

Sinon aujourd’hui la journée semble bien commencer. J’ai déjà fait une super grasse matinée. Enfin je ne cache pas que c’est grâce à une dose un peu élever d’anxiolytiques, mais voilà les nuits en pointillés j’en ai vraiment ras le bol !

En plus j’adore me lever dans les 11h30/ 12h car je saute sans problème le déjeuner. Un repas en moins, des calories en moins. Logique quoi.

Il fait beau, le soleil brille de mille feux. J’hume l’air frais et doux qui pénètre par ma fenêtre de chambre.

Je ne vais pas tarder à m’habiller pour aller promener mon bébé chien et prendre un bon bol d’air.

16h rdv chez le kiné.

Ce soir probablement resto chinois…Pas envie d’y aller…je vois mon compteur à calories qui s’affole.

 

 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route