Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 11:00

154262-941672920-ange-demon-H025316-L.jpgQuelle société hypocrite…

D’un côté on nous fait des reportages (la plupart du temps trash…) pour dénoncer l’anorexie. D’ailleurs les reportages sont tellement mal faits que souvent on ne se rend pas compte de la souffrance qu’engendrent les troubles alimentaires : obsession 24h/24 pour la nourriture, solitude, dépression, difficulté à avoir une vie sociale, sentimentale et professionnelle. Ce qui fait que pour beaucoup de filles ou de femmes l’anorexie reste un moyen de maigrir efficace. J’ai même été surprise d’apprendre d’une amie de classe qu’elle avait déjà tenter de vomir pour maigrir…

D’un autre côté on nous impose des tabous alimentaires…on voit tous les fameuses phrases de prévention « Ne pas manger trop sucré, trop salé, trop gras »…et dans un même temps on multiplie les publicités concernant la nourriture.  C’est logique non ?200474536-001.jpg

Et puis en ce moment il y a top model 2007. C’était certain, les filles sont passées sur la balance, la majorité sont « trop » grosses alors qu’elles sont déjà fines. On les incite à maigrir à une heure de grande écoute où des gamines et des adolescentes dévorent avec avidité cette émission. Dans leur tête l’équation est simple pour être belle et heureuse il faut être mince, voire maigre. Et après tout n’est-ce pas le souhait de la société qui parle sans cesse d’obésité ??

Hier me voilà chez mon médecin…et me voilà outrée…Quatre affiches pour des régimes…dont une qui explique par A+B qu’on est contente de soi quand on maîtrise son alimentation et qu’on  perd du poids.

Non mais la société est totalement folle !

Dans les pays occidentaux, les nouveaux signes de richesses et de bien être pour les femmes sont l’extrême minceur. Aux dernières nouvelles ce n’est pas les femmes ou les jeunes filles qui sont en demande de cela. On nous impose toujours des modèles maigres…les magazines nous parlent sans cesse de régime, se moquent des filles aux formes normales…Comment voulez vous manger ?? Regardez comment les médias se moquent de Britney Spears maintenant qu’elle a repris du poids !

62160-986838935-whisper-by-kkcola-H151639-L.jpgLa société a bien oublié que la femme est faite pour avoir des formes…qui sont d’ailleurs les signes de la fertilité. Si actuellement beaucoup de femmes ont du mal de faire des bébés c’est parce qu’elles sont trop minces…

Bientôt Noël…et hop on nous sort le régime perdre deux kilos avant les fêtes…c'est-à-dire mettre notre corps en mode famine…ce qui est efficace pour perdre rapidement du poids…à part qu’après les fêtes les deux kilos seront repris avec deux autres en prime parce que le corps est prévoyant…on ne sait jamais qu’on lui impose de nouveau une famine forcée.

Ce qui me dégoûte le plus c’est que la société cautionne cette valorisation de la maigreur. Pour beaucoup c’est normal que les mannequins soient maigres…cf le forum top model 2007 de M6…

Mais le pire c’est qu’ensuite on vient harceler les personnes souffrant de troubles alimentaires qui soient disant sont les portes drapeaux de la maigreur. Non il ne faut pas se tromper de cible.

BON SANG OUVREZ LES YEUX !

Repost 0
Published by Angélique - dans Mes écrits
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:21

Retour d’une alimentation anarchique…je ne mange ou bien j’ai des compulsions. On me répète que je suis mince, mais je n’en crois pas un mot. Je le sens que j’ai grossi. Et puis ça se voit…je ne vois que du gras partout. Pourquoi les autres ne le voient pas ??

Et puis voilà la période de Noël, la pire période qui puisse exister pour les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire. De la nourriture grasse et sucrée à profusion…et l’hypocrisie des magasins féminins qui nous incitent à perdre deux kilos avant les fêtes.

J’aimerais ne plus jamais manger de ma vie. Je déteste mon corps. Avec les cours je n’ai même plus le temps de faire de sport. C’est l’horreur. Je deviens flasque de partout même si on prétend le contraire.

Je veux que ce corps disparaisse. Je ne le supporte plus. 

*** PLEURS ***

keira-knightley-bangs-01.jpg
Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 18:44

INDIGESTION

 

1-copie-1.jpgComment peut-on encore tomber malade aujourd’hui quand L’Etat et les publicitaires sont aux petits soins pour nous et font assaut de prévenance ? Au point que cette attention portée à notre intégrité physique devient un rien agaçante. Cela avait commencé au siècle dernier avec le port de la ceinture de sécurité en voiture, vivement conseillé avant de devenir obligatoire puis sévèrement réprimé en cas d’infraction. Avec des résultats incontestables mais en écornant au passage la liberté individuelle.

Forte de ce premier succès, la bonne conscience étatique n’allait pas en rester là. L’alcool et le tabac ont donc fait l’objet de son encombrante sollicitude. On peut encore consommer le premier «  avec modération »- mais cet étrange laxisme ne saurait durer- tandis que la dangerosité du second a vertigineusement cru avec les ans. Hier il nuit gravement à la santé. Aujourd’hui, il « tue », ou bien il « provoque un cancer mortel ».

2-copie-1.jpgPoursuivant sa croisade thérapeutique, le Léviathan s’est fait tutélaire et s’est penché sur le contenu de nos assiettes. Plus moyen de regarder la télé ou de baguenauder en ville et de saliver en paix sur les produits proposés à notre appétit sans qu’aussitôt survienne le redoutable et récurrent rappel à l’ordre : gare au gras, au salé, au sucré ! Reprendre une rondelle de saucisson ou de la crème caramel deviendra bientôt un acte d’un rare incivisme.

Observant scrupuleusement cette ascèse, vous pensiez être devenu un citoyen modèle et en avoir terminé avec les terribles commandements de la bonne santé obligatoire et républicaine ? Que nenni, il vous faut maintenant éviter de « grignoter ». En attendant la suite. Profitez-en, vous pouvez encore 4-copie-1.jpgpicorer. Trop, c’est trop. L’indigestion, nous guette ? Que les pouvoirs publics développent la prévention, voilà qui est fort bien. A condition de le faire intelligemment et non pas sous la forme de ce rabâchage, de ce décervelage, qui relèvent davantage d’une mauvaise propagande que d’une information argumentée délivrée à des consommateurs responsables. L’Etat a déjà fort à faire. Qu’il ne se mêle pas, en plus, de jouer les diététiciens.

Jean-Pierre LANSKIN, édito L’Est Républicain du dimanche 02 décembre 2007

Repost 0
Published by Angélique - dans Revue de presse
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 18:39

Ces temps-ci je n’écris plus souvent…pas spécialement l’envie et pas spécialement le temps. Et puis écrire toujours la même souffrance ça me lasse moi-même…j’aimerais tant être toute pétillante et non jouer les zombies.

Le rendez-vous avec la psychologue fût une véritable catastrophe. Elle s’est amusée aux associations de mots. La chose est que ma première grosse crise d’angoisse, où j’ai eu l’impression de m’étouffer parce que j’avais cette sensation d’avoir un truc au travers de la gorge, je mangeais du poulet. Je m’en souviendrais toute ma vie, j’ai cru que j’avalais un os de poulet. Vient ensuite ma mère que j’ai dit « poule », bref la psychologue est partie dans son histoire de poulet…et je n’osais plus parler par peur qu’elle rajoute quelque chose à la basse-cour. Bref je l’ai planté ce mardi-ci, je ne veux pas d’une folle furieuse qui me casse et me fait pleurer.

Sinon dans la série catastrophe, gros plantage à un devoir sur table, c'est-à-dire que j’ai rendu copie blanche. Voilà ça m’arrive avec trop de stress, trop d’angoisse, trop de déprime de péter les plombs et d’avoir un cerveau qui refuse catégoriquement de coopérer.  La prof a été gentille, elle a voulu me le faire refaire lundi matin. Mais non ces temps ci si je ne révise pas du jour au lendemain c’est impossible.

62160-986838935-portrait-of-a-wax-dragon-by-kyena-H090732-L.jpgGrand retour des migraines…trop d’anxiété, elles s’invitent. Toujours agréable cette sensation d’avoir la tête dans un étau…

Ce matin je n’avais pas cours, je suis allée voir mon chéri…oui c’est officiel je ne suis plus célibataire. Douce matinée. Je serais bien restée l’après-midi avec lui d’ailleurs, je me sentais bien. Etant donné que je devais rendre un dossier je n’ai pas eu le choix que d’aller en cours (Oui sinon j’aurais séché sans scrupules…) J’ai pris le tram à la bourre….et surtout bien trop tard…mais pour une fois la chance était avec moi ! Le tram précèdent n’était pas passé de ce fait j’ai retrouvé deux amis de ma classe dans le tram et on est arrivé en trio en retard. Vingt minutes de retard, rien rater parce que le prof baratiné et nous a gentiment appris qu’on aurait une interro mercredi prochain…comme il est gentil.

Journée terminée. Le moral est plus bon on va dire.

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 18:16
200464829-001.jpgMardi 27 novembre

Aujourd'hui c'est reprise en mains. Manger le moins possible (C'est idiot).
Le médoc que je prenais me faisait manger...d'où sur la notice prise de poids. Hors de question. Arrêt du médoc car si trop de poids risque suicidaire élevé.

Fantasme alimentaire réaliser hier: pain d'épice au chocolat. Un paquet. "Crise" prévue. Manger l'aliment pour que l'obsession s'arrête. Reprise de mes habitudes d'anorexique à partir d'aujourd'hui, perdre du poids le plus possible (Doublement idiot). Envie de retrouver mes 40 kilos de fin 2000 (Triplement idiot). Je ne supporte plus mon corps. Trop de stress avec les cours et la vie en général.

Anorexie pour canaliser ces multiples angoisses.

Stupide, stupide, stupide...
Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 23:14
5006071166090722060733502525.jpegMaigreur qui me fascine. Maigreur qui m’obnubile. Maigreur que je vais retrouver par n’importe quel moyen.

Les orgies c’est terminé. Adieu foutu tercian ouvreur d’appétit, je préfère avoir une humeur des plus noire plutôt que de me goinfrer sans faim.

Je veux être maigre. Légère comme une plume. Fragile.

Je ne suis pas allée en cours aujourd’hui. Honte à moi, trop de stress que je n’ai pu gérer.

Demain il paraît que c’est blocus du lycée, alors je vais aller voir mon futur homme sur Nancy. Je lui ai raconté la plus grande partie de mes problèmes et il ne s'est pas enfuit en courant. M’aimera-t-il pour ce que je suis.

Pour le moment pas de précipitation, allons y a au jour le jour. Inutile de se projeter dans un avenir lointain sous peine d’être déçue.

Vivement demain aprem que je vois la psychologue du CMP

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 15:16

Troubles du comportement alimentaire : anorexie, compulsions et boulimie.

M. CORCOS, Institut Mutualiste Montsouris, Paris

Alimentation de l’enfant & de l’adolescent, colloque sous le patronage du Ministère de la Santé, et de la Protection Sociale, 2004, Paris

 

Les troubles du comportement alimentaire que sont l’anorexie mentale et la boulimie suscitent un intérêt croissant jusqu’à une médiatisation problématique en terme de prévention, puisque la surexposition des TCA n’est pas sans générer un processus de fascination chez les adolescents vulnérables.

Cet engouement qui reflète probablement l’accroissement de fréquence de ces affections, est sans doute également lié au caractère provocant et paradoxal de ces conduites : se situant à un carrefour entre la psychologie individuelle ; les interactions familiales, le corps dans son aspect le plus biologique et la société(dite « de consommation »…) en général, ces pathologies mentales comportent des conséquence s somatiques graves, qui à leur tour retentissent sur l’état psychique et contribuent à entretenir le trouble.

En cela, anorexie et boulimie offrent un modèle de l’adolescence, s’intégrant parmi les conduites d’addictions ou de dépendance qui se développent préférentiellement à cet âge.

 

1.       Données épidémiologiques

Anorexie et boulimie se déclenchent électivement après la puberté : le début le plus fréquent se site à 13-14 ans ou 16-17 ans pour l’anorexie, et plus tardivement, 19-20 ans pour la boulimie. Ces trouble sont en augmentation de fréquence dans les pays économiquement développés depuis une vingtaine d’années : sont concernés environ 1% des adolescentes pour l’anorexie (soit 30 à 40 000 au total en France) ; et de 3 à 12% des adolescentes pour la boulimie selon les critères retenus (environ 1,5% de la population générale). La prédominance féminine est nette : 8 à 9 cas sur 10 pour l’anorexie et la boulimie 6 sur 10 pour « le binge eating disorder ». Les formes boulimiques et mixtes sont en expansion : dans ces dernières soit la conduite anorexique s’accompagne rapidement d’épisodes boulimiques (dans 30 à 50% des cas), soit le comportement boulimique installé d’emblée est plus ou moins contrôle par des périodes de jeûne. Surtout est signalée l’augmentation chez les adolescent des préoccupations corporelles (auto-jugements négatifs, pesées excessivement fréquentes) et perturbations alimentaires « Sub-syndromiques », (Fairburn 1990) (diètes auto-prescrites ou jeûne régulier, régimes anarchiques entraînant variations pondérales ou déséquilibres métaboliques ou vitaminiques, épisodes récurrents de « craving » ou frénésie alimentaires soudaine, vomissements induits, usage de laxatifs). Ceci explique qu’en fonction des critères retenus en chiffres d’incidence et de prévalence varient sensiblement.

Repost 0
Published by Angélique - dans Anorexie
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:14

226590-867377876-ange-20noir-20-250-H133440-L.jpgLe bts se passe bien. J’ai des bonnes notes, les cours me plaisent. Mais voilà dépression, anorexie et études ne font pas bon ménage. Je m’accroche comme je peux, mais je fatigue.

Le moral joue aux montagnes russes…euphorie et puis désespoir…

Enfin un rdv mardi avec une psychologie au CMP. Il était temps, j’aurais attendu un mois et demi quasiment pour l’avoir ce fichu rdv.

Un dimanche morose. Envie de rien. Ca m’énerve.

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:06
221065-555762886-ailes-d-ange-pour-sapin-de-noel-H145803-L.jpgRendez-vous chez le médecin vendredi dernier. Il me demande ce qui ne va pas. Comme d’habitude. Je broie du noir, je me noie dans le noir, je m’y étouffe. Il me dit que dans trois semaines le doublement des antidépresseurs ferait effet. J’ai oublié de lui dire que je prenais une dose phénoménale d’anxiolytique chaque soir.

Un week-end qui fût la réplique des vacances…le néant, tout qui s’accumule et la dépression de maman à gérer. Manger sans fin pour remplir le vide.

Lundi, je me botte les fesses pour me lever, aller en cours…pour suivre le cours normal de la vie quoi. Deux heures de cours et je n’en peux plus. A contre cœur je me rends à l’infirmerie. Une vraie saloperie l’infirmière du lycée. Elle fait la chose qui ne faut pas faire me secouer. J’éclate en larmes mais elle semble bien s’en ficher. Je me fais littéralement engueuler. Elle daigne quand même téléphoner au CMP pour savoir où mon suivi en est, elle ne me croit pas lorsque je lui dis que je dois attendre et qu’il n’y a pas de place. D’après elle c’est de ma faute. Pour une fois que je joue le jeu. Je fais mon suivi. Elle me réexpédie en cours alors que je suis encore en larmes. J’arrive en physique, les yeux noirs. Je m’installe. Les mots de l’infirmière résonnent dans ma tête, à nouveau les larmes.

226590-867377876-tristesse-H134409-L.jpgMardi, le moral est toujours absent. Le DS que nous rend le prof me fait quand même sourire un instant…17/20. Dire que j’ai fait le minimum syndical. Mouais, bof, finalement une note ça sort de mes préoccupations…c’est juste pour faire plaisir aux autres. Pas de cours l’après midi à cause de la grève. Manger sans faim pour remplir le vide. Rendez-vous avec l’infirmière du CMP. Je lui explique une énième fois la situation, la dépression dans laquelle je m’enlise, qui m’empêche de vivre. Le goût de rien. Le trop plein de médicaments qui ne fonctionnent plus, mon automédication, cette incapacité à projeter quelques choses que ce soit dans 3 mois ou 3 jours. Elle me trouve fatiguée. Oui j’y suis. J’ai l’impression que quelqu’un m’appuie sur les épaules. Dimanches encore j’ai fait une crise d’angoisse horrible qui a duré une dizaine d’heure…peut-on encore parler de crise d’angoisse ?

Lundi je n’avais qu’une envie aller aux urgences de l’hôpital parce que ma tête explose et parce que je ne veux pas tout gâcher à nouveau. Mais non je suis allée en cours. Je m’en suis prie plein la gueule pour pas un rond.

Et puis je m’en veux de ce mal de vivre. J’ai même des fois cette impression absurde  que je fais mine. C’est dingue, c’est plus que tordu.

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 20:15

Trop froid

 

Trop de pluie

 

Trop de gris

 

Pleins de rire

 

Euphorie d’un jour

 

Beaucoup de fatigue

 

Interrogation réussie


niptuck-oct30th-premiere.jpg

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route