Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 21:23

Les nouveaux AD m’ont provoqué de lourdes insomnies. Moi qui avais repris l’habitude de m’endormir sans trop de problème le soir et de faire en une traite mes 8h de sommeil. Une horreur ! Bref comme je tiens à mes nuits, au bout de 3 jours j’ai arrêté le nouveau médicament. De toute manière la psy m’avait dit que si je ne le supportais pas, il fallait mieux l’arrêter.
 

n569082808_1748469_692427.jpg 

Dernière semaine de stage. Ca m’attriste. Je me sens bien dans cette entreprise à deux pas de chez moi avec des horaires qui en ferait pâmer plus d’un. Ca va être plus que difficile de se lever à nouveau à 6h du matin à partir de lundi prochain et de ne revenir qu’à 18h, de supporter l’insupportable formatrice, de revoir des têtes dont je n’ai pas envie et de retourner à l’infecte cantine.  Rien que d’y penser ça ne me fait pas rêver…
 

Un lundi mitigé. Presque pas d’eau chaude le matin car la chaudière a fait des caprices durant la nuit. Un beau soleil mais une froideur extrême, je n’en peux plus du froid. Petite compulsion en fin de matinée pour cause de trop de stress. Trop de choses me tracassent…

A midi j’étais contente, le livre que j’attendais avec impatience était dans ma boite aux lettres. Merci ma copine bloggeuse et auteur!

 

P060310_17.470001.JPG

Aprem à la maison pour cause de réseau informatique qui avait sauté au boulot. GENIAL. J’ai pu siester tranquillement et commencer Absolument débordée.

En fin d’après midi séance kiné, ça me détend bien mon dos douloureux, en plus mon kiné est extra. Je le connais depuis des années et on a le même âge, alors on rigole bien et on discute série TV.

Vivement le printemps…
regular_ohrid_postcard_by_fichot.jpg 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 13:44

88090387.jpgManger pendant la grossesse est une chose compliquée.

Il y a déjà les dégoûts bizarres et inexpliqués.

J’étais une véritable addict du coca light. Rien que pour avoir ma dose j’étais capable de sortir le dimanche alors que ce jour là mon activité favorite est de buller devant l’ordinateur ou des séries TV en tenue décontractée.

Et là paf gros dégoût. J’en bois encore de temps en temps, mais celui du Mac Do car il passe mieux étant  plus dilué. Sinon en bouteille et en boîte j’ai drôlement du mal.

Bizarrement moi qui détestais au plus au point l’eau plate, je ne bois quasiment plus que ça. Après tout c’est une bonne chose, moins d’aspartame c’est meilleur à la santé.

Idem pour les pommes. Avant je mangeais au moins 3 pommes dans la journée. Si je n’avais pas ma dose de pommes ça n’allait pas.J’étais de mauvaise humeur et désagréable.  Actuellement je ne mange quasiment plus de pommes. Je n’en ai plus envie. Par contre je ne dis pas à non à du raison, de la mangue, ou des pamplemousses.

 Parfois j’ai envie précisément d’un aliment, la fixette sur la nourriture je connaissais mais là c’est d’une autre ampleur. Ca peut-être aussi bien du salé que du sucré. Ca passe du magnum au milkshake vanille en passant par la palette à la diable ou le poulet fumé. D’après ce que j’ai lu, ce serait le corps qui réclame en fait les nutriments dont il a besoin.  

96747482Au tout début de ma grossesse, j’avais toujours une envie irrésistible de pain et de viande mais il faut dire que ces aliments étaient quasiment bannis de mon alimentation auparavant. Ceci explique cela.

Maintenant que je remange de tout, j’ai moins d’envie spécifique. Quoique…samedi dernier, je voulais manger une chicken caesar au Mac Do…et je l’ai mangé.

Par ailleurs si début janvier j’avais de nombreuses fringales, en ayant retrouvé une meilleure alimentation, j’ai moins faim, ce qui fait que je mange mieux et n’est pas tendance à me jeter sur le premier gâteau venu (donc pas de culpabilité). Il m’aura fallu quand même un bon mois et demi pour que le corps se régule. Et j’avais si je n’avais pas de bébé dans le ventre, je n’aurais jamais modifié mon alimentation. Le bébé est un peu un ultimatum qui me force à me nourrir correctement.

Je fais encore de temps en temps des petites compulsions mais rien de catastrophiques.

 

milk shake fraise2

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 13:37

agenda.gifLorsqu’on est enceinte, j’ai remarqué que les gens vous font passer un vrai interrogatoire.

Voilà le top 3 des questions les plus posées !

1)      Il  y a déjà la GRANDE question : c’était voulu, c’était prévu ?

Non bébé n’était pas inscrit dans l’agenda, mais je n’ai jamais été contre l’idée d’en avoir un. Depuis toujours je sais qu’être maman est une des finalités de ma vie. Je faisais plus ou moins attention.  C’est arrivé et j’en suis contente. Comme je le dis souvent, si je ne voulais pas de bébé, l’IVG ça existe.

2)      Ensuite on vous demande si vous préférez une fille ou un garçon.

Ben à vrai dire on prendra ce qui viendra. C’est certain que je préférerais une fille. Enfin je pense que c’est un grand classique (quoique ma sœur voulait un garçon). Je m’amuse à dire des fois que si c’est un garçon je l’abandonnerais mais bon ce genre d’humour on ne peut pas avec tout le monde.

A ma première échographie, bébé est trop petit pour voir son sexe. Il avait 12 semaines, c’est pile à cette âge là que la maturation de l’appareil sexuel se fait. Mais mon échographe m’a dit de repasser dans  3 petites semaines gratuitement et rapidement, entre deux clients pour avoir la réponse.

fille-ou-garcon.gif3)      La question récurrente suivante, c’est savoir ce que je vais faire après ma formation.

Début avril je serais à plus de 4 mois de grossesse, à part un miracle, je doute de trouver du taf. Il faut être réaliste, si j’étais  moi-même un employeur, je ne prendrais pas une femme enceinte alors qu’il y a profusion de candidat sur le marché.

Cependant il se peut que mon lieu de stage me propose un temps partiel parce que je bosse bien. Donc on verra. Mais ça serait bien, histoire d’avoir mon indépendance financière.

Sinon  j’ai mon permis à passer durant le second trimestre de ma grossesse. Il faut à tout prix que je le boucle ! Et par-dessus tout, j’ai besoin de calme pour être assez zen. 


 

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 13:29

96420357.jpgLa phase pilote du plan de surveillance de l'Afssa concernant les « nouveaux aliments » débute avec les compléments alimentaires, un marché en pleine expansion où planent de nombreuses incertitudes quant à leurs réels effets sur la santé.

Nutrition, minceur, tonique, digestion, beauté, ménopause, troubles cardiovasculaires... Les domaines d'intervention des compléments alimentaires ne cessent de s'étendre et ce marché extrêmement juteux est en pleine expansion. Selon la dernière Étude individuelle nationale des consommations alimentaires (Inca 2), réalisée par l'Agence française de sécurité sanitaire de l'alimentation (Afssa), 1 adulte sur 5 et 1 enfant sur 10 ont consommé des compléments alimentaires lors des 12 mois précédant l'étude. Or ces produits ne sont pas anodins. Ils contiennent en effet un principe actif (vitamines, sels minéraux, micronutriments, acides aminés, extraits de plantes...) susceptible d'engendrer des effets indésirables en cas de mauvaise utilisation. Dans le cas du zinc, par exemple, il suffit de consommer des aliments riches en zinc associés à la prise d'un complément alimentaire pour multiplier par deux les apports conseillés en zinc et se rapprocher de la limite de sécurité. Plus grave, certains compléments alimentaires à base d'extrait de thé vert pourraient provoquer des atteintes au foie. Les autorités sanitaires ont ainsi placé (fort discrètement) sous surveillance les gélules Ménophytea ventre plat, après le signalement d'une hépatite cytolytique (destruction des cellules du foie) chez une femme en ayant consommé avec une tisane à base d'une plante chinoise.


Les médecins mis à contribution

Face à l'augmentation de la consommation des compléments alimentaires et au signalement d'effets indésirables, parfois graves, liés à la consommation de ces produits, l'Afssa a décidé de mettre en place un dispositif national de vigilance. Il s'agit en fait de la phase pilote d'une mission de surveillance plus large concernant les « nouveaux aliments » qui a été confiée à l'Afssa dans le cadre de la récente loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires.


Les professionnels de santé qui auront observé des effets indésirables chez les personnes ayant consommé des compléments alimentaires pourront les déclarer à l'Afssa, grâce à un formulaire préservant l'anonymat du consommateur. « L'idée directrice est d'inciter les médecins à pousser un peu plus loin l'interrogatoire du patient face à un symptôme inexpliqué », précise Marc Mortureux, le directeur de l'Afssa. Un comité technique analysera ensuite les observations recueillies. Toutefois, l'Afssa se veut rassurante. « Nous ne nous attendons pas à une multitude de signalements », a déclaré Marie Favrot, la directrice de l'évaluation des risques nutritionnels et alimentaires. De plus, l'interprétation des données recueillies risque de s'avérer délicate : « Difficile d'incriminer avec certitude les compléments alimentaires, compte tenu de l'interférence avec d'autres facteurs, pathologies sous-jacentes, ou prise concomitante d'autres substances. »


92291974.jpg


Face à ces doutes, l'Afssa incite les consommateurs à faire preuve de prudence et rappelle une fois de plus que, « pour la très grande majorité de la population, une alimentation équilibrée suffit à apporter tous les nutriments nécessaires à la santé. Il n'y a donc pas de bénéfice démontré à consommer des compléments alimentaires alors même que l'on manque d'études qui permettraient, lors de prises régulières et prolongées, de montrer leur innocuité et que des accidents aigus graves sont rapportés ».


Florence Humbert UFC que choisir

Repost 0
Published by Angélique - dans Risques et Complications des TCA
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 13:13

88159557.jpgLeurs publicités envahissent la moindre page web : «Perdre 4 kilos par semaine»… «16 kilos en deux mois »… Et même : «Combien de kilos voulez-vous perdre ?». Les sites vendant des régimes miracles pullulent sur la toile. La plupart comportent même des «témoignages» de clientes ravies.  Méfiance : beaucoup cachent de vulgaires arnaques, voire la vente de produits dangereux.

Une mère de famille décédée

De nombreux sites proposent des substances interdites en France. Une mère de famille francilienne de 32 ans est ainsi décédée d’une embolie pulmonaire en novembre 2008. Les gélules de «Best Life» qu’elle avait achetées sur la toile contenaient du phénolphtaléine (interdite dans les médicaments français depuis 1999) et du sibutramine (soumis à un strict suivi médical). La malheureuse n’était nullement informée des risques de son régime. Et pour cause : la notice était en Chinois. Trois personnes ont été mises en examen pour «administration de substances nuisibles ayant entraîné la mort». Une étude américaine publiée en mai dernier révèle que la majorité des compléments alimentaires destinés à maigrir et vendus sur le web sont susceptibles de provoquer des troubles cardiaques.

Un anabolisant pour chevaux vendu aux humains

Des sites vendent ainsi du clenbutérol… sans préciser que cet anabolisant est réservé aux chevaux ! Son absorption par l’Homme est non seulement extrêmement périlleuse, mais inefficace : les kilos reviennent à l’arrêt du «traitement». Machiavéliques, les vendeurs parlent seulement de «clenbu», pour éviter que leurs clients ne réalisent tout le danger de ce «remède de cheval» en tapant «clenbutérol» dans un moteur de recherche. Vanté par ces sites comme étant «le médicament des stars d’Hollywood et des sportifs», le clenbutérol avait plutôt les faveurs d’une «star» des tribunaux : Bernard Sainz, alias «Docteur Mabuse», mis en examen pour le dopage de coureurs cyclistes.

L’arnaque aux baies d’açaï «gratuites»

200462908-001Depuis quelques mois, les internautes francophones se voient aussi proposer des «échantillons gratuits» de baies d’açaï, fruit brésilien supposé faire fondre les kilos. Cette soudaine profusion d’açaï sur le web français ne doit rien au hasard : trop connue, l’arnaque ne fait tout simplement plus recette auprès des Anglo-saxons. Tout commence en 2008, quand le show télévisé d’Oprah Winfrey vante, un peu vite, les mérites de l’açaï, un antioxydant. La présentatrice de CBS est une référence pour les ménagères américaines, qui courent donc acheter les fameuses baies. Des sites détournent alors l’image d’Oprah pour offrir des «échantillons gratuits» d’açaï, contre le paiement de simples «frais de port». Mais les petites lignes du contrat mentionnent que, si le client n’annule pas sa commande, de l’argent lui sera prélevé chaque mois. Personne ne s’infligeant la lecture intégrale de ces clauses, des milliers d’Américains sont floués. En août dernier, Oprah Winfrey a porté plainte contre une quarantaine de sites qui abusent de son image. Désormais, ceux-ci tentent donc leur chance sur le marché francophone, prélevant aux escroqués de 75 à 120 € tous les mois. A en croire les victimes, rompre ce contrat miné est un tel parcours du combattant qu’il est préférable de mettre sa carte bancaire en opposition.

50 % des médicaments vendus sur le web sont faux 

 L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) rappelle que la vente de médicaments sur internet est interdite en France. On estime en effet que, si 10 % des médicaments en circulation dans le monde sont des contrefaçons, la proportion grimpe à 50% sur le web. Pour perdre du poids, mieux vaut s’adresser à votre médecin traitant, qui saura conseiller un régime adapté à vos besoins, accompagné de la pratique d’une activité physique régulière.  

 

Cédric Gouverneur17/11/2009 16:02 VSD.fr
 
Repost 0
Published by Angélique - dans Risques et Complications des TCA
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 12:13

growing_up_4_you_by_leelloor.jpgJe redoutais ce rendez-vous avec la psychiatre de la Maternité. Il faut dire que j’avais été plutôt échaudée lors de ma visite chez la sage-femme vendredi dernier… 


Finalement tout c’est bien passé
. La psychiatre, enfin la pédopsychiatre, fût compréhensive et à l’écoute, et j’ai pu voir de suite qu’à la Maternité, ils sont habitués à voir des jeunes femmes enceintes souffrant de TCA.

 

Une des premières questions qu’elle m’a posées fût de savoir pourquoi j’étais là.

 

Hum parce que j’ai traumatisé la sage-femme en ne voulant pas connaitre mon poids.  Bien entendu j’ai expliqué le schmilblick : que je ne refusais pas d’être pesée mais que je ne voulais simplement pas connaître mon poids parce que c’est la technique qui me permet d’être le plus en harmonie avec moi-même et de lâcher prise avec la maladie.

 

Verdict de la psychiatre, ça ne pose aucun problème.

 

Tiens prends ça dans ta face méchante sage-femme !!

 

95248292.jpgJe n’ai pas non plus hésité à préciser que lors de mon rdv la sage femme avait diabolisé la prise de poids et la nourriture, ce qui avait réveillé des peurs et des névroses. Franchement quelle idée saugrenue de dire à une tcacienne qu’elle grossira avec une foutue pomme !

 

La psychiatre m’a conseillé de rencontrer une des diététiciennes de l’établissement pour qu’elle puisse me rassurer vis-à-vis de la nourriture. On verra, j’ai déjà rdv avec un endocrinologue à cause de mes soucis de thyroïde.  

 

Sinon elle ne m’a embêté avec mon passé. Elle m’a demandé seulement un bref récapitulatif. Son but n’est pas de commencer une thérapie pour résoudre les conflits anciens, mais de me suivre pendant la grossesse pour voir si tout va bien. Elle m’a prescrit de nouveaux AD compatibles avec bébé, parce que le moral n’est pas toujours au top. Je préfère prendre des médicaments pour être plus en forme et éviter d’infliger au bébé des angoisses et du mal-être. Elle m’a félicité d’avoir réduit par 3 mes doses d’anxiolytiques.

 

Finalement les quelques doutes et appréhensions que je peux avoir vis-à-vis de la grossesse et de l’arrivée de bébé, c’est toutes les futures mamans qui semblent se les poser.

 

Je la revois dans un mois pour voir si le traitement fonctionne, et probablement changer d’anxiolytiques.

 

Dans l’ensemble, le moral cette semaine est plutôt bon. Les séances kiné me soulagent mes maux de dos donc je suis moins grognon. Mon stage est cool. Il y a juste cette nuit où j’ai mal dormi. Pas grave je ferais la sieste. Mais par contre je ne supporte plus le froid. Je suis gelée en permanence. 


 

Highway_556_by_tfavretto.jpg

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 13:46
Je suis épuisée.

Sérieux j'ai l'impression de courir un marathon tous les jours... 

Et pourtant je n'ai jamais autant dormi. Je ne fais que très rarement des insomnies. Je ne me suis jamais couchée aussi tôt (Enfin de quoi faire une nuit de 8h).

Il parait qu'on est moins fatiguée le second trimestre, j'espère car je ne supporte plus de me trainer sans cesse...

Mais sinon le moral est pas trop mal :-)

Bon c'est l'heure d'aller bosser. Cet aprem je vais à mon stage à reculons, tout ça parce que ma vieille peau de formatrice vient me voir. (Comment ça je suis pas gentille )
 

90101444.jpg

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 19:06

Un grand nombre de mes amis TCAciennes sont devenues au fil des années mamans. La plupart du temps leur grossesse s’est déroulée impeccablement. Elles sont mêmes devenues des mamans épanouies.

 En général la nature est bien faite, si on tombe enceinte, c’est parce qu’on le peut moralement et physiquement (les exceptions restent possibles bien entendu).

Cependant si les troubles restent forts pendant la grossesse, le bébé peut être en danger. On notera d’une manière générale que pendant 9 mois, la maman prend sur elle.

Ainsi l’anorexie mentale  et la boulimie non traitées peuvent provoquer pendant la grossesse :

  • Un bébé de petit poids à la naissance
  • Un accouchement prématuré
  • Une fausse couche
  • Un retard de croissance intra-utérin
  • Une malnutrition fœtale
  • Une hypertension de grossesse
  • Des malformations congénitales
  • Du diabète de grossesse

 

L’anorexie mentale et la boulimie augmentent le risque de souffrir d’une dépression pendant la grossesse ou après l'accouchement (La dépression post -partum est ce que je redoute le plus).

 

93189933.jpg

Repost 0
Published by Angélique - dans TCA & Grossesse
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 18:58
Et voilà j'inaugure une nouvelle rubrique TCA & grossesse. Il s'avère que ce n'est pas facile de trouver des informations sur la question. Je vais profiter de mon "état" actuel pour approfondir la question!

 
Beaucoup de femmes souffrant d’anorexie mentale sont moins fertiles et peuvent avoir de la difficulté à devenir enceinte.

L’absence des menstruations n’empêche pas la femme atteinte d’anorexie mentale de devenir enceinte.

La grossesse peut diminuer les symptômes d’anorexie mentale chez certaines femmes - peur de conséquences sur le bébé.

Pour plusieurs autres femmes, les symptômes d’anorexie mentale s'aggravent - la grossesse étant considérée comme un échec dans leurs efforts pour contrôler leur poids.

Les symptômes de boulimie vont diminuer de beaucoup pendant la grossesse chez plusieurs femmes. Le désir de vouloir bien se nourrir pour la santé du bébé pourrait expliquer cette diminution.

Chez plusieurs femmes, les symptômes  de boulimie vont réapparaître après l’accouchement

Source: http://www.institutsmq.qc.ca/index.php?id=209

91535005.jpg


 
Repost 0
Published by Angélique - dans TCA & Grossesse
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 12:45

95590462.jpgSi j’avais parié, j’aurai gagné le gros lot.

Premier rdv à la maternité ce matin. Le rdv des 3 mois, celui où on monte votre dossier. Alors bien entendu on vous interroge sur  votre passé médical  et sur pleins d’autres choses. Un vrai interrogatoire qui met plus mal à l’aise qu’autre chose !  Je n’allais pas mentir, j’ai dit la vérité anorexie, dépression, migraine, hypothyroïdie etc.….

Les années passent, et on a beau parlé ouvertement d’anorexie, les troubles alimentaires sont toujours pris de haut.

Oui mon anorexie a débuté il y a dix ans quand j’étais adolescente alors ce problème devrait être régler à présent, non mais ! Comme si c’était facile. Comme si un jour on se réveillait le matin en se disant, mais non j’ai rêvé cette putain de maladie, maintenant je décrète que je suis en harmonie avec mon corps et mon esprit, que je ne ferais plus de sport à outrance et que je ne me priverais plus jamais de manger.

La sage-femme que j’ai rencontrée était plutôt gentille, je ne vais pas dire le contraire. Mais je me suis sentie méchamment jugée sur mes troubles alimentaires & cie. 

Bon c’est vrai que ça a mal commencé, elle m’a demandé mon poids.

-          Mon poids ? Mais je ne me pèse pas et je ne veux pas le connaitre.

-          Comment ça vous ne connaissez pas votre poids ?

-          Je psychote dessus lorsque je le connais alors j’ai pris le parti de ne pas le connaitre.

89878399.jpgElle a très mal pris le fait que je ne veuille pas connaitre mon poids. Me précisant bien que si je ne voulais pas le connaitre c’est que tout n’était pas réglé. Waouh grande nouvelle ! Merci…

Alors c’est quoi le mieux, se peser tous les jours, pleurer quand on 200g de plus par rapport à la veille et faire 3 heures de sport pour rectifier le tir ? Ou bien ne pas connaitre son poids est arrivé un peu près à manger sans se prendre trop la tête ?

Bref j’ai droit à un suivi psy à la maternité. Quoique je ne suis pas contre. Etre enceinte quand on a des problèmes alimentaires c’est compliqué. Pas avec la nourriture, mon corps lui est heureux, il me réclame à manger et je lui donne. Hors de question de mal me nourrir, je prends sur moi. Pour le moment je ne suis plus toute seule, alors même si ça me coûte je mange. Mais oui c’est difficile, le corps change, le poids change, ce n’est pas facile d’appréhender tout ça. J’avoue que je me sens ultra mal. La peur au ventre de grossir, d’avoir des vergetures, de ne pas parvenir à remaigrir…Et pis bizarrement je suis assez déprimée. Enfin à voir comment ce suivi va se dérouler. Je reste méfiante…

En plus j’ai découvert que pendant la grossesse on vous emmerdait avec votre alimentation. Certes sur certain point c’est normal pour la toxoplasmose, la listériose et compagnie donc du point de vue hygiénique.

Mais attention interdiction de manger du sucre sous peine de gonfler comme un ballon.

J’avoue que j’ai failli m’étrangler de rire quand la sage-femme m’a dit qu’il ne fallait pas manger de sucre car c’est celui qui fait prendre du poids énormément (c’est certain que si on mange un kilo de bonbons par jour, ça fait mal à la balance !).  Soit disant que pendant la grossesse le métabolisme du sucre change au point qu’il est formellement interdit de manger à 16h une pomme. Le sucre arriverait directement sur les fesses. Je reste perplexe. J’ai consulté en rentrant à la maison des sites de nutrition, ce phénomène n’est décrit nulle part. Par curiosité j’ai demandé à une amie qui a fait des études de diététique et de nutrition si elle pouvait m’éclairer. Elle m’a précis » que si le corps métabolise différemment les calories pendant la grossesse, les fruits ne font pas grossir. Je suis atterrée par les informations foireuses de la sage-femme !!

 

83013793.jpg

C’est vrai qu’en ce moment je suis moins regardante sur ce que je mange. Je me fais plus plaisir (Ca n’empêche pas malheureusement la culpabilité). Puisque de toute manière il faut manger mieux, autant retrouver un peu de plaisir après des années de frustration.

doo-wap.jpgJ’ai aussi des compulsions de temps en temps où je mange des conneries (normal…) et bizarrement malgré du sucre, et des doo-wap au petit déj (oui les doo-wap c’est le mal pour ma sage femme…qu’elle aille se faire voir…putain depuis le temps où je ne mange pas à ma faim, depuis le temps où je suis frustrée, si enceinte je veux manger des brioches le matin j’en mangerais !) mon poids n’a pas bougé depuis début janvier (oui bien entendu la dame c’est débrouillé pour que je le vois mon poids…s*****). Stable. Au début j’ai gonflé un peu, logique mon corps était content que d’un seul coup je lui donne à manger presque à profusion. Donc bien entendu j’ai grossi un peu (enfin y a aussi les seins qui ont contribué à la prise de poids), mais rien de catastrophique et finalement ça ne bouge pas depuis un mois et demi. Maintenant il s’est régulé et tout va bien. Bon ceci ne veut pas dire que je suis épanouie dans mon corps (bien au contraire…).

Je redoutais mon rdv et j’avais bien raison. La médecine a toujours cette tendance à faire culpabiliser les personnes souffrant de TCA. Comme si je n’avais déjà pas suffisamment de névrose alimentaire, on me rajoute de « nouvelles phobies » et on me précise qu’il faut faire attention à sa prise de poids…Mais c’est quoi leur problème ???

Youhou faut vous calmer les gars, si vous me mettez en panique je risque de mal réagir là. C’est bon je ne compte pas manger pour deux. Je balise déjà assez de prendre du poids…

Sérieux à la prochaine visite, je mets des boules quies pour pas entendre leurs conneries….

imsis252-032.jpg

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route