Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 16:32

Après avoir évité les miroirs durant presque un an (9 mois de grossesse + 3 mois pour retrouver la ligne), je peux à nouveau me regarder à nouveau dedans de bas en haut et de haut en bas.

 

Je vérifie mes épaules. Ouf les os pointent un peu. Soulagement. Je regarde le dessous de mes fesses. Ouf le gras part peu à peu. Y a plus qu’à reprendre le stepper et marcher pas mal pour finir de déloger tout ça.

 

Anorexia__by_lucky_your_with_amy.jpg

 

Et pis hop, 3 secondes devant le miroir ça suffit car après il a y a cette fameuse rengaine qui revient « Tu es grosse ». Et là je m’engueule, car je sais par A + B que je ne suis absolument pas grosse. Que c’est ma tête qui me joue des tours, qu’il faut que je sois plus forte que cela. Je rentre dans mon 36 et je suis à l’aise de dedans, c’est bien que j’ai retrouvé cette silhouette que j’aime.

 

Mais le problème est là, même lorsqu’on va mieux avec les TCA, on ne dit jamais non à quelques kilos en moins. Y a déjà cette sensation de sécurité : avec un ou deux kilos en moins,  si jamais je fais un écart et que je prends un kilo ça sera moins grave. Oui je sais pertinemment que c’est un raisonnement des plus foireux, mais en attendant c’est la réalité des choses, c’est le stupide raisonnement par défaut qui est dans ma tête.

 

Bien que grâce à la grossesse, j’accepte mieux les formes, je les préfère sur les autres. Je ne vais pas mentir, je bave toujours devant les nanas super minces et les photos truquées des magazines.  Dans la rue, j’ai toujours cette tendance à regarder discrètement les autres filles pour me rassurer. 

 

En fait ce qui a évolué, c’est que j’ai malgré tout une meilleure perception de moi-même (bon pas toujours). J’arrive à me voir mince et c’est déjà pas mal. L’ultra maigreur ne m’attire plus du tout, c’est moche une silhouette cadavérique.

 

Si certains comportements d’anorexique ce sont envolés pour vérifier ma corpulence : la balance, mesurer mes poignets avec mes doigts… d’autres persistes, me toucher les épaules, regarder l’espace entre mes deux cuisses. Peut-être qu’un jour je ne le ferais plus. Comme on dit Rome ne s’est pas faite en un jour.

 

Mais par ce post, je veux montrer qu’aller mieux, ce n’est pas être guérie.

 

 Une chose est certaine, c’est que je n’ai plus cette partie de moi qui veut me tirer vers le bas et ne pas guérir.

 

ANOREXIA___my_choice_by_glosh_alcoholicsmile.jpg

 

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 15:46

Sans-titre.png

Merci à bluelantern pour cet article de Phillippe Jeammet et qui illustre parfaitement mon article précedént.

Repost 0
Published by Eixerona - dans Anorexie
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 19:59

Depuis des années que je vis au milieu des TCA, je fais encore parfois des découvertes. C’est peut être parce que je deviens plus objective, que mon jugement est nettement moins faussé par cette saleté d’anorexie.

 

Lorsqu’on est anorexique (ou boulimique), on a toujours cette fierté de ne pas craquer sur un croissant ou un pain au chocolat, alors que les autres sont faibles ils mangent ces viennoiseries remplies de sucre et de gras.

 

test_regime-500x469.jpg

 

Mais c’est là qu’on se trompe. Les autres ils ne craquent pas. Ils n’ont aucunes faiblesses. Non eux ils mangent tout simplement et ils n’ont pas les stupides interdits alimentaires qu’on peut s’imposer et qui nous donne la fausse impression de puissance.

 

Ce que je veux dire par là, c’est que dans les TCA on regarde énormément notre nombril, comme si c’était nous les dieux de l’alimentation et de l’équilibre. On est tellement empêtré dans des certitudes qu’on préfère croire que les autres sont faibles parce qu’ils mangent. Non ils mangent parce que c’est un acte anodin et normal, et que manger de bonnes choses c’est agréable.

 

Le problème c’est nous. C’est nous qui nous refusons le moindre plaisir alimentaire. On ne se prive pas uniquement à cause des calories. On se prive aussi pour se punir. On se prive pour avoir cette impression de maîtriser notre vie. A part que maitrise de A à Z son alimentation, ce n’est absolument contrôler sa vie. Sinon ça nous causerait pas autant de problèmes d’aller au restaurant, de manger chez des amis ou de passer par les rayons biscuits des hypermarchés. Comme par hasard on trouve toujours une raison de rester chez soi pour éviter de manger ailleurs, même si on sait qu’on pourra manger léger. Et comme le psychique est relié au physique, c’est souvent qu’on est malade alors qu’on devait sortir.

 

regime.jpg

 

Oui les TCA changent notre perception au monde et aux autres. Il y a nous et les autres. Et je crois que c’est pour ça que souvent on dit que les anorexiques sont égoïstes, parce qu’on reste centrée sur nous même. A part qu’on ne se regarde pas le nombril parce qu’on se trouve parfaite et tout le tralala. Non c’est que notre « monde » n’arrive plus à trouver une place dans « le monde ».  Se rouvrir à se monde, c’est le plus dur. C’est faire le deuil de ses sensations d’euphorie, de puissance, de pseudo bonheur. Quand j’y réfléchis toutes ses sensations qui nous emplissent quand on s’affame, quand on r résiste, quand on perd du poids, c’est un peu près les mêmes qu’on ressent lorsqu’on est amoureuse où il y a cette puissance extraordinaire des sentiments, ce petit truc qui fait qu’on voit l’être aimé on se sent pousser des ailes et on ressent un apaisement incommensurable. Bref on devient véritablement accro à ses sensations!

 

C’est le plus dur lorsqu’on discute avec des gens qui ne connaissent pas  les TCA leur expliquer ce qu’on peut ressentir...

 

Pro_Anorexia_by_starfighter178.jpg

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Mes écrits
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 23:05

 

Voilà au moins deux semaines que je veux écrire un article…mais voilà j’y pense et pis j’oublie.

 

Non en fait j’y pense mais le soir lorsque bébé est endormie je préfère me blottir dans ma couette pour regarder quelques épisodes avant de retrouver les bras de Morphée.

 

Il s’est déjà passé un mois depuis mon dernier article. Que le temps passe vite !

 

Bébé a déjà eu 5 mois. Elle grandit comme un charme et m’apporte toujours autant de bonheur. Ça fait un bien fou de ne plus broyer du noir en permanence.

 

Maintenant c’est sûr et certain il ne me reste plus un kilo de ma grossesse.  Je crois que j’ai même retrouvé la ligne d’avant ma période de formation. Finalement je me rends compte qu’à moins de vivre des épisodes massifs de compulsions alimentaire ou de modifier mon alimentation, je ne peux pas grossir parce que j’aime toujours manger « light » si on peut dire. Pas contre maintenant j’arrive à me faire plaisir de temps à autre sans culpabiliser.

 

Je me souviens avant rien qu’un extra pouvait tourner en compulsion car je m’en voulais tellement que je me disais « t’es plus à ça prêt » ! Et je crois que c’était une manière de me punir aussi. Mais bon entre avaler une pâtisserie à 500 calories ou des dizaines pour des milliers de calories, ben c’est pas la même chose.

 

Avec les mois qui passent aussi, je me rends compte avec le recul que j’ai aimé ma grossesse. En fait je crois que je n’étais pas parvenue à l’apprécier pleinement à cause du facteur kilo. Ça m’obsédait et me terrifiait, j’avais tellement peur de rester « grosse ».

 

Sinon maintenant je crois qu’il ne reste qu’à me remuscler un peu. Va falloir que je me remette un peu au mini stepper et à mon super jeu xbox. Mais bon là je me remets doucement d’un gros rhume, alors ça urge pas. J’ai besoin de mes forces pour m’occuper de bébé.  Pis je bouge quand même un minimum vu que je vais quasi tous les jours en balade avec mon petit ange.

 

Sur ce, je vais me poser… 

 

wheat_11_by_785785-d2xfwrp.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:07

En ce début d’année 2011, il est temps de faire un petit point sur mes TCA et leurs évolutions.

2011 est « l’anniversaire » (si l’on peut dire…) de mes 11 ans de TCA . On s’en passerait bien vous me direz de ce genre d’anniversaire, je suis tout à fait d’accord.

En 11 ans j’ai fait un beau bout de chemin et je n’ai pas tout résolu. Je vais mieux, c’est le principal.

Anorexia_Nerviosa_by_tartmadness.jpg

Mais je ne me considère toujours pas guérie car :

  • -          Je suis incapable de connaitre mon poids sans avoir l’envie de maigrir et me trouver trop grosse.
  • -          Je fantasme toujours sur « les os »
  • -          Je sens encore quelques fois la graisse « pousser »
  • -          Je flique encore pas mal mon alimentation.
  • -          Je culpabilise encore énormément sur les « écarts »
  • -          J’ai encore beaucoup d’angoisses diverses (enfin ça n’a pas forcément de liens avec les TCA)

_Anorexia__by_skyqeen.jpg

Cependant :

  • -          Même si j’ai toujours envie de maigrir, la voix de la raison est plus forte et il est hors de question de devenir un tas d’os.
  • -          Quand je boulotte un peu, j’arrive à me dire « tant pis » c’est pas grave et je parviens à m’arrêter (avant je me disais plutôt : je ne suis pu à ça pres continue de t’empiffrer…)
  • -          J’accepte un peu mieux mes formes
  • -          Je suis sortir complément de l’emprise de la balance.
  • -          Je ne fais plus de sport à outrance (faut dire que j’ai pas le temps).
  • -          Je n’ai plus envie de regarder les émissions sur les TCA, les films sur les TCA ou lire un bouquin sur les TCA. Non les TCA ne m’intéressent absolument plus.
  • -          Les TCA ne sont plus le centre de ma vie
  • -          Je ne suis plus déprimée.
  • -          Je ne prends plus d’anxiolytique ou d’antidépresseurs.

Smile_by_Wings_Of_A_Messiah.jpg

Si je vais mieux, ce n’est pas grâce à la médecine. J’ai toujours été très mal guidée et encadrée. Entre le chantage au poids à l’Hôpital pour enfants : tu prends du poids ou sinon on t’enferme loin de ta famille et tes amis…

 J’ai vu une tonne de psy qui n’a servi à rien à part vouloir me piquer de l’argent, parce que vous comprenez quand on paie une partie de sa séance ça vous responsabilise. Désolée, moi je préfère me faire une toile, m’acheter des chaussures, plutôt que de payer pour raconter dans le vide ma vie et mes soucis existentiels. Parce que oui aucun psy ne m’a guidé ou parler…

On m’a gavé de médicaments qui ne servaient pas à grand-chose. Du moins les antidrépresseurs, c’est des saloperies qui lorsqu’on les arrête vous mettent en état de manque. Les anxio je ne vais pas leur jeter la pierre, c’est utile à petite dose quand on fait des crises d’angoisses.

571446491e88a5b71f978b92dd222821.jpg

C’est grâce à ma grossesse, que j’ai signé un traité de paix avec moi-même, parce que je n’étais plus toute seule. J’ai découvert que mon corps n’était pas si méchant, si j’ai pris rapidement du poids au début ça s’est vite stabilisé. A force de me voir avec des formes, je suis parvenue à me détacher un peu du modèle féminin filiforme que la société nous impose.

L’arrivée de mon bébé m’a complétement décentré des TCA et cie. Maintenant j’ai une autre raison de vivre que de maigrir.

104306495.jpg

Le mieux des derniers mois, je ne le considère pas comme un acquis. Dans la vie rien n’est jamais acquis et ça dans tous les domaines. Je me dois de rester vigilante et je pense que je devrais l’être toute ma vie, tout simplement parce que les TCA sont ma drogue et on n’est jamais guérie à 100% d’une addiction.

N’empêche je suis heureuse d’aller mieux, de me sentir mieux dans ma peau et d’être heureuse de vivre.

Et finalement c’est vrai ce qu’on dit, on se sent mieux vers la trentaine qu’à la vingtaine.

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:04

Nous voilà déjà mi-janvier, le temps passe sacrément vite.

Quoi de neuf de votre côté ? Du mien c’est le train-train habituel comme on dit, donc pas grand-chose à raconter.

Mais si j’ai quelque chose à raconter, le contenu de ma boîte mail.

Oui il ne se passe pas une semaine sans que je reçoive des appels à l’aide. J’avoue que par moment ça me gonfle…Vous allez me dire que je suis égoïste, mais je n’ai plus l’envie de réconforter ou d’aider les autres malades de TCA. Je vais mieux, et je ne veux vraiment pas me replonger là-dedans (et puis je n’ai pas le temps, j’ai un bébé et toussa). Je ne vais pas jeter la pierre à tous ceux qui m’écrivent. Quant on ne va pas bien et qu’on veut s’en sortir, on cherche le « remède », la « recette miracle » pour aller mieux.

Ben vous savez quoi, il n’y a pas de remède ou de solution miracle pour aller mieux. C’est un travail de longue haleine, avec des hauts et des bas. C’est décider de ne plus se peser parce que de toute manière notre poids ne sera jamais satisfaisant, alors pourquoi se faire du mal ? C’est se trouver une autre « activité » que les TCA. Attention je ne dis pas que les TCA sont une activité, mais il faut à tout prix s’en éloigner en trouvant d’autre chose pour nous occuper dans la vie. Avec les TCA on a tendance à devenir mononiaque à ne penser que nourriture/poids/sport, il faut sortir de ce trio infernal.  C’est comprendre que ne pas se nourrir ne résout pas notre mal aide. C’est faire une croix sur la taille 0 qui n’est pas une taille…

Je reçois également de nombreux mails où des filles me demandent de l’aide pour maigrir. Non ce n’est pas une blague. J’aimerai pourtant. Genre je vais donner les trucs et astuces pour devenir une anorexique modèle. D’une part, il n’y a pas de trucs et astuces. D’autre part, il est hors de question que j’aide les gens à se détruire…nanmého !

Sinon, si vous êtes friands d’émissions TV sur les TCA regardez bien votre programme TV. Il va avoir un sujet sur les TCA dans « C’est ma vie » sur M6 et un autre dans « Près de chez vous » sur TF1. Oui une fois n’est pas coutume j’ai reçu des mails de journalistes pour que je témoigne. Non ça ne m’intéresse toujours pas et ça ne m’intéressera jamais, les TCA ne sont pas pour moi un fond de commerce.

 

35601_1512497888705_1122144673_31105838_4929452_n.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 20:37

HNY

Bonne année 2011

fireworks.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Des choses et d'autres
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 15:02

   

Ca fait un petit bout que je n’ai pas écrit. Il est vrai que je manque de temps en ce moment et la fatigue s’accumule aussi (bébé ne fait pas encore ses nuits).

 

Pour achever le tout, on a dû faire des travaux de dernière minute  car à cause de l’humidité de cet été, de cet automne et de cet hiver, deux murs de ma chambre moisissaient à vue d’œil. Pas cool, surtout que je suis allergique à la moisissure.

 

Sinon tout va bien.

 

Bébé grandit bien, elle a déjà 3 mois et va fêter son premier Noël. C’est une vraie petite chipie avec un caractère déjà bien trempé. Mais c’est aussi un petit amour, un concentré de bonheur.

 

J’ai quasiment retrouvé ma silhouette d’avant grossesse. Je suis à nouveau à l’aise dans mes anciens habits. Je n’ai même pas fait trop d’efforts mais faut dire que j’ai une alimentation plutôt saine finalement.

 

J’ai quelques mini compulsions par moment provoquées par la fatigue mais c’est quasiment rien (mais c’est bien à différencier de la gourmandise, c’est des moments où je dois manger pour entre guillemets me réconforter.).

 

Il va falloir que je me remette au sport. Je vais tester si le jeu kinect de la xbox 360 est efficace.

 

Le moral est toujours bon dans l’ensemble, ce qui est un miracle en plein hiver…

 

Ah ma poupette se réveille…

 

Sur ce, je vous souhaite un joyeux Noël.

 

pere-noel.jpg

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Ma vie de maman
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 22:10

Ma petite poupette a déjà deux mois.

Malgré les courtes nuits, la fatigue et les jours où bébé est grognon, je suis toujours aux anges et heureuse de vivre.

Ma petite puce pousse à une vitesse folle. Elle me fait de grands sourires, commence à attraper ses jouets, n’a qu’une hâte pouvoir être assise (une vraie friponne) et adore s’endormir  au sein.

103451527.jpg

Et quand elle me lance ses petits regards remplis d’amour, je ne peux que fondre et me sentir exister.

Et les TCA dans tout ça ? Je suis mon poids mais sans trop me prendre la tête. Une fois mon poids de base atteint je cesserai à nouveau toute relation avec un pèse-personne. J’ai retrouvé mon alimentation d’avant grossesse, mais il est hors de question de me restreindre de manière irraisonnable. Parfois il y a de petits compulsions, enfin comme tout le monde quoi…qui n’a jamais avalé une plaque de chocolat ou un paquet de gâteau à cause du stress ou de la fatigue.

Une chose est certaine, je suis nettement plus en paix avec ma silhouette. Je ne sais pas si c’est les formes et les kilos imposés par la grossesse qui ont tout changé, mais finalement je ne suis plus trop en guerre avec mes fesses. On verra si cela perdure.

 

104821595.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Ma vie de maman
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 21:35

 

Minces dès le berceau

98127353.jpg


Le culte de la minceur commencerait bien plus tôt que l’on ne le croit. Selon une nouvelle étude américaine, les petites filles se soucieraient de leur poids dès… trois ans !

Pour dresser ce constat, les chercheurs ont proposé à une cinquantaine de fillettes des personnages de silhouettes différentes (mince, normale ou opulente).
Les enfants devaient associer un adjectif à chacun des personnages. Résultat : la silhouette corpulente était plutôt caractérisée par des termes négatifs, contrairement au personnage mince.
Pour l’auteur de l’étude, Jennifer Harriger, la pression de la minceur est intériorisée dès le plus jeune âge à cause « d’innombrables publicités vantant la perte de poids. » Un constat inquiétant quand on sait que ce phénomène augmente les risques de troubles alimentaires et de dépression.

http://www.infobebes.com

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse