Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 10:29

Les experts en nutrition ont lancé en novembre 2010 un cri d’alarme. Ils ont passé au crible 15 régimes les plus pratiqués.

Voici les résultats de leur analyse publiée par l’Agence nationale de sécurité alimentaire de l’alimentation (ANSES).

 

Une reprise pondérale assurée

80% des sujets regagnent leurs kilos en un an et le poids augmente avec le temps. Cette fluctuation peut entrainer un risque cardiovasculaire, des désordres métaboliques et des perturbations des systèmes en endocriniens.

 

Un capital osseux entamé

Diminution de la masse minérale osseuse en moyenne de 1 à 2 % pour une perte de poids de 10%. Encore plus marquée et rapide chez les femmes proches de la ménopause ou après. Risque de fractures, d’ostéoporose.

 

Une perte de la masse musculaire

Quel que soit le niveau d’apport protéique, l’amaigrissement ne se fait pas uniquement aux dépends des réserves de masse adipeuse mais provoque rapidement fatigue et perte de la masse musculaire.

 

Un déséquilibre nutritionnel

Quasiment tous les régimes présentent des carences ou des excès. Certains ont des apports en protéines, lipides, sodium bien supérieures à l’ANC (Apport nutritionnel conseillé), d’autres en revanche ont des apports inférieurs (glucides, fibres, fer, calcium, magnésium). Quant aux besoins en vitamines C et E, ils ne sont pas couverts pour un tiers des régimes et la vitamine D fait défaut dans 77% des cas. Avec des conséquences inévitables sur la santé. Les régimes très pauvres en calories peuvent induire de façon aiguë une mort subite en lien étroit avec des troubles du rythme cardiaque. Ils peuvent également provoquer des inflammations et fibroses au niveau hépatique, des calculs biliaires. Un déficit en graisses (acides linoléiques) a une incidence plus élevée sur le risque de récidive de tumeurs colorectales. Une carences en magnésium peut aggrave le risque d’arythmie cardiaque chez les femmes après la ménopause. Une surcharge protéinée et sodée peut engendre un trouble métabolique qui se traduit par une fuite urinaire du calcium. Un bilan rénal s’impose pour les régimes hyperprotéines. La restriction en sucre est fréquemment associée à des troubles digestifs passagers, notamment la constipation liée à la baisse de la consommation de fibre.

 

Un danger physique et psychique chez les enfants et les adolescents.

Une diminution calorique associée ou non à une restriction protéiques entraîne un ralentissement de la croissance et du développement pubertaire. A ces risques s’ajoutent des troubles de l’ovulation (aménorrhée) mais aussi tendinites, déminéralisation osseuse, notamment chez les jeunes sportives.

 

Des troubles du comportement alimentaire.

Le régime tend à court-circuiter les signaux physiologiques de faim et satiété. Sur le plan comportemental, la perturbation, la restriction, aggravent très souvent le problème pondéral. La dépression et la perte de l’estime de soi sont les conséquences psychologies fréquentes des échecs à répétition.

 

Article tiré du magazine Pause Santé n° 13, article de Ghislaine ANDREANI

 

sb10069449r-001.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Régime - attention danger!
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 09:51

Pourquoi parler régulièrement des « peoples », tout simplement pour arrêter de les mettre sur un piédestal. Ce sont des gens comme vous et moi, à part qu’ils sont connus et ont nettement plus d’argent que le commun des mortels.

 

La plupart du temps les starlettes doivent se restreindre, être au régime en permanence pour garder leur si jolie silhouette qu’elles nous disent souvent « naturelle ».

 

Gwen Stefani, qui fait la couverture du ELLE Uk d’avril, a été d’ailleurs franche au sujet de sa ligne.

 

Elle n’est pas aussi mince naturellement et se bat dans pour garder la ligne qui lui plait. Voici ce qu'elle dit:

 

"J'y travaille 5 jours par semaine et je ne m'imagine pas ne pas le faire. J'aimerais ne pas avoir de règles et manger ce que je veux mais j'ai appris au fil des années que je suis trop déçue quand je ne peux pas porter les vêtements que je veux. Et si je me laisse aller et que j'arrive sur scène quand je ne suis pas au mieux de ma forme, ce n'est pas drôle pour moi. Je me bats sans arrêt."

 

Gwen-Stefani-Elle-UK-avril-2011-couverture.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Célébrités et TCA
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 15:41

En tant que jeune maman, je m'intéresse moins aux magazines féminins et me tournent plus facilement vers les magazines consacrés aux bébé & aux enfants.


Hier je flânais à la librairie regardant les différents magazines.


J'ai été choqué par la un du magazine "Enfants"


 

b826d540d5d9054a29822fdaeb8df725uniqueidcmcimage1.jpg

 

La photo est petite mais on peut lire "Dossier exclusif: le régime DUKAN spécial futures et jeunes mamans".


En allant sur le site web du magazine, on en apprend un peu plus "Ne pas prendre trop de poids pendant votre grossesse ou retrouver votre ligne après bébé? Un pari pas si difficile à gagner. Le Dr Dukan a adapté sa méthode spécialement pour les futures et jeunes mamans.".


D'une part, le régime Dukan n'est pas le plus sain et le moins dangereux...(vous pouvez aller lire cet article http://sante.canoe.com/channel_health_news_details.asp?news_id=5734&news_channel_id=29&channel_id=29)

 


D'autre part, la grossesse est une période où l'on ne doit pas être régime (sauf cas spéciaux), je trouve donc honteux de retrouver un tel dossier. Prendre du poids pendant la grossesse est tout à fait normal. C'est je trouve la seule période dans la vie où l'on peut enfin lâcher un peu prise sur notre silhouette (je parle pas non plus d'abuser et de prendre 30 kg). Ensuite les femmes ne sont vraiment pas égales face à la prise de poids de la grossesse: certaines vont prendre 15 kg, d'autres à peine 6.


Après l'accouchement et si l'on allaite, idem tout régime est proscrit.


De toute manière en étant jeune maman on bouge beaucoup, si on mange pas n'importe quoi, on perd vite nos kilos de grossesse.


Et comme on le dit souvent, on met 9 mois pour faire un bébé, le corps aurait besoin de 9 mois également pour s'en remettre.


La dictacture de la minceur m'énerve déjà profondement, mais vouloir l'imposer aux futures mamans...moi je dis y a des baffes qui se perdent! Et après on se demande pourquoi  les femmes ont tendance à être complexée...

Repost 0
Published by Eixerona - dans TCA & Grossesse
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 23:19

Aujourd’hui j’ai reçu le email d’une chercheuse en sociologie qui travaille avec d’autres chercheurs sur les TCA pour participer à une enquête.

 

Leur but est de mieux comprendre les personnes qui sont touchées par les TCA et pour leur donner la parole.

 

Leur projet intituléANAMIA a pour ambition d’améliorer la compréhension des proches et de la famille de personnes souffrant d’anorexie mentale, de boulimie ou d’autres troubles liés à l’alimentation et à l’image de soi.

 

Il s’agit d’une recherche financée par l’Agence Nationale de la Recherche : elle n’a donc pas de finalités de marketing, et n’est pas associée à des institutions médicales.

 

Elle est conduite par une équipe de sociologues, de philosophes, d’économistes et d’informaticiens.                

 

Le but est de comprendre comment les personnes ayant des TCA se lient d’amitié dans les réseaux sociaux, avec qui elles parlent quand « ça ne va pas » ou quand elles cherchent des informations sur leur santé. L’objectif est de comprendre sans juger et sans l’ambition de guérir.

 

L’enquête se compose d’un questionnaire en ligne et, pour ceux ou celles qui le souhaitent, d’une interview. Pour en savoir plus, il suffit de cliquer sur l’onglet « Participer » et de s’inscrire.

 

Cette étude universitaire est on ne peut plus sérieuse.

 

Pour en savoir plus : http://www.anamia.fr/les-regles-du-jeu/

Pour participer : http://www.anamia.fr/participez/

Repost 0
Published by Eixerona - dans Etudes - recherches...
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 15:13

 Voilà  plusieurs jours que je me demandais quel poids je pouvais peser.

 

Peur de descendre trop bas, peur qu’il soit encore trop haut à mon goût.

 

Mes pantalons me disent que j’ai retrouvé mon poids idéal d’avant. Lorsque je me regarde dans le miroir, je vois bien que je ne suis pas épaisse.

 

Alors j’ai fini par monter sur la balance.

 

dyn006_original_315_247_pjpeg_2576229_1f608856a388562eceee4.jpg

 

Non je ne dirai pas mon poids car l’intérêt n’est pas là.

 

En tout cas le poids qui s’est affiché est plus haut que je ne le pensais. Alors bien sûr j’ai hurlé intérieurement. Et puis ça m’a intrigué, parce qu’avant c’est avec deux bons kilos de moins que j’étais à l’aise dans mes fringues. Bizarre !!

 

La balance déconne ? Mon poids c’est reparti autrement sur mon corps ?

 

Oui je reste perplexe.


Une chose est certaine, je ne suis pas prête de remonter sur une balance et de connaître mon poids, car j’ai toujours cette foutue envie de voir ce poids descendre. En plus je me trouvais plus mince quand je ne savais pas mon poids.


Voilà le principal problème dans les TCA, on se focalise sur un chiffre, on se résume à un chiffre.

 

A bas la balance !


 

balance-medicale.jpg

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 12:10

Parlons un peu people pour se dérider un peu.

Il y a quelques jours Lily Allen osait révéler sa boulimie.

Une autre star est sur la sellette  c'est Megan Fox.  En effet depuis des mois elle la demoiselle fond littéralement et est devenue sacrément maigre.

Bien sur les magazines people parle déjà d'anorexie. Après ce ne sera pas le première starlette à passer par là...

Bien entendu Megan dément et son coach la soutient en expliquant qu'elle possède un métabolisme très actif. Ce qui me fait rire, car si c'était vraiment le cas, elle aura toujours eu la même silhouette (non?).

Son coach précise que "son entraînement se focalise sur son harmonisation et sa sculpture (...) elle mange vraiment assez de ce qu’elle doit prendre. Les gens se disent : "oh, elle doit forcément être anorexique" alors qu’elle est loin de l’être (...) Sa minceur n’a rien avoir avec sa manière de s’alimenter, elle est liée à la génétique."

Bizarrement Megan n'est pas la seule à avoir une génétique qui rend maigre, Keira Knightley nous sort régulièrement le même topo pour expliquer sa silhouette filiforme.

Megan s'était en tout cas faite virer du dernier Transformer à cause de la silhouette trop maigre et de son refus de se remplumer un peu.

 

101219F1_FOX_B-GR_01.jpg

 

Décembre 2010, Megan est assez "sèche" et a perdu une grand partie de sa poitrine. Bon vous allez probabement me dire, elle est pas si maigre que ça, elle a un beau corps. Ouais mes yeux d'anorexiques me disent ça aussi.


 

transformers-2-la-revanche-2009-15955-1247184380.jpg

 

En 2009 dans Transformer 2, Megan était bien plus jolie et sexy avec quelques kilos supplémentaires.

 

Et cerise sur le gâteau à presque 25 ans, elle devient une véritable accro au botox & cie. 

 


Repost 0
Published by Eixerona - dans Célébrités et TCA
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 00:02

Lorsqu'on parle de TCA, on ne peut s'empêcher de se dire que la société a une part de responsabilité avec son diktat de la minceur, les magazines et les émissions qui parlent régime et produits de régime...

On met aussi souvent en cause les sites "pro ana" qui sont le parfait guide pour "devenir" anorexique. (D'une part je ne cautionne pas ce genre de suite, d'autre part on devient pas malade par le simple souhait).

En feuilletant mon carnet de santé, j'ai retrouvé le régime que l'on m'avait prescrit au CHU d'enfants de Nancy en 98 pour mes quelques kilos en trop. Et en le relisant, je me suis rendue compte que ce sont ces papiers qui m'ont donné "le B A B A du comment être la parfaite anorexique" (Attention je mets bien des guillemets).

Une chose est certaine c'est à partir de cette époque que j'ai commencé à catégoriser mes aliments en autorisés/interdits.

Je ne dis pas que ce régime est la cause de mon anorexie, loin de là. Mais je dirais qu'il a eu une influence. 

Lorsqu'on dit que l'anorexie commence avec un régime, je pense que c'est un tort. On commence un régime parce quelque chose ne va pas, et puis là ça tourne au vinaigre... (En 98 j'ai subi le régime, je m'en foutais de mes rondeurs, mais c'est à partir de là que j'ai commencé à aimer sentir les os de mes hanches pointer...)

En tout cas j'espère que le CHU a revu sa copie parce qu'on ne fait pas suivre à une ado de 14 ans un régime hypocalorique, on lui réequilibre et varie son alimentation sans oublier quelques plaisirs gustatifs de temps à autre.

 

numerisation0001.jpg

numerisation0002.jpg


numerisation0003.jpg

numerisation0004.jpg

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Mes écrits
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 19:47

Ce matin j’en ai profité d’être réveillée de bonne heure pour regarder l’émission des Maternelles dont j’avais parlé. (Bon si j’avais fait un peu la grasse matinée, je l’aurais regardé via le replay sur le net).

 

« Ma fille se trouve trop ronde », voilà le titre de l’émission. Un titre qui me fait littéralement froid dans le dos car de savoir que des petites filles de moins de 10 ans se prennent la tête avec leur poids et leur apparence, ça me fait mal.

 

Ainsi 40 % des filles de 8/12 ans font attention à leur poids, à l’âge où leur seule et unique préoccupation devrait être de jouer.


 

82721651-copie-1.jpg

 

Après ça ne m’étonne pas, lorsque j’étais animatrice de centre aérée, je me souviens que une petite fille de 5 ans m’avait dit qu’elle était au régime, et ce n’était pas une affabulation de sa part, ça se voyait à table aussi. Ça m’avait mal pour cette fillette qui finalement été encore pratique un bébé, à cette époque j’étais encore extrêmement ancrée dans les TCA et ça me bouffait la vie au point d’avoir une non vie.

 

 Alors que faire pour protéger nos filles (et nos garçons aussi).

 

Une chose est certainement c’est qu’il faut à tout prix éviter le petit surnom qui bien qu’affectueux peut faire croire à l’enfant faussement qu’il est gros. En Lorraine, c’est souvent qu’on dit « eh grosse ou eh gros », ce n’est absolument pas dans le sens premier du temps, mais voilà dites ça à une gamine qui commence à psychoter sur son poids. C’est juste une bombe à retardement.

 

Quand j’étais petite, mon père me disait souvent que j’étais joufflue.  C’était totalement affectueux, mais une chose est sûre et certaine, c’est que ça a contribué à ma non-estime de moi et à mes futurs complexes.

 

J’ai d’ailleurs déjà fait le point avec ma famille à propos de ma fille. Tous sobriquets sur l’apparence/poids est interdit.

 

Je crois qu’il ne se passe pas un jour où je ne réfléchis pas au comment protéger ma petite fille qui va grandir du diktat de la minceur. Soyons réaliste, dans 10 ans la société sera toujours la même. Nous faisant croire que la minceur et la beauté nous rende heureux.

 

Une chose est certainement le pèse personne sera banni de la maison. Je sais que maintenant les gamines deviennent très jeunes des accro à la balance et s’amusent en primaire à comparer leurs poids…

 

Je vais travailler sur moi aussi, pour ne pas être la maman au régime perpétuellement.  Et si je n’y parviens pas, trouver une parade pour ne pas le montrer, c’est-à-dire si je mange une pâtisserie et que la culpabilité me tombe dessus ne pas le dire à haute voix comme je peux le faire actuellement.

 

82721654.jpg

 

J’essaie aussi dès maintenant d’apprendre l’équilibre alimentaire à bébé. Vous allez me dire mais elle a seulement 6 mois. C’est pourtant simple, j’évite de l’habituer au goût sucré, cet été quand elle aura soif ce sera de l’eau, hors de question de commencer dès le plus jeune âge à la gaver de sucre. Bien entendu il va de soi que je ne vais pas la priver des bonnes choses de la vie. Quand elle en aura l’âge elle aura le droit de temps en temps à un dessert au chocolat, mais je privilégierais toujours les laitages et les fruits.

 

Quand elle sera plus grande (enfin on peut encore attendre 7/8 ans pour ça), je lui expliquerais bien que les photos de magazines c’est du faux, avec les images à l’appui. Que personne ne peut ressembler à ça. Moi par exemple je sais qu’à 16/17 je complexais à mort sur mes cuisses. Je ne comprenais par pourquoi l’extérieur était  légèrement bombé alors que sur les magazines c’était tout droit. Un beau jour ma sœur m’a dit « mais c’est à cause de ton fémur, il est pas rattaché de manière droite sur ton bassin ».  Ceci explique cela, j’ai donc compris le mensonge des pubs et des photos de mode. Et un complexe est passé.


 

squelette.jpg

 

Je crois que de nos jours, il faut vraiment être attentif à nos bouts choux à cause des diktats des apparences. Aujourd’hui  les garçons peuvent être autant touché que les filles. Il n’y a pas si longtemps mon neveu de presque 15 ans commençait à psychoter sur de la pseudo graisse alors qu’il n’a pas un gramme en trop et est déjà pas mal musclé. Je lui ai expliqué que c’était de la peau son pseudo bourrelet.  Maintenant son petit complexe est passé, mais voilà c’était parce que j’étais à son écoute et là pour le rassurer. Sa mère lui avait tenu un discours similaire, mais il ne l’avait pas vraiment cru, parce que voilà ce que nos parents disent, on y a croit à moitié car on considère que les avis sont subjectifs.

 

90863867.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Ma vie de maman
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 21:33

Si ça peut vous intéresser, c'est le titre de l'émission des Maternelles du 15 mars 2011 dès 8h55. L'émission est ensuite dispo une petite semaine en replay sur le site des Maternelles.

 

HN1643-001.jpg

 

Ma fille se trouve trop ronde
Invitées

Nina a une fille, Rose-Amélie, 7 ans et actuellement en CE1. Celle-ci a commencé à se plaindre de son apparence à son entrée au CP. Elle se trouve plus ronde, moins jolie et moins "mode" que ses copines, qui pensent la même chose d’elles-mêmes ! Elle en pleure de plus en plus souvent. Sa mère est inquiète, elle se demande comment l’aider et comment lui faire comprendre qu’elle est belle et que les diktats de la société ne doivent pas l’empêcher de se sentir bien dans sa peau.

Nathalie est la mère de Loïse, 8 ans et demi. En rentrant d’un cours de gym, il y a deux ans, sa fille lui a dit : "Maman, je me trouve trop grosse, il faut que je fasse un régime". Passée la stupéfaction du début, elle a pris le temps de discuter avec sa fille, de faire le point avec elle, carnet de santé en main, sur sa courbe de croissance. Et en rééquilibrant un peu son alimentation, les complexes de l’enfant ont disparu.

Lorence est la maman de Noa, 9 ans, pour qui il n’est pas facile d’être la troisième d’une famille de "minces, avec plus de rondeurs que les autres et de surcroît, une mère méditerranéenne fâchée avec la nourriture... Il y a trois mois, l’enfant est descendue de la balance en décrétant : "Je pèse 37 kg, c’est très grave". Elle était malheureuse, sa mère a alors décidé de prendre les choses en main en l’accom

Repost 0
Published by Eixerona - dans Vidéos
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 20:05

Cet article est tiré de  

 

http://people.ados.fr/news/lily-allen-confidences-troubles-alimentaires_article5535.html

 

A l'occasion d'un documentaire qui sera diffusé sur la chaîne britannique Channel 4 le 15 mars prochain, Lily Allen  a révélé avoir été boulimique il y a un an et demi.

"Il y a eu un moment pendant l'été 2009 ou j'ai souffert de troubles alimentaires. J'avais pris l'habitude de vomir après chaque repas. Ce n'est pas quelque chose dont je suis fière mais je vais vous dire, plein de gens sont venus me voir pour me dire à quel point j'étais jolie et je faisais plein de une de magazines qui disaient "regardez comme Lily est magnifique, regardez comme elle a perdu du poids." Je pensais que j'avais bonne mine. C'était super d'enfiler des fringues et d'aller faire du shopping en se sentant la reine du monde. Quand vous avez longtemps été victime de critiques sur votre apparence, vous voulez plus de commentaires positifs comme ceux-là. Je n'étais pas du tout heureuse, vraiment pas. Je voulais être la personne la plus mince du monde mais je sais que je peux pas l'être sans être malheureuse, j'aime la nourriture." a-t-elle confié devant la caméra.

--> Cette "grande" révélation de m'étonne pas. On le sait bien que les régimes miracles des "stars" n'existent pas et cachent bien trop souvent des troubles alimentaires. Le point positif est que Lily Allen ose le dire. Comment de stars nient leurs TCA et nous font miroiter qu'elles mangent bien mais ont un métabolisme miraculeux!

lily-allen.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Célébrités et TCA