Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 14:11

Régulièrement des femmes enceintes ayant des TCA me contactent. Souvent elles ont juste besoin d’être un peu rassurées sur la prise de poids et elles ont souvent besoin d’une oreille attentive qu’elles ne  trouvent pas dans leur entourage ou dans le monde médical.

 

Ce post a pour but d’essayer de rassurer toutes ces femmes qui craignent cette prise de poids de la grossesse.

 

Du moment qu’on est enceinte une des premières choses qu’on nous dit c’est de faire attention de ne pas trop manger et de ne pas faire d’écarts sous peine de prendre 30 kg en 9 mois.

 

Bref ça déprime un maximum surtout quand on souffre de TCA et qu’on sait que la prise de poids de la grossesse ne va pas être des plus faciles à accepter. Mais bon il n’y a pas besoin d’avoir des TCA pour avoir du mal à accepter les kilos de la grossesse et les changements du corps.

 

Etre enceinte ce n’est pas devenir grosse. C’est certain qu’on prend du poids, c’est le propre de la grossesse. Il y a le poids du bébé (3/3,5 kg), du placenta (500 à 700g), de l’utérus (800/900g), du liquide amniotique (700/800g) mais aussi les seins (400/500g), le volume sanguin qui augmente de 1 à 1,5 litre, une rétention d’eau physiologique d’environ 1 litre et seulement 2 à 3 kg de graisses mises en réserve (et dont on a besoin pour allaiter et s’occuper de son bébé car être maman c’est épuisant !)

 

On va vous faire croire aussi que chaque excès va être mis en réserve sur votre postérieur et certains professionnels de santé n’hésitent pas à être menaçant en disant qu’après vous ne ressemblerez plus à rien et que votre homme ne voudra plus de vous. Oui y a des grands tarés et ils devraient consulter !

 

Ma sage-femme n’est pas allée jusqu’à tenir de tels propos, elle s’est contentée  - entre autre - de me dire que si je mangeais ma pomme à 16h, tout le sucre allait me tomber sur les fesses et ne repartirait jamais. Elle n’a cessé de me harceler sur ma prise de poids. Elle s’est même débrouillée pour qu’au premier rdv je vois mon poids alors que je lui avais demandé et expliqué que je ne voulais pas pas le connaitre. Bref c’était une vraie salope ( tant pis pour la vulgarité !) et ça me ferait bien plaisir de lui dire aujourd’hui que je suis plus légère qu’avant ma grossesse, non mais ! Mais heureusement que j’étais arrivée à un stade où ses réflexions ne m’ont pas trop atteintes, si ça n’avait pas été le cas j’aurais pu replonger méchamment.

 

Enceinte je ne me suis pas privée de manger et je me suis fait plaisir. Du moment que mon test de grossesse s’est révélé positif j’ai remangé sans restriction en ayant une alimentation variée et équilibrée. Je pense que je devais arriver à un apport calorique de 1800/2000 calories. Après des années de restrictions j’avais aussi ce besoin de manger les aliments dont je me privais depuis longtemps. Alors oui par rapport à une autre femme enceinte j’ai pris rapidement du poids puisque je suis passée d’un mode famine à un mode je mange à ma faim. Mais le corps humain n’est pas idiot du moment qu’il voit qu’on ne lui impose pas à nouveau la famine, il se calme rapidement et ne fait pas plus de réserve que ça.

 

Enceinte j’ai eu des compulsions. Des petites. Des grosses. Gâteaux, glace, pain, popcorns, sucré, salé…

 

Et non je ne suis pas devenue énorme. Je n’ai pas grossi à vue d’œil.

 

On prend beaucoup de poids si pendant toute sa grossesse on a un apport calorique très excédentaire. C’est certain que si on tourne autour des 3000 calories par jour, les kilos vont s’accumuler. Mais si on c’est seulement 3000 calories de temps en temps ça s’équilibrera avec les autres jours tout seul.

 

D’ailleurs tout au long de ma grossesse, on m’a dit à multiples reprises que je n’avais pas un poil de gras même si moi j’en voyais. J’avoue que vers la fin j’évitais de me regarder dans un miroir car je me trouvais énorme. Mais c’était mon regard qui était faussé. J’ai pensé aussi dès le début de ma grossesse que je n’allais plus ressembler à rien et finalement je me suis rendue compte qu’enceinte jusqu’au coup je me faisais plus siffler et mater par les hommes. Même si je déteste au plus au poids être siffler car je ne suis pas un chien, ça m’a montré quand même qu’enceinte on pouvait être désirable et que non on n’est pas un gros tas répugnant.

 

J’ai mis tout au long de ma grossesse du 36 de grossesse voire du 36 normal pour les hauts. Il n’y a que mes shorty que j’avais pris en 38 pour caser mon gros bidon.

 

J’ai remis en place plusieurs fois les gens qui me disaient de faire attention à ce que je mangeais. Si j’avais envie de manger une boule de glace en plus été c’était mon droit. Et j’ai largué cette folle de sage-femme.

 

Cette sage-femme a quand même eu des répercutions nocives car elle m’a fait paniqué alors que j’étais parvenue à avoir une relation plus saine avec la nourriture Parce que oui en tant qu’anorexique ma plus grande peur était de grossir et de ne pas parvenir à perdre ce poids. La maternité m’a bien proposé un rdv avec une nutritionniste mais bon ce n’était pas remboursé.

 

J’ai donc fini par acheter un livre pour me rassurer  La meilleure Façon de manger en attendant bébé de Laetitia Aqullo. Ce livre est bien fichu, il est clair et concis. Il explique bien les besoins de la maman et du bébé durant la grossesse. Il donne des exemples de menus, des recettes et il y a aussi sur comment retrouver sa ligne après bébé.

 

Une chose est certaine il ne faut pas croire tout ce qu’on dit. Par exemple j’ai déjà entendu comme ça qu’on prenait une taille de pantalon par grossesse, c’était une grosse connerie.

 

Il ne faut essayer de pas gâcher sa grossesse à cause de ses angoisses vis-à-vis du poids. Une partie de moi avait quand même peur enceinte de la prise de poids, des vergetures & cie, et je me suis rendue compte a posteriori que j’avais apprécié ma grossesse.

 

Il faut faire confiance à son corps. Il faut aussi supprimer la balance car monter dessus régulièrement enceinte c’est juste de la torture puisqu’on est certaine de prendre du poids.

 

Et surtout si ça ne va pas, il faut en parler à quelqu’un. Je pense qu’il faut être franche à la maternité en disant qu’on a un souci de TCA même si des fois on tombe sur des personnes incompétentes on peut aussi tombée sur des personnes très bien. J’ai choisi dès mon premier rdv de dire que j’avais des TCA et une dépression parce que je voulais faire au mieux pour mon bébé, je n’étais plus seule dans mon corps il était hors de question de faire n’importe quoi.

 

Enfin après l’accouchement il faut être patiente pour retrouver sa silhouette. Non on ne retrouve pas sa silhouette en deux mois top chrono. Comme on dit il faut 9 mois pour faire un bébé et 9 mois pour retrouver sa ligne. Après on n’est pas toute égale sur la prise et la perte de poids. Mais sans faire trop d’efforts en 3 mois j’ai retrouvé mon 36 parce que j’avai s une alimentation variée et équilibrée.  Mais dites-vous bien que les femmes qui retrouvent leur taille de jeune fille en un ou deux mois sont souvent des menteuses et qu’elles oublient de dire qu’elles suivent un régime restrictif. Quant aux stars entrent coachs et chirurgie esthétiques…sans commentaires.

 

Aujourd’hui un peu plus de 14 mois après mon accouchement, avec du sport et une alimentation sans trop d’excès, j’ai retrouvé la silhouette que j’aime. Mais ça ne m’empêche pas que des fois je me trouve un peu trop mince. Comme quoi…

 

J'espère en tout cas que mon post pourra aider et si vous avez des questions n'hésitez pas.

 

Edit: Je tiens à préciser que ce post n'a pas pour but de valoriser la minceur ni de présenter positivement le fait de maigrir. Mon message est qu'il est possible de retrouver son poids de forme après une grossesse mais après ce n'est pas n'est pas une obligation. L'important est de se sentir bien dans sa peau et dans sa tête.

 

P1010864.jpg

Aout 2010, 8 mois de grossesse

 

IMAG1077.jpg

Avril 2011, 7 mois après mon accouchement. 


Repost 0
Published by Eixerona - dans TCA & Grossesse
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 11:52

 

alanis-morissette.jpg


Alanis Morisette a parlé de ses problèmes avec la nourriture dans le but d'aider ses fans qui souffrent des mêmes symptômes.

Elle a souffert de boulimie et d'anorexie lorsqu'elle était adolescente, et avoue qu'être devenue célèbre ne l'a pas aidée à régler son problème.

La chanteuse canadienne, qui est maman depuis 2010, a réussi à surmonter ses démons et a écrit un message touchant sur iVillage pour soutenir les malades. «Nous, ceux affectés par les standards hollywoodiens, nous travaillons malheureusement dur pour entrer dans ces critères. Je me souviens avoir été tellement mince, que j'avais l'impression que je ne pourrais pas bouger mon corps léthargique, alors que j'ai reçu l'un des plus beaux compliments jamais reçus. Il y a souvent des traumas et des abus ou des négligences qui sont plus difficiles à cicatriser... J'ai souvent l'impression que l'anxiété, la peur, l'ennui, la déception, la solitude, l'excitation et la tristesse sont des sentiments que la nourriture peut aider à prévenir. Ma relation avec la nourriture a toujours eu une cause profonde, ancrée en moi», a-t-elle écrit.

 

Source http://www.cyberpresse.ca/arts/vie-de-stars/201111/25/01-4471578-alanis-morissette-parle-de-sa-boulimie-et-de-son-anorexie.php

Repost 0
Published by Eixerona - dans Célébrités et TCA
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 22:47

Ca fait plusieurs jours que je trouve que je nage sacrément dans mes pantalons et mes vêtements. J’avoue que je ne vais pas m’en plaindre ça reste une sensation agréable pour moi et si j’ai perdu quelques grammes ça me rassure d’avoir un peu de marge. Oui j’ai beau aller mieux, il y a des comportements et des pensées qui persistent, mais tant qu’elles ne sont pas dangereuses ou nocives ce n’est pas un problème. Non ces pensées ne m’empêchent pas de vivre, de goûter ma pâtisserie (trop bons mes cake pops), de manger des popcorns au cinéma ou bien de m’avaler une énorme part de flan.

 

P1090576.jpg

Voilà mon dernier essai pâtisserie en date: des cakes pops...miam ^^

 

Hier n’ayant plus rien à me mettre pour cause d’armoire vide et de linge non repassés (stupide manque de temps !), j’ai ressorti mon jean en 34, un des seuls « souvenirs/survivants » de mes années TCA que je n’ai pas réussi à jeter. J’étais avant tout curieuse de voir si je rentrais dedans, et comme j’avais cette impression d’avoir maigri je préférais le vérifier en essayant ce pantalon « test » plutôt que de monter sur ma balance. Ne pas rentrer dans du 34 ne me gêne absolument et ça ne risque pas de gâcher pas ma journée, mais voir mon poids (peu importe lequel je précise) sur la balance si (surtout si j’ai repris quelques grammes).

 

Bref j’ai essayé le dit pantalon, et oh miracle je rentre dedans, je le ferme même sans problème et je ne suis même pas serrée. La dernière fois que j’ai dû le mettre c’était en 2007 et je crois que j’étais légèrement serrée. (Et le plus drôle en 2007 c’était que j’étais plus légère qu’aujourd’hui…).

 

Mais si une infime partie de moi est contente de « l’exploit » si je puis dire, l’autre s’inquiète un peu d’avoir maigri sans s’en rendre compte et sans le vouloir. Je me suis vue paniquée face à cette petite perte de poids alors qu’auparavant elle aurait flattée l’égo de l’anorexie.

 

Je ne mange pas moins qu’il y a un mois, je trouve même que je fais souvent des écarts mais je me dis que ce n’est pas grave. Une chose est certaine je n’ai pas envie de maigrir plus.

 

Ce matin j’ai vérifié sur la balance et oui en effet presque un kilo s’est envolé par rapport à mon trip de la balance d’octobre. Finalement je me dis que je devrais quand même vérifier mon poids de temps à autre pas pour voir si j’ai grossi mais pour voir si je ne perds pas car il est hors de question de devenir un squelette ambulant. Etre mince oui, être maigre non !

 

200384961-001.jpg

 

Je me rends compte d’une chose c’est que le poids ne veut rien dire.

A 15 ans je pesais le même poids qu’aujourd’hui et je mettais du 38. Même poids, deux tailles de différence et même un bébé entre les deux (oui on aime nous faire croire qu’après une grossesse on ne retrouve jamais sa taille de jeune fille).

 

La grande différence c’est qu’à 15 ans je n’étais pas sportive. Mais alors pas du tout. Je n’aimais pas ça et je trouvais que c’était de la torture. J’ai commencé le sport avec mon régime pour m’affiner et faire disparaitre ce gras que je ne saurais voir. Les premières années d’anorexie je ne faisais pas trop de sport, essentiellement de la gym toute seule dans ma chambre soit avec un k7 vidéo (waouhh ça remonte !) ou bien avec les fiches de gym piochées dans divers magazine.

 

Et puis un jour j’ai acheté un mini stepper et là j’ai commencé à en faire de manière intensive. Vers fin 2004 début 2005 où je compensais mes compulsions par du sport intensif. J’en ai usé des mini steppers (durée de vie inférieure à 3 mois). J’ai tué aussi mon vélo d’appartement en faisant plus de 10h par semaine. J’étais capable de mettre un dvd du Seigneur des anneaux et de pédaler 3h d’affiler en plus de ma séance quotidienne de 42 minutes (soit le temps d’un épisode de série).

 

Maintenant heureusement je fais du sport avant tout pour le plaisir et me défouler, même si il y a toujours l’aspect santé et contrôle de ma ligne.

 

106750706.jpg

 

A partir de ce moment-là, je suis devenue plus lourde au niveau de mon poids car le muscle pèse lourd. Et finalement aujourd’hui mon poids ne correspond pas à l’image de mon corps. Enfin moi ça ne me gêne pas contrairement à avant.

 

Je me rends compte que c’est stupide de se baser uniquement sur le poids, ça ne veut rien dire un poids. Mais rien du tout !

 

On peut faire 50 kg mais avoir plus de gras que de muscle est donc on est proportionnellement plus « en chair » que si on fait 50 kg avec beaucoup de muscles et presque pas de gras.

 

Et avec ce même raisonnement l’IMC n’a pas plus de signification. Le poids et l’IMC sont des outils pour se situer mais c’est tout, mais ils ne sont pas suffisants, ils sont franchement limités. Donc voilà, il faut arrêter de se formaliser sur un poids et encore plus sur notre poids idéal fantasmer.

 

Je suis heureuse au jour d’aujourd’hui de m’accepter comme je suis. Mais bon ce n’est pas pour autant que je supporterais prendre quelques kilos supplémentaires (un ou deux ça irait, mais pas plus). Une chose est certaine je ne veux pas en perdre et ça c’est plus que positif.

 

e48946aae36ca4f2eb024b3bc7a3d20b-d15grkp.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Mes écrits
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 22:31

Si vous me suivez régulièrement vous devez vous souvenir de ma colère contre le magazine Glamour.


Eh bien rebelote mais cette fois avec un autre magazine. Cette fois ci c’est Elle sur son site web qui fait des siennes. Je vous l’avoue tout de suite je suis tombée sur l’article seulement grâce à une amie qui m’a donné un lien me conduisant chez une bloggeuse qui comme moi en a marre de cette promotion perpétuelle de la maigreur dans les magazines féminins et qui a hurlé sa colère.


Alors qu’est-ce que Elle a pu bien dire ? C’est un article sur Kate Winslet et sa sexy attitude…jusque-là rien de dramatique allez-vous dire. Le problème est que Kate Winslet est décrite comme l’incarnation de la pin-up des temps modernes tout en rondeur avec sa taille 40 loin des canons habituels très minces. En lisant ça on s’étrangle à moitié. A la page deux, Elle en remet un coup : Kate la ronde est mis en valeur grâce à une superbe robe asymétrique. Pour résumer tout l’article insiste sur le fait que Kate est ronde mais sexy, que Kate est ronde mais l’assume. Ben moi Kate je ne la vois pas ronde mais mince…


Vous pouvez lire l’article de Elle ICI.


Kate-Winslet-in-Stella-McCartney-2011-Venise-copie-1.jpg

Donc vous le saurez Kate Winslet est grosse ronde avec sa taille 40. Franchement si Kate est grosse cela signifie que les ¾ des femmes de la planète sont obèses.


Je ne sais pas dans quel monde vit la journaliste qui a écrit l’article, surement celui des mannequins rachitiques mais pour moi Kate Winslet est mince et elle a des formes là où il faut. Kate Winslet représente vraiment la Femme. Les starlettes qui ont la ligne d'une gamine de 12 ans ce n'est pas franchement représentatif du corps féminin et de la réalité Je trouve que c’est grave de classer Kate Winslet dans les grosses, surtout quand on sait que la taille moyenne des françaises est le 40/42.


Dans un ou deux mois le magazine est capable de faire un article sur les femmes qui sont perpétuellement au régime et qui sont mal dans leur peau en se demandant pourquoi. Peut-être parce que les magazines féminins s’entêtent à nous dire que lorsqu’on ne fait pas un 34/36 on est en surpoids.

 

Bon vous allez me dire que l'article insiste sur le fait qu'on peut être ronde et sexy, ronde et bien dans sa peau. Moi ce qui me chagrine c'est que je considère à la limite comme ronde une femme qui a quelques en trop. Ce qui n'est pas le cas ici pour Kate Winslet. Pour moi elle est mince.


En tout cas je vous conseille de lire l’article de Serena ICI, elle exprime sa colère vis-à-vis de l’article de Elle et je ne peux que la soutenir dans ses propos:

« Savez vous que des gamines vous lisent? Que des femmes mal dans leur peau vous prennent pour leur bible?

Savez vous qu'à cause de ce genre de message vous prônez la maigreur, l'anorexie, et que vous incitez à rentrer dans un moule dans lequel il faut peser moins de 50kg pour q

ue ça passe?

Mesurez vous l'impact de vos mots?

Si Kate est ronde, comment qualifiez vous une femme qui met un 44?

Dans quel monde vivez vous? ou plutôt dans quel monde vous voulez nous faire croire qu'on vit?

En sortant dans la rue je croise selon vos critères, beaucoup d'obèses, quelques rondes, et rarement des "normales", et pourtant je vis sur la même planète que vous.

Quand je vois des gamines qui s'affament pour "qu'on voit leurs os comme les filles des magazines" ce genre d'article ne me fait plus rire. DU TOUT. »

 

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Mes écrits
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 22:13

Et voici un troisième extrait du livre "le ventre vide, le froid autour" tiré du récit de Claire.

 

roads_by_m0thyyku-d4gqqpw.jpg

 

"Lorsque ma mère est arrivée en courant, c’est elle qui a eu peur. Que je sois morte gisant à ses pieds. Elle qui ne dormait pas, de peur que j’en meure pendant la nuit."

--> Ma mère aussi a souvent eu cette peur.


"Je ne contrôle ni mes envies, ni mes émotions, ni mes sentiments, aussi exacerbés soient-ils. Que tout le monde l’entende, je ne joue pas. Je ne suis pas une comédienne, devant son public familial ébahi par tant de ténacité à ne pas manger. Pas celle qui pinaille dans son assiette afin de mener à bien un quelque conque régime. Non."


"Pour oublier […] c’est nettement plus simple de se rabattre sur ce qui va ponctuer les heures d’une journée : ce que j’ai mangé, ce que je n’ai pas mangé, ce que je voudrais manger. Et finalement, chaque moment est réglé par cette montre de déjeuner et dîner."

 

"Mon âge n’avait pas encore atteint la dizaine. C’est la solitude dans ce carnet qui scintillait, qui brillait et appelait au secours. Au cours de cette neuvième année, j’avais déjà envie de mourir et je comptais bien arrêter de respirer, la tête plongée dans l’eau du bain."


"Je prenais trop de place dans cette famille éclatée, trop de responsabilités pour mes petites épaules. J’ai accepté ces missions de grandes."


"Finalement, je crois que la clé est là : crier au monde entier ce qui révolte, ce qui donne envie de vomir, ce que la vie nous a offert. En faisant saillir ses os. La haine a fait partie intégrante de moi et, contre ça, on ne peut rien faire."


"Je ne mange pas parce que je n’ai pas pris ma place quand j’étais petite. On ne me l’a pas laissée. J’ai été trop calme, trop sage, trop dans le moule. Je n’ai jamais su dire « non »"


"Pourquoi a-t-on de la compassion pour les drogués et pas pour les anorexiques ?"


"Pourquoi dit-on « cette fille est anorexique » alors que l’on dit d’autres « qu’ils ont un cancer » ? L’anorexie en soi n’est pas une identité, tout comme la personne atteinte d’un cancer n’existe pas qu’en tant que « cancéreuse, elle est avant tout humaine."


"Je devais « criser », rien ne pouvait m’en empêcher. La venue d’un proche m’aurait rendue encore plus agressive et méchante."

--> pendant une crise on pourrait tuer père et mère pour pouvoir manger...


 "La dame de la cantine m’avait gentiment fait comprendre que cette théorie ne l’intéressait pas. Je m’étais sentie très seule à ce moment-là. Seule parce que mes pensées n’avaient aucun oreille pour être entendue. […] J’en avais conclu que ce que je pensais n’intéressait personne, et qu’en tant qu’individu je n’étais rien."


"J’ai toujours pensé que j’étais plus stupide qu’une autre. Plus conne, sans sens et inutile."


"L’hypersensibilité qui me dessert souvent vient en partie de ça, de là. A fleur de peau, tout le temps, la moindre feuille qui vole me perturbe et trouble mes repères."


" Encore maintenant, quand j’entends dire certains que je suis plus épanouie avec mes nouvelles « rondeurs » relatives, j’ai envie de m’asseoir à leurs côtés, et de leur dire qu’il ne s’agit pas que de l’apparence physique mais aussi d’un certain vide intérieur. De leur expliquer, calmement, que le poids n’est pas la guérison. La guérison, si tant est qu’elle existe, pour des cas chroniques comme le mien, tient à une certaine acceptation de soi, de sa place, de son existence à travers ses choix et ses pensées, ses actes et son affirmation d’Etre. Et le doute que la chronicité régresse pour devenir du passé est bel et bien là, teinté de résignation. "


"Etre frêle, chétive, c’est n’es pas chercher à se faire protéger, c’est trop tard. Etre à demi-morte, fantomatique, c’est tantôt se blinder contre le quotidien, tantôt se faire reconnaître en tant que souffrante. En devenant ectoplasme, on légitime le mal-être tapi, on cherche à faire comprendre que le mal est là et qu’il devient invivable de se côtoyer soi-même tous les jours."

Repost 0
Published by Eixerona - dans Extraits et citations
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 17:07

Il y a quelques semaines j’ai eu un moment de faiblesse.

 

Après être passée chez le médecin qui m’avait pesé toute en respectant mon choix de ne pas vouloir connaitre mon poids, ça me titillait…

 

Mais quel poids pouvais-je donc peser ?

 

J’ai résisté, résisté…jusqu’au jour où je suis montée sur cette machine de torture.

 

J’avais autant peur d’être trop lourde que de ne pas y être assez.

 

Le résultat fût une énorme déception. Un poids bien trop élevé à mon goût mais seulement un poids juste dans la normalité pour ma taille.

 

390783_146462415455702_100002758348828_152579_622338482_n.jpg

 

Bizarrement je me pensais plus légère. Quand je me regarde dans la glace, mon corps ne correspond pas à ce poids, je me vois plus mince que ce poids.

 

Avant à ce poids j’étais énorme. Là non. Je suppose donc que c’est mon regard et la perception de mon corps qui a évolué de façon positive.

 

Tous mes critères  minceur sont « ok » : écart entre les cuisses, os des clavicules qui pointent légèrement, être à l’aise dans mes fringues. Je mange sans trop culpabiliser et en arrivant à me faire plaisir. Bref on va dire que c’est le rêve (je sais ça serait mieux si mes critères « sautaient » mais bon… )

 

Reste qu’une fois mon poids connu, je me suis sentie grosse…tout ça à cause d’un foutu chiffre.

 

C’était une période où j’étais pas mal fatiguée, j’avais le moral un peu en berne…alors là c’était un peu la goutte d’eau qui débordait du vase. Et je pense aussi que me recentrer sur mon poids était une manière d’oublier le reste.

 

J’ai eu envie d’éclipser quelques kilos. Au moins un. Pour voir si j’en étais encore capable, pour essayer d’oublier mon blues du moment.

 

7-copie-1.jpg

Pendant une bonne semaine et demie, j’ai surveillé avec attention mon alimentation. Je montais sur la balance le matin dans le plus simple appareil après avoir fait mon pipi (pas de poids inutile !). J’avais moins faim qu’à l’habituel, mon cerveau s’est mis quasiment de lui-même sur le mode restriction cognitive.

 

J’ai perdu presque deux kilos sans effort. Ca a flatté le reste de ma foutue fierté d’anorexique. Mais finalement je n’ai pas vu franchement de différence avec plus ou moins deux kilos…à part me sentir plus grosse en cas d’une prise de 100g d’un jour à l’autre et la satisfaction fuguasse d’avoir perdu du poids.

 

Ça aurait pu mal tourner mais finalement le poisson s’est noyé tout seul. J’ai oublié de me peser par manque de temps, mais aussi par manque d’intérêt. Tout est rentré dans l’ordre rapidement comme si de rien n’était.

 

L’important c’est de me sentir bien dans ma peau et dans mes fringues. L’important c’est de me regarder dans le miroir et de me dire «  t’as pas intérêt à maigrir  sinon tu seras toute maigre » (J’avoue y a l’autre versant aussi « t’as pas à intérêt à grossir)

 

Le tout c’est de trouver son équilibre.

 

Mon équilibre c’est de ne pas connaitre mon poids, c’est manger léger mais suffisamment (après des années de TCA je n’ai plus franchement envie de gros trucs lourds sauf exception) et de me faire plaisir de temps à autre, c’est faire 40 minutes de mini stepper quotidiennement pour me défouler et me muscler (et perdre quelques calories au passage, je ne vais pas mentir) mais je n’abuse plus (après je n’ai plus le temps pour) et si je suis trop fatiguée je saute une ou deux séances (même si ça m’énerve).

 

Et après une petite période de blues tout va pour le mieux. C’est surtout de la fatigue que j’avais accumulé notamment parce que souvent je suis trop exigeante et finalement tant pis si un jour je ne passe pas l’aspirateur ou ne m’occupe pas du linge, se reposer c’est plus important sans oublier de se faire plaisir comme allumer un peu la console. Il faut savoir lâcher du lest, ne pas se mettre la pression dans le vide parce que ça ne sert à rien à part se sentir mal.

 

equilibre.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Guérir
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 20:58

Source Next Libération http://next.liberation.fr/mode/01012370518-adriana-lima-neuf-jours-sans-aliment-solide-avant-un-defile

Adriana-Lima1a0f-e3d34.jpg

Comment avoir le physique d'un mannequin Victoria's Secret ? Adriana Lima vient de donner sa recette, et elle fait froid dans le dos.

Dans une interview au site anglais telegraph.co.uk, la Brésilienne a expliqué lundi sa préparation avant le prochain défilé annuel de la marque de lingerie, regardé en moyenne par huit millions de personnes dans le monde : «C'est très intense. Ce n'est pas le temps passé à faire du sport qui compte, mais l'intensité: je saute à la corde, je fais de la boxe, je soulève des poids, mais je m'ennuie en faisant ça. Si je ne bouge pas, je m'ennuie très rapidement.» Le tout en se forçant à boire plus de 3,5 litres d'eau chaque jour.

Le régime devient encore plus draconiant à mesure que le défilé approche. Neuf jours avant, elle ne mange «aucun aliment solide», uniquement des boissons protéinées, tout en buvant toujours ses 3,5 litres d'eau quotidiens. Puis dans les douze heures précédant le défilé, «plus aucun liquide du tout pour se sécher complètement, ça permet parfois de perdre plus de trois kilos», explique-t-elle.

Adriana Lima participe au défilé de la marque de lingerie depuis 2000. «Le show Victoria's Secret est le plus grand événement de ma vie. Quand je l'ai fait pour la première fois, c'était un rêve qui se réalisait», a-t-elle raconté.

Repost 0
Published by Eixerona - dans Célébrités et TCA
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 20:48


SOURCE Next Libération http://next.liberation.fr/mode/01012371460-une-publicite-condamnee-pour-flagrant-delit-d-anorexie

 

telechargement.jpg

 

En mai dernier, le Jury de la déontologie publicitaire (JDP) avaitordonné l'interdiction d'une vidéo de la marque The Kooples, parce que «la jeune fille (représentée dans le clip, ndlr) présenteune maigreur excessive». Une autre marque vestimentaire vient de voir l'une des ses publicités interdites pour apologie de l'anorexie, outre-Manche cette fois-ci. L'Advertising Standards Authority (ASA), l'équivalent britannique du JDP, a décidé que la campagne d'affichage de la marque Drop Dead devait s'arrêter.

Selon la décision rendue publique sur le site de l'ASA, «nous avons considéré qu'utiliser un mannequin remarquablement maigre, aux hanches, aux côtes et aux os saillants, qui porte un maquillage outrancier et qui pose pour que son corps ait l'air plus fin, était destiné à impressionner le public de la marque (les jeunes, ndlr), à leur montrer que les gens qui portent la marque Drop Dead pouvaient ressemblaient à ces images. Par conséquent, même si les images avec le bikini et le short en jean ne causeront pas d'offense sérieuse, nous avons conclu que ces photos étaient socialement irresponsables».

Drop Dead avait essayé de défendre sa campagne d'affichage en indiquant que le mannequin en question «n'avait peut-être pas beaucoup de graisse autour des côtes, mais qu'elle avait un buste et des hanches normales, ainsi qu'une peau saine», mais l'argument n'a pas convaincu.

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 11:41

Si vous êtes des Midi-Pyrénées et que vous avez besoin d'aide voici le site de l'assocition Anorexie Boulimie Midi-Pyrénées 

http://www.abmp31.fr/

 

L'association  propose  des rencontres régulières thématiques gratuites et ouvertes à tous le premier samedi de chaque mois.

 

Sans-titre.jpg

 


 

 

Repost 0
Published by Eixerona - dans Besoin d'aide
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 11:37

 

L'anorexie, maladie qui entraîne un changement physique spectaculaire, est un marronier de la télévision. Même si les images montrées sont parfois loin de la réalité. Souad Gojif explique la difficulté de vivre avec cette pathologie.

 

 

Pour lire la suite de cet article c'est ici 

 

5421321001884.jpg

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse