Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 19:03

Les filles « plus size », comme on les appelle aux USA, n’ont pas dit leur dernier mot. Après les mannequins rondes, les blogueuses XXL font parler d’elles. Rencontre.

« Trop belle, cette marinière ! Et ce pantalon treillis, il est fait pour moi ! » C’est ce qui se passe en général dans le cerveau d’une fille plongée dans un magazine de mode. Une fille qui fait un taille standard. Sakina, Stéphanie et Charlotte, elles aussi, s’extasient, mais savent que trouver cette marinière va être une vraie galère. Pas facile de suivre les tendances quand on fait du 50. Pourtant, leur garde-robe n’a rien à envier à une modeuse format 38. Ces blogueuses se sont donné une mission : montrer qu’on peut être fashion et « plus size ».

Big Beauty, Young Fat and Fabulous, Fat Girls Like Nice Clothes Too…Autant de noms de blogs en forme de manifestes qui témoignent d’un mouvement de font sur le Web. En Australie, en Europe et aux Etats-Unis, elles sont des dizaines à se proclamer grosses et fières de l’être. Photos de leurs looks préférés et échanges de bons plans comme dans les autres blogs, chez les fat-shionistas.

3-copie-1.jpg

Shopping XXL, le défi

Robes bustier, jeans slim et stilettos en pagaille, quand on fouille dans les valises apportées par les blogueuses Charlotte, Stéphanie et Sakina pour notre séance photo, on n’imagine pas les difficultés qu’elles ont rencontrées pour se constituer un style branché. « Trouver des vêtements cool en 50, c’est mission impossible confie Sakina. » Rebutées par les lignes « grandes tailles » souvent ringardes, malmenées par des vendeurs méprisants, sous-représentées dans les magazines, des dizaines de filles XXL à travers le monde prennent leur revanche grâce au Web. « J’ai lancé mon blog parce que je voulais montrer que les rondes ont le droit d’aimer la mode et d’acheter autre chose que des robes T-shirt informes », explique Sakina, du blog Sacksindthecity. « Les marques traditionnelles ne dépassent pas le 44, constate l’Américaine Gabi Gregg (Young Fat and Fabulous). On trouve juste des corners grandes tailles au fond des magasins. Parfois, je finis au rayon homme. » Une réalité qui ne colle plus avec l’aspiration grandissante des filles fortes à être bien lookées. Encouragées par des stars comme Lily Allen, Crystal Renn ou Beth Ditto, elles ne veulent plus être laissées sur la touche. «  La France est en retard sur les tailles XXL, explique Stéphanie alias Big Beauty. Chez H&M, on trouve du oversized, chez Zara c’est difficile. Du coup, j’achète en ligne car les marques anglais vont jusqu’au 50-52. » Dorothy Perkins a ainsi sauvé plus d’une fat-shionista. « J’ai enfin mis la main sur un T-shirt en lin en 46 chez Asos Curve », jubile Sakina. Malgré les échanges de bons plans, les galères continuent. « Les filles doivent réfléchir avant d’acheter sur le Net, conseille Lilli de Frocks & Frou Frou. Si la pièce ne va pas, il faut la renvoyer et repayer des frais. » Alors, pour leurs lectrices, les blogueuses jouent à fond leur rôle de testeuses-défricheuses : «  Je file les codes promo que je trouve sur le Web, explique Sakina. Et certaines filles attendant de voir comment une fringue tombe sur moi avant de l’acheter.

2.jpg

Coaching en ligne.

En plus de partager leurs trouvailles shopping, les blogueuses sont aussi là pour conseiller des filles en manques de repères. Quelle coupe pour quelle morphologie, quelle longueur de jupe pour quelle taille de jambes… « Le problème des filles rondes, c’est qu’elles veulent paraître plus minces, constate Lilli. C’est un piège ; aucun vêtement ne fait maigrir. Il faut oser les coupes moulantes, les rayures horizontales, les décolletés plutôt que de tout cacher. Le camouflage, c’est la meilleure façon d’avoir l’air énorme. » Sakina l’a bien compris, d’ailleurs c’est en jean slim, s’habitude réservé aux fines, qu’elle se sent le mieux. Mais derrière des débats –slim ou baggy- en apparence futiles, ces blogs posent des questions sérieuses. «  Pour nous, être à la mode, c’est presque un acte politique, explique Gabi. La société nous rend invisibles. Pour une marque, proposer la taille 50, c’est la honte ? alors quand je m’habille de façon provocante, je fais bouger les choses. » Kylanita qui se réclame du mouvement US Size Acceptance, est une militante déguisée en modeuse. Même si sur son blog, elle garde un ton volontairement léger, elle n’oublie pas que la corpulence est la première cause de discrimination à l’embauche, avant la race et le sexe. « Je tiens à utiliser le terme « fat » (gros en français), explique aussi Gabi dans une vidéo de son blog. Ce mot descriptif à l’origine, est devenu synonyme de paresse, de négligence. Je fais attention à moi, je suis dynamique, et pourtant je pèse 95 kg. A bon entendeur.

1-copie-1.jpg

La résistance prend forme

Mais loin de d’apitoyer sur leur sort et leur corps, nos fat-shionistas sentent que les choses bougent. Avec un nombre croissant de blogs et près de 140 000 connexions par mois pour certains, une communauté de filles rondes prend forme. L’indifférence de rigueur se fissure, les mannequins « plus size » se font remarquer, les marques mode s’interrogent sur ce marché potentiel. En France, Big Beauty vient de lancer une collection pour La Redoute en taille 62. Elle est aussi consultante pour la marque Devernois. Le Vogue Italien vient d’inaugurer son site Vogue Curvy, dédié aux femmes rondes. Une initiative de la rédactrice en chef Franca Sozzani : « Les mannequins pâles et décharnés semblent moins attirants et même démodés, écrit-elle sur son blog. […] Le temps est venu de considérer à nouveau les femmes comme des êtres de chair et non plus comme des aliens à mille lieues de la réalité et du désir des hommes. » Sakina et Gabi sont d’ailleurs devenues des blogueuses pour le site. Et elles ne comptent pas s’arrêter là : « J’organise en juillet une conférence Young Fat and Fabulous à New-York, raconte Gabi. J’ai invité une dizaine de fat blogueuses pour découvrir les labels US, rencontrer des créateurs et, bien sûr, faire du shopping ! ». Tout un programme.

www.youngfatandfabulous.com

www.sacksinthecity.blogspot.com

http://frocksandfroufrou.blogspot.com

www.leblogdeBigBeauty.com

http://kylanita.canalblog.com

http://fatshionable.com

Source: Glamour n°75, Juin 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse