Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:22

Si en 2011 nous avons pu voir des aberrations entre les mannequins H&M générés par ordinateur, un culte de la minceur maigreur persistant…(la liste est longue) on aimerait utopiquement  que la société retrouve sa raison.

 

Eh bien c’est raté.

 

Ce matin déjà je grognais devant la couverture du femme actuel de cette semaine « je mincis sans me priver, le régime des gourmandes ».  Mais quand est-ce qu’on arrêtera de nous matraquer avec ce mot « régime ».Y les régimes d’avant fête, d’après fête, de printemps, de la Saint glinglin…


 

ns.jpg

 

Le gagnant de la première stupidité de l’année est Monsieur Dukan, le grand ponte du régime du même nom ultra dangereux pour la santé. Ce monsieur a décidé de lancer un appel aux politiques sur le problème du surpoids en France car d’après lui c’est un véritable problème de santé publique et pour cela il a fait diverses propositions.

 

Pour commencer  il nous dit qu’il faudrait que les industriels français comprennent qu’il y a de l’argent à gagner en produisant des aliments moins gras. Ben oui tiens donc  qu’on nous propose à l’achat des aliments plus sains et plus chers comme ça on n’aura plus les moyens de se nourrir. C’est certain  que Monsieur Dukan sait comme se faire de l’argent, grâce à son soit disant régime miracle il a bien rempli son compte en banque puisque près de 4 millions de personnes ont acheté son livre en France.

 

Monsieur Dukan fait même des propositions concernant l’Education Nationale complétement aberrante. Il prône une « option poids d’équilibre » au bac. Il suffiraitpour les lycéens de garder un IMC compris entre 18 é 25 de la Seconde à la Terminale pour obtenir des points. D’après le nutritionniste c’est un bon moyen de sensibiliser les ados à l’équilibre alimentaire.

 

D’une part c’est une discrimination. On ne choisit pas son poids ou son IMC.

 

D’autre part on n’apprend pas à manger équilibrer en focalisant sur son poids ou son IMC. On peut se nourrir que de fast food et avoir un imc compris entre 18 et 25.

 

Sinon moi on m’a toujours dit que la maigreur c’est en dessus de 18,5 d’IMC.  Donc prendre 18 en minimal c’est quasiment une apologie de la maigreur.


De plus l’IMC a ses limites que vous pouvez lire ICI

 

Enfin le bac est censé sanctionné les connaissances et l’intellectuel. Je trouve déjà qu’être noté en sport c’est de la discrimination car tout le monde n’a pas les mêmes capacités physiques. Ce n’est pas le rôle de l’Education Nationale d’apprendre la nutrition aux ados mais aux parents et aux spécialises de la question.

 

La palme de la première grosse connerie dite de l'année est décerné à Monsieur Dukan.

 

palme-dor.1207913454.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse