Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 00:13

Partant du principe que pour critiquer il faut au moins avoir regardé, j’ai donc visionné Starving secrets. 

 

On retrouve rapidement tous les grands codes de la télé réalité avec les mises en scènes, les coupures aux moments importants, la musique triste et tous les pathos

 

J’ai remarqué que mon anglais a bien progressé puisque sans sous titres j’ai pu suivre sans trop de problème. Mais ça c'est un autre sujet.

 

Je ne cautionne toujours pas ce genre d’émission. Mais je ne peux pas nier qu’elle est plutôt bien foutue et quasiment pas voyeuriste. Oui nos confessions intimes, vie ma vie et autres sont bien pire,comme quoi...

 

On suit les filles de A à Z.


Tracey Gold rencontre les filles chez elles. Elle commence par essayer d’en savoir un peu plus sur leurs TCA et leur mal-être. Puis elle les réconforte et leur redonne de l’espoir en leur disant qu’elles peuvent s’en sortir comme elle.


N’empêche si on nous présentait plus souvent des personnes guéries, ça aiderait à s’accrocher et à garder espoir même dans les pires moments. On nous dit souvent que la guérison est possible, mais on ne nous la montre quasiment jamais.

 

Tracey Gold tient essentiellement un rôle de présentatrice et non de coach car les filles sont hospitalisées dans des centres spécialisés et donc suivies par des spécialistes. Y a pas à dire mais j’ai toujours cette sensation que les traitements aux USA sont plus humains.

 

Melissa a été anorexique avant de devenir boulimique. Non elle n’est pas maigre.Elle représente le cauchemar de toute anorexique sombrant dans la boulimie puisqu'elle a quelques kilos en trop si bien qu'elle se hait profondement. En plus des TCA, elle a des TOC.

C’est presque agréable (enfin je me comprends, c'est à prendre avec des guillemets) de voir une malade qui sort de l’ordinaire télévisuel c’est-à-dire qui n’est pas maigre à faire peur.

On la voit faire une crise mais finalement ça reste soft elle avale quelques trucs c’est tout, seulement un mini bout de la crise est filmé. Puis on la voit un bref moment la tête dans les toilettes mais on ne va pas plus loin. Dans Confessions intimes il y aurait eu un plan d’une minute sur la porte des toilettes ou sur la fille vomissant ses tripes.

 

1.jpg

 

Rivka est anorexique depuis son adolescence. Elle avale 500 calories par jours et marche 6h dans les froides rues de Toronto. C’est un fantôme au regard vide. Elle s’habile parce qu’il le faut mais elle ne prend pas soin d’elle, elle se déteste. Rivka est maigre, elle fait toute habillée 35 kg mais  elle n’est pas cachexique comme la plupart des anorexiques des reportages. 

 

 

2.jpg

L’épisode représente en gros une année de leur vie. Mais on ne s’attarde pas trop sur la vie des filles, on nous montre comment les TCA affectent leurs vies ou plutôt leurs non-vies…On les suit rapidement en cure où l’on voit leur évolution. Finalement on ne filme pas trop leurs faits et gestes, mais plutôt leurs paroles, leurs réflexions. On s’intéresse enfin au côté psychologique pas au côté sensationnel et visuael des TCA.

 

On y a voit de la douleur,  on y voit la complexité de TCA, on assiste à l’auto sabotage provoqué par la maladie elle-même, on sent le désespoir et la lassitude d’une vie dictée par la maladie.

 

Comme c’est une émission grand public tout se finit bien.

 

Melissa va mieux, mais elle n’est pas guérie. Elle continue sa thérapie. Elle a enfin pu être diplômé et aller à la fac

 

Rivka  renait et revie. Elle a repris des kilos mais pas trop. Elle a repris figure humaine, elle se maquille un peu, se coiffe, s’habille. Ce n’est plus un ectoplasme. Elle va mieux dans sa tête. Elle a dû mal avec son corps mais puisque ça va mieux dans sa tête et dans sa vie ce n’est finalement pas si grave. Elle continue son traitement car le combat n’est pas fini.

 

L’émission est moins pire que ce que je pensais. De bien meilleure qualité que les reportages intrusifs et voyeuristes français.

 

Je n’apprécie toujours pas ce genre d’émissions. Je regarde parce que ça parle de TCA et pour donner mon avis. Je ne regarde plus en espérant y trouver la solution pour guérir. Non la solution n’est ni dans les livres, ni à la télévision mais en nous.

 

Il y a certainement un bon fond dans ce show, de montrer que la guérison est possible, qu’il faut se soigner. Reste que les gens regarderont comme des bêtes curieuses ces malades, parce que c’est toujours fun de regarder les nanas souffrant de TCA, c’est spectaculaire, c’est de la folie pure (arrêter de manger…quelle idée…).  

 

3.jpg

4.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films