Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 19:47

Ce matin j’en ai profité d’être réveillée de bonne heure pour regarder l’émission des Maternelles dont j’avais parlé. (Bon si j’avais fait un peu la grasse matinée, je l’aurais regardé via le replay sur le net).

 

« Ma fille se trouve trop ronde », voilà le titre de l’émission. Un titre qui me fait littéralement froid dans le dos car de savoir que des petites filles de moins de 10 ans se prennent la tête avec leur poids et leur apparence, ça me fait mal.

 

Ainsi 40 % des filles de 8/12 ans font attention à leur poids, à l’âge où leur seule et unique préoccupation devrait être de jouer.


 

82721651-copie-1.jpg

 

Après ça ne m’étonne pas, lorsque j’étais animatrice de centre aérée, je me souviens que une petite fille de 5 ans m’avait dit qu’elle était au régime, et ce n’était pas une affabulation de sa part, ça se voyait à table aussi. Ça m’avait mal pour cette fillette qui finalement été encore pratique un bébé, à cette époque j’étais encore extrêmement ancrée dans les TCA et ça me bouffait la vie au point d’avoir une non vie.

 

 Alors que faire pour protéger nos filles (et nos garçons aussi).

 

Une chose est certainement c’est qu’il faut à tout prix éviter le petit surnom qui bien qu’affectueux peut faire croire à l’enfant faussement qu’il est gros. En Lorraine, c’est souvent qu’on dit « eh grosse ou eh gros », ce n’est absolument pas dans le sens premier du temps, mais voilà dites ça à une gamine qui commence à psychoter sur son poids. C’est juste une bombe à retardement.

 

Quand j’étais petite, mon père me disait souvent que j’étais joufflue.  C’était totalement affectueux, mais une chose est sûre et certaine, c’est que ça a contribué à ma non-estime de moi et à mes futurs complexes.

 

J’ai d’ailleurs déjà fait le point avec ma famille à propos de ma fille. Tous sobriquets sur l’apparence/poids est interdit.

 

Je crois qu’il ne se passe pas un jour où je ne réfléchis pas au comment protéger ma petite fille qui va grandir du diktat de la minceur. Soyons réaliste, dans 10 ans la société sera toujours la même. Nous faisant croire que la minceur et la beauté nous rende heureux.

 

Une chose est certainement le pèse personne sera banni de la maison. Je sais que maintenant les gamines deviennent très jeunes des accro à la balance et s’amusent en primaire à comparer leurs poids…

 

Je vais travailler sur moi aussi, pour ne pas être la maman au régime perpétuellement.  Et si je n’y parviens pas, trouver une parade pour ne pas le montrer, c’est-à-dire si je mange une pâtisserie et que la culpabilité me tombe dessus ne pas le dire à haute voix comme je peux le faire actuellement.

 

82721654.jpg

 

J’essaie aussi dès maintenant d’apprendre l’équilibre alimentaire à bébé. Vous allez me dire mais elle a seulement 6 mois. C’est pourtant simple, j’évite de l’habituer au goût sucré, cet été quand elle aura soif ce sera de l’eau, hors de question de commencer dès le plus jeune âge à la gaver de sucre. Bien entendu il va de soi que je ne vais pas la priver des bonnes choses de la vie. Quand elle en aura l’âge elle aura le droit de temps en temps à un dessert au chocolat, mais je privilégierais toujours les laitages et les fruits.

 

Quand elle sera plus grande (enfin on peut encore attendre 7/8 ans pour ça), je lui expliquerais bien que les photos de magazines c’est du faux, avec les images à l’appui. Que personne ne peut ressembler à ça. Moi par exemple je sais qu’à 16/17 je complexais à mort sur mes cuisses. Je ne comprenais par pourquoi l’extérieur était  légèrement bombé alors que sur les magazines c’était tout droit. Un beau jour ma sœur m’a dit « mais c’est à cause de ton fémur, il est pas rattaché de manière droite sur ton bassin ».  Ceci explique cela, j’ai donc compris le mensonge des pubs et des photos de mode. Et un complexe est passé.


 

squelette.jpg

 

Je crois que de nos jours, il faut vraiment être attentif à nos bouts choux à cause des diktats des apparences. Aujourd’hui  les garçons peuvent être autant touché que les filles. Il n’y a pas si longtemps mon neveu de presque 15 ans commençait à psychoter sur de la pseudo graisse alors qu’il n’a pas un gramme en trop et est déjà pas mal musclé. Je lui ai expliqué que c’était de la peau son pseudo bourrelet.  Maintenant son petit complexe est passé, mais voilà c’était parce que j’étais à son écoute et là pour le rassurer. Sa mère lui avait tenu un discours similaire, mais il ne l’avait pas vraiment cru, parce que voilà ce que nos parents disent, on y a croit à moitié car on considère que les avis sont subjectifs.

 

90863867.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Ma vie de maman