Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 15:47

Un début d’année est idéal pour faire un bilan. J'en avais fait un rapide il y a quelques temps, en voici un autre un peu plus fourni.

 

Déjà quelques chiffres pour mon blog.

  •  8 ans cette année si je compte mes débuts sur Skyblog.
  • Je suis passée sur overblog le 22/10/2005
  •  Pages vues au total 3 374 681
  • Visites totales 995 830 (on est bien loin des blogs mode lol)
  • Jour record le 13/04/2006 avec 3851 visiteurs.
  • Mois record mai 2006 avec  36 035 visites
  •  J’ai eu un gros pic de visite le premier janvier 2012 avec 1471 visiteurs (le soir du réveillon il y a un tellement vrai sur les TCA)
  • Sinon je tourne dans les 400/500 visites par jour ce qui est honorable. Après mon blog n'est pas fait pour chercher un record d'audience mais pour apporte un minimum d'aide.

 

red_balloon_____by_addy_ack-d4muoi5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis un petit bilan de moi


Comme je l’avais dit dans un autre post après dix ans d’anorexie, ça fait 2 ans que je vais mieux.

 

Je date le début de mon mieux au jour où j’ai fait mon test de grossesse car j’ai commencé à remanger correctement à partir de ce jour-là. (Je reviendrai d’ailleurs prochainement sur ce sujet de TCA et de grossesse).

 

Il ne faut pas être utopique, les premiers mois n’ont pas été faciles du tout. Il a fallu attendre la naissance de ma fille pour me sentir afin en paix avec moi-même et laisser derrière moi la dépression.

 

Au jour d’aujourd’hui ma fille a 16 mois. Ça fait 16 mois que je me sens heureuse et épanouie, mais ça ne m’empêche pas d’avoir des coups de mou ou des coups de blues. La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

 

Niveau TCA c’est plutôt stable. Il y a des restes mais je ne me sens plus anorexique.

 

winter__s_rose_by_emerald_depths-d4mue1s.jpg

 

Je ne m’affame plus et je fais rarement des compulsions. Durant les fêtes je ne me suis pas privée et je n’ai pas pris un gramme (enfin y a peut-être eu une petite variation de poids, ne me pesant pas j’ai peut être pris 100g mais je rentre toujours dans mes pantalons donc je considère que mon poids est stable). Je crois que le secret c’est simplement de culpabiliser le moins possible sur ce qu’on mange. J’ai remarqué que les fois où je mange avec culpabilité je mange plus. J’ai eu le cas cette semaine avec du pain (ah la baguette !). Je ne sais pas pourquoi ce jour-là j’ai culpabilisé, peut-être à cause de la fatigue, peut-être à cause des hormones féminines qui viennent toujours faire leur cirque une fois par mois… J’ai commencé par manger un petit morceau de pain parce que j’avais faim et que je voulais aussi me faire plaisir. Finalement j’ai mangé quasiment toute la baguette et quelques trucs supplémentaires. Rien de catastrophique mais mon estomac n’est plus comme avant. Avant quand j’étais en mode compulsions/crise j’avais un estomac sans fond ce qui m’a toujours grandement étonnée puisque le reste du temps un rien le remplissait. D’avoir trop rempli mon estomac en mangeant trop à cause de la culpabilité m’a rendu bien malade. On ne fait rien de pire que l’indigestion. D’une part j’étais ronchon et d’autre part j’ai passé une nuit vraiment horrible, je me suis réveillée en pleine nuit trempée de sueur. Mais trempée trempée, mon haut de pyjama était mouillé comme s’il sortait de la machine à laver. Bref je crois que la prochaine fois que la culpabilité veut me faire manger plus pour me « punir », je ne me ferais pas avoir.

 

C’est comme l’épisode des pains d’épices de Noel, maintenant le « je mange » pour me réconforter est passé.

 

On me demande souvent comme je mange. Je ne dirais pas que je mange « normalement ». D’une part je ne sais pas à quoi correspond ce normalement car quand je regarde autour de moi (notamment les gens qui n’ont pas de TCA) ils mangent tous différemment. Je mange certainement moins par rapport à certains mais je mange suffisamment pour être en forme et en bonne santé. De mes années d’anorexie j’ai gardé l’amour des légumes et des fruits. Je mange quand même du pain au petit déjeuner. Mais les autres féculents c’est rare mais ça fait quelques temps que je mangerais bien des pâtes à la carbonara et une pizza, il faudra que je me lance. De temps en temps je mange de la viande et du poisson (je me suis régalée avec un pot au feu au saumon hier soir) Et je n’oublie pas de me faire plaisir avec du chocolat, des pâtisseries parce qu’il ne faut pas oublier que manger est aussi un plaisir.

 

s_____p____r_____i_____n_____g_by_boskikrokodyl-d4musvh.jpg

Je n’utilise plus vraiment l’alimentation pour calmer mes angoisses. Je préfère me dépenser sur mon mini stepper que je n’ai pas encore tué. Je me limite toujours à 40 minutes par jour. Mais ça m’arrive des fois de ne pas en faire plusieurs jours d’affiler parce que je suis malade ou que j’ai mal quelque part. Et je le vis plutôt bien.

 

Par contre j’ai remarqué que je suis chiante avec le ménage. Exemple Je ne supporte pas qu’on accroche le linge à ma place parce que ce n’est pas accrocher comme moi. Je crois que c’est mardi que ça m’est arrivé, ça m’a stressé à un point inimaginable et d’ailleurs je ne comprends pas pourquoi ça m’a autant stressé. A la réflexion je me dis que j’ai un besoin de contrôle sur quelque chose. Bon après ça n’empêche pas de vivre, donc je ne vais pas me prendre la tête avec ça. C’est connu que les anxieux ont un certain besoin de contrôle tant que ça ne frise pas le pathologie, ça va.

 

Bref en ce début d’année 2012 je me sens bien. Je pense avoir trouvé un équilibre qui me correspond (je crains un peu le jour où je vais devoir le bousculer mais vaut mieux de ne pas y penser à quoi bon angoisser dans le vide). Je me sens heureuse et épanouie. Je n’ai plus cette envie ou ce désir de m’affamer pour faire le poids d’une gamine de 10 ans, je me suis bien rendue compte de toute manière que ça ne résolvait rien de ne pas manger ou de vouloir contrôler son corps, au contraire, ça m’en rendu malheureuse pendant des années. Mais voilà aller mieux et parvenir à lâcher prise ça prend des années. Je trouve qu’on ne le dit pas assez souvent qu’aller mieux ça prend du temps. Si on me l’avait répété plus souvent je pense que je me serais moins découragée à chaque défaite, à chaque rechute et je n’aurais pas perdu espoir par moment.

 

Tout n’est pas encore parfait dans ma vie (et je crois que si c’était le cas, je m’ennuierais profondément). Je reste une personne angoissée et je ne me fais d’illusion je le serai toujours. Je suis comme ça, je l’accepte et j’ai appris à gérer, et j’apprends toujours.

 

sun_flower_by_fairytaleheart22-d4mutis.jpg

 

J’ai remarqué aussi que mon estime de moi est encore faiblarde mais pas pour tout. Dans mon rôle de maman je suis ultra sûre de moi et je doute rarement de moi. Mais alors des fois pour les autres domaines je suis chiante. Ma mère se souvient encore du sapin de Noël en biscuits que je trouvais juste horrible. Bref il faudra que j’essaie de travailler un peu ça un jour. C’est depuis toujours que je suis comme ça, en CP déjà je pleurais toutes les larmes de mon corps en marmonnant que je n’arriverais jamais à apprendre à lire. Je me demande bien pourquoi mon estime de moi a toujours été si foireuse. Mes parents auraient-ils oublié de me féliciter et de me dire qu’ils étaient fiers de moi ? C’est souvent que ce refrain revient dans ma tête « je n’y arriverais jamais »… C’est peut-être pour contrebalancer ça, mais je dis souvent à ma fille que je suis fière d’elle. J’ai envie qu’elle se sente capable de tout affronter et qu’elle soit fière d’elle. Après je crois que je n’ai pas à rougir, je n’ai certainement pas tout réussi comme je le désirais dans ma vie mais j’ai surmonté pas mal de choses et je ne me sors pas trop mal. Et tant pis si pour certaines personnes de mon entourage ça ne semble pas suffisant. Voilà certainement le problème depuis toujours et peu importe ce que j’ai pu faire j’ai eu cette sensation que ce n’était jamais suffisant. Je refuse de continuer à participer à ce « jeu » malsain.

 

En attendant j’ai appris à me centrer sur le positif et à rejeter le négatif (ça m’a pris des années pour changer mon mode de penser mais qu’est-ce que ça soulage !) Autant profiter de ce qui va. Comme on nous le dit souvent on a une seule vie. 

 

Ah oui je ne l'avais pas dit, mais depuis décembre 2011 je suis devenue officiellement conseillère municipale. Je précise que non ce n'est pas rémunéré, c'est comme mon blog c'est 100% du bénévolat et point d'argent.

 

Happiness_by_Eredel.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route