Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 14:14

SOURCE DE L'ARTICLE http://fr.canoe.ca/sante/archives/2012/04/20120418-154852.html

 

Des chercheurs viennent de mettre en lumière la réponse du cerveau face à la nourriture, selon les divers comportements alimentaires. Des neuroscientifiques de l'Université du Kansas mentionnent que le cerveau des personnes anorexiques et celui des obèses sont câblés différemment.


Pour la première fois, on remarque les façons différentes de répondre du cerveau face à la nourriture pour chaque comportement.


«Un des aspects les plus intrigants de ces études du cerveau vis-à-vis de la nourriture est de montrer l'activation de zones de récompense également impliquées dans les études sur la dépendance», explique Laura Martin du Hoglund Brain Center Imaging.


En fait, les réponses des zones de récompense sont différentes selon les comportements alimentaires, d'après les résultats présentés lors de la rencontre de la Cognitive Neuroscience Society.


On a utilisé l'imagerie cérébrale pour des patients souffrant de l'un des trois types de troubles alimentaires, l'anorexie, l'obésité et le syndrome de Prader-Willi, qui se caractérise par une obésité excessive.


On note un lien clair entre les comportements alimentaires et l'activité cérébrale dans les zones de récompense.


Un autre chercheur, Kyle Simmons, travaille à mieux comprendre les préférences gustatives selon les différents comportements.


«Nous ne savons pas encore si des différences entre les réponses du circuit de la récompense existent entre des personnes minces et obèses. Le comprendre est essentiel si nous voulons développer des interventions efficaces contre l'obésité et certains troubles de l'alimentation», mentionne M. Simmons.

 

boostez-votre-cerveau.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Etudes - recherches...