Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 15:57

 Pendant des années je me suis moquée éperdument de la taille de mes vêtements. Mettre du 38 n’était pas un problème. L’important était de trouver des vêtements que j’appréciais. J’ai mis du temps à trouver mon style vestimentaire, mais ceci est une autre histoire.

 

Il y a eu la période où j’ai pris un peu trop de poids.  J’étais en 3e ma tante était venue soigner son cancer en Lorraine, vu qu’elle avait beaucoup maigri elle se nourrissait de crèmes dessert hypercaloriques (me demande avec le recul pourquoi le médecin ne lui a pas prescrit des boissons type fortimel mais bon…) et m’en offrait souvent. Bref j’ai fini par grossir sans m’en rendre compte. C’est lors d’une séance  shopping que ça a fait tilt dans ma tête parce que j’ai dû taper dans le 40/42 pour les pantalons. Bon ça ne m’a plus traumatisé que ça. A cette époque mon poids m’importait peu. J’ai retrouvé rapidement mon 38 puisqu’on m’a mise au régime (ce n’est pas ça qui m’a rendu anorexique mais ça m’a appris la mauvaise règles des aliments autorisés/Interdits)

 

Et puis l’anorexie est arrivée. J’ai mis quelques mois pour prendre mes fringues une taille en dessous parce que ça ne m’était pas venue à l’idée que je pouvais rentrer dedans. Après ne pas m’avoir vu maigrir y a aidé.

 

C’est là que ça c’est compliqué au niveau de la taille des vêtements, le jour où j’ai atteint le 34. D’une part je ne voulais pas atteindre le 32 mais je ne voulais pas atteindre le 36 non plus.

 

Ne pas rentrer dans du 34 (ou du 36 oui avec le temps j’ai fini par accepter à nouveau le 36) était une catastrophe. Ça pouvait me gâcher une séance shopping. Et il était hors de question de prendre une taille au-dessus, psychologiquement c’était impossible. Ce qui m’énervait souvent c’était le côté aléatoire des tailles, d’un magasin à l’autre on ne fait pas forcément la même taille. Mais bon malgré tout il était hors de question de prendre une taille au-dessus.

 

Et puis un jour j’ai voulu un pantalon rose. Je l’ai déjà raconté cette anecdote, ça remonte hein, ça devait être en 2004. J’avais fini par en dégoté une chez Jennyfer. Le 36 coinçait aux genoux, le 38 aux hanches…bref la catastrophe. Et songer à prendre du 40 hors de question même si je savais éperdument que ce n’était pas une question d’avoir grossi ou non, mais seulement que les tailles étaient plus que foireuses. J’ai abandonné et changé de magasin. Nouveau magasin, un magnifique pantalon rose mais un gros hic une taille 34 (alors qu’à l’époque-là ma taille c’était le 36). J’avais peu d’espoir de rentrer dedans mais finalement je l’ai essayé et j’y avais toute la place nécessaire.

 

Ce jour-là ça m’est enfin entré dans la tête que la taille des fringues ça ne veut absolument rien dire. Que prendre une taille au-dessus ne veut pas dire qu’on a grossi ou une taille en dessous qu’on a maigri.

 

Avec les années j’ai abandonné aussi tous ces magasins de mauvaise qualité qui taillent n’importe comment (en plus ils sont devenus aussi chers que les autres).

 

Aujourd’hui si je devais prendre une taille au-dessus de ma taille habituelle ça me dérangerait moins. Sur le coup je me sentirais un peu vexée -  ça ce sont les restes de l’anorexie, sur le coup je me dirais  que j’ai grossi - et puis finalement je m’en balancerais, l’important est l’habit pas la taille. Bon je ne dis pas que je ne couperais l’étiquette par principe quand même, enfin ça pareil ce sont les restes de l’anorexie.

 

J’avoue que je reste vigilante sur ma taille de vêtements dans le sens où c’est mon repaire pour savoir où j’en suis vue que je ne me pèse pas.  Mais là c’est sur des habits qui sont déjà dans mon armoire.

 

Bon voilà finalement j’ai écrit plus que prévu puisque mon texte était censé être une introduction à un article que je voulais partager sur ce sujet : Lâcher prise… sur la taille des fringues sur le site Madmoizelle

 

regime-efficace.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Mes écrits