Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 21:48

lafilleinvisible.jpgA la télévision, on ne compte plus les reportages consacrés à l'anorexie, maladie qui touche en majorité les adolescentes et les jeunes femmes. Alors qu'on croyait tout savoir sur le sujet, Emilie Villeneuve et Julie Rocheleau l'abordent différemment, grâce à un support original, la bande dessinée. Dans La fille invisible, elles racontent une histoire toute simple, émouvante, qui reste imprimée longtemps dans la mémoire.

 

La BD commence par la rencontre entre une journaliste et un médecin spécialisé dans les "troubles du comportement alimentaire". Celui-ci décrit en détails à son interlocutrice les symptômes de l'anorexie, et la manière dont on la soigne aujourd'hui. En parallèle de cet entretien, on suit une année scolaire avec une lycéenne, Flavie. Quelques mois qui correspondent à une descente aux enfers pour l'adolescente. Elle se déteste ("Je suis un désastre naturel ambulant"), rêve d'être une autre... Un régime, voilà la solution à tous ses problèmes. Le temps des grandes vacances, elle perd beaucoup de poids. A la rentrée, ses copines la qualifient d' "ana".  Ça veut dire quoi, ça ? 

Flavie a de la chance, car ses parents remarquent son mal-être et l'emmènent rapidement chez un médecin. Elle est donc très entourée, même si le chemin vers la guérison est long et douloureux. A la lecture, les événements semblent s'enchaîner très vite, alors que le récit dure une année entière. De toute façon, pas besoin de dizaines de pages pour rendre sensible la souffrance de Flavie : les dessins de Julie Rocheleau atteignent parfaitement cet objectif. Visages dissimulés, silhouettes anguleuses, pièces plongées dans l'ombre: tout cela crée une fragilité autour de Flavie. Du début à la fin, on perçoit les choses par son regard trouble et incertain, en alternance avec le discours informatif du médecin.

Pour cet album, la scénariste Emilie Villeneuve a collaboré avec un spécialiste des troubles alimentaires. On y trouve donc des termes médicaux, des tournures parfois un peu lourdes mais qui ont le mérite d'illustrer et de compléter la dimension émotive de l'histoire de Flavie. Si la BD s'achève sur une note optimiste, elle reste réaliste et crédible jusqu'au bout. Pas de happy ending, plutôt une envie de vivre qui se reconstruit, pas à pas

Source: http://livres.ados.fr/emilie-villeneuve/livres/La-fille-invisible/-la-fille-invisible-l-anorexie-en-bd.html

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Bibliothèque