Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 10:47

 

LE PLUS. Dans le monde de la mode, la maigreur est la norme. Mais en dépit de campagnes choc pour alerter l'opinion, les marques continuent de véhiculer une image déformée de la beauté féminine. Cela choque-t-il encore vraiment ?

 

SOURCE :http://leplus.nouvelobs.com/contribution/200348;fashion-week-la-maigreur-des-filles-ne-choque-meme-plus.html

 

12 février 2007. Lors de la 55ème édition de la Pasarela Cibeles, un des plus grands rendez-vous de la mode espagnole, l'Espagne devient le premier pays à interdire de défilés les mannequins dont l'indice de masse corporelle est trop bas. On assiste à une première. Les mannequins sont pesés par des médecins. Choc : la veille des défilés on refuse publiquement à cinq mannequins "trop maigres" le droit de défiler.

 

24 Septembre 2007. Une campagne publicitaire choc menée par Oliviero Toscani contre l'anorexie, a pour objectif la sensibilisation et l’alerte quant à cette maladie si complexe – du moins, c'est ce qu'on a prétendu.

 

Le mannequin Isabelle Caro, atteinte depuis des années d’anorexie, joue un rôle primordial en apportant des témoignages poignants sincères. La campagne  fait son effet : reprise dans les médias, elle suscite des débats et permet la vulgarisation des différentes composantes de la maladie.

5 février 2011. Zara dévoile sa campagne printemps/été 2011. Quelques mois passent… Les morts de l’anorexie ne font plus vraiment effet sur le grand public. Par habitude, peut être, de voir des femmes si minces qu'elles ne ressemblent même plus à des femmes.

 

Le personnage androgyne devient l’égérie d’une saison.

 

zara

 Collection printemps-été 2011 - Zara cc

 

5 octobre 2011. Fashion week à Paris. On se presse, on court, on galope pour ne rater aucun défilé. Les lieux changent, de plus en plus originaux, beaux, magiques, pour séduire ou faire rêver les journalistes fashion. Les tapis rouges embrassent les foulées des fashionistas de toutes origines.

 

Elles se ressemblent toutes. Elles sont belles. Elles sont splendides et merveilleuses.

 

Leur maigreur ne choque plus. Elle fait partie intégrante des caractéristiques occidentales de la beauté féminine, transmises mais surtout inventées et imposées par les médias, les campagnes et les acteurs de ce monde. Un monde qui ne reflète en rien la réalité des femmes et de leurs beautés.

 

Tant que ces dictateurs du monde de la mode auront l’emprise sur les images que nous percevons, les combats et luttes qui ont mené les femmes anorexiques à la mort n’auront aucun sens.

 

julia_frakes_5247341.jpg

 

Sur cette photo Julia Frakes "It girl" chouchoute de la mode et des créateurs.

Mais non la maigreur n'est pas à la mode, mais non on se fait des idées...

 

 

J'aime cet article qui dit la vérité, la réalité. Reste la dernière phrase maladroite, mais après ce n'est pas faux, on nous répète que pour guérir il faut prendre des kilos alors que la maigreur est la norme féminine en vigueur....Mais ce dicktat fait du mal à une grande majorité des femmes, et maintenant même les hommes commencent à le subir.

 

Ce qui me choque ce sont certains commentaires de l'article

 

"Au lieu de brâmer contre une centaine de filles qui se privent de nourriture, vous feriez de vous inquiéter des deux milliards d'hommes, de femmes et d'enfants qui s'empiffrent de sucre, sel, viandes et saloperies diverses. Votre indignation est aberrante, cette maladie étant statistiquement rarissime. Inutile donc de sortir les clairons. Il y a des batailles médicales autrement plus dramatiques"

Donc si on part du même principe il ne faut pas non plus s'intéresser aux maladies orphelines qui ne concernent que peu de monde?

 

"Le coup de clairon contre les mannequins rachitiques n'a aucun sens. Il concerne probablement, à vue de nez, 0,0001 de la population mondiale. Les vrais maigres, ceux qui crèvent de faim faute de pouvoir se nourrir, sont en zones de guerre ou survivent en territoires ravagés par la sécheresse. Eux voudraient bien pouvoir remplir leur frigidaire, mais ils n'en ont pas, ni rien."

Personnellement, je pense qu'on peut mener plusieurs batailles en même temps. Mais j'ai remarqué que dès qu'on aborde l'anorexie, les gens aiment vous dire "mais tu as pensé aux millions de gens qui meurent de faim?". Outre le fait que l'anorexie est une maladie, est-ce que si je mange résoudra la famine dans la corne de l'Afrique? Non.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Revue de presse