Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 13:34

Voilà un bon mois que je me dis tous les jours, il faut que j’écrive un post pour donner les dernières nouvelles. Mais voilà le courage n’est pas toujours au rendez-vous. Par ailleurs les derniers préparatifs couplés à la fatigue font que j’ai plus tendance à m’affaler dans mon lit devant une bonne série qu’ouvrir mon Word pour taper quelques mots.

J’arrive donc dans mon 9 ème mois (soit 8 mois de grossesse…leur calcul est bizarre j’avoue)  la date officielle d’accouchement est fixée pour le 10 septembre 2010, mais la médecine considère qu’on est à terme tout au long du dernier mois. J’espère que ma petite crevette aura la bonne idée de sortir un peu en avance parce que ça devient long et pénible.  Et même si l’accouchement m’angoisse et me stresse, j’ai hâte d’en avoir terminé pour retrouver toute ma mobilité, pour me remuscler (la grossesse est une horreur pour le corps je trouve) et retrouver une silhouette qui me permettra de me regarder sans dégoût dans le miroir (je fuis littéralement les miroirs ces derniers temps).

____lovely_by_CrimmsonMoon.jpg

Le corps se prépare peu à peu à l’accouchement, l’utérus descend, bébé va dans le bassin…et j’ai sacrément mal au dos si bien que j’ai du mal de marcher et que le moindre mouvement m’arrache des soupirs. Les gestes les plus simples de tous les jours deviennent un calvaire. Vive les claquettes et les tongs, parce que pour accéder à mes pieds, ça demande une gymnastique et des efforts intensifs. Les nuits deviennent difficiles, dur de trouver une position confortable.

 Sinon mi-juillet j’ai passé ma dernière échographie. Tout allait parfaitement bien. Bébé a poussé d’un coup et grandit harmonieusement, elle a même des cheveux. Comme quoi la sage-femme s’était vraiment plantée en me prétextant mi juin que ma fille était trop petite.

Après j’en discutais avec ma sœur, mon neveu qui est maintenant un grand gaillard toisant le 1,80 faisait 47 cm à la naissance…comme quoi ! 

Tous les achats sont terminés. Il ne reste plus qu’à installer le coin bébé dans ma chambre. Normalement ça sera bon pour la fin de la semaine prochaine. Ca demande de la réorganisation, du rachat de meuble, de mettre mes bibliothèques dans le couloir pour avoir de la place pour le lit de bébé. Une pièce supplémentaire à la maison aurait été la bienvenue, mais bon on fait avec ce qu’on a.

7_mois.gif

Normalement à partir de mi-août j’ai mes cours de préparation à l’accouchement qui sont cumulés sur deux semaines avec certains jours des cours le matin et l’après-midi. La dernière fois que j’ai vu la psychiatre de la maternité, elle a halluciné que mes cours soient aussi tardifs, normalement on aurait dû me les mettre un bon mois avant. J’avoue que je ne suis pas certaine de pouvoir assister à tous quand je vois mes difficultés pour me déplacer. Aller chez mon kiné à 10 minutes de chez moi, ça me met déjà sur les genoux, alors courir de cours en cours ça va le faire moyen  surtout si mon dos continue à me faire souffrir de cette façon.

Enfin cours ou pas cours, c’est inévitable, bébé sortira. J’en discutais avec une amie qui a fait un déni de grossesse l’année dernière, elle s’est rendue compte qu’elle était enceinte en août pour accoucher en septembre, elle n’a pas eu les fameux cours, les sages-femmes ont eu largement le temps de lui expliquer la fameuse technique de respiration durant les longues heures de travail, et puis ensuite du moment qu’on a à la péridurale, on a juste à écouter les sages-femmes pour savoir quand pousser.

Voilà donc pour les dernières nouvelles, et je dis vivement la fin !

1278451515453.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Carnet de route