Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 23:40

Aujourd’hui on m’a parlé d’une émission sur les TCA diffusée lundi sur France 4. Comme vous le savez, je ne suis plus une grande fan de ce genre d’émissions pour diverses raisons. Mais là j’étais curieuse de savoir ce qu’une émission du service public pouvait donner.

 

Merci le replay, j’ai pu tranquillement regarder le reportage tout en  zappant le second reportage en parallèle qui ne m’intéressait pas du tout.

 

Durant le reportage on a pu suivre Jade, 15 ans pour 38 kilos (oui ça on nous l’a répété je ne sais combien de fois…) anorexique depuis 3 ans. Le déni de la maladie est encore assez ancré, ses parents ne savent plus quoi faire pour l’aider. Comme sa mère le dit si bien « on a tout essayé, rien n’a marché mais on ne baisse pas les bras ».

 

Pour une fois le reportage n’est pas voyeuriste. On ne suit pas le quotidien d’anorexique de Jade. Non on s’intéresse cette fois ci à une autre facette de la maladie.

 

Au début du reportage l’animatrice se rend chez la jeune fille et ses parents pour faire un état des lieux et discuter aussi bien avec la malade qu’avec ses parents. On se rend compte que l’animatrice connait ou a été bien briefé sur les TCA. J’ai en tout cas aimé sa douceur et j’ai senti pour une fois une réelle envie d’aider et non pas de faire de l’audience.

 

Après avoir discuté avec Jade, l’animatrice a discuté avec ses parents. La mère  a bien insisté sur le fait que l’anorexie est une maladie, que ce n’est pas un régime où l’on mange une pomme par jour pour devenir canon comme les mannequins. Ensuite l’animatrice est allée à la rencontre de la psychologue de Jade pour en savoir plus, cette dernière a avoué tout simplement son impuissance à aider la jeune fille.

 

Puis elle a emmené Jade à Paris dans l’association de la note bleue où elle a pu rencontrer une brochette de spécialistes pour l’aider : psychiatre, psychomotricienne, diététicienne. Des spécialistes qui ne l’ont pas prise de haut, des spécialistes qui l’ont respecté en tant qu’être humain.

 

anorexie.jpg

Oui parce qu’où Jade est suivi habituellement c’est tout le contraire si elle perd du poids, elle sera hospitalisée de force en isolement pour les fêtes de fin d’année. J’adore toujours autant les traitements inhumains pour soigner l’anorexie en France. Comme si on ne se sentait déjà pas suffisamment seule et malheureuse avec la maladie, on veut nous guérir par le chantage et l’isolement…Heureusement à la Note bleue ce n’est pas le même discours et on nous montre bien qu’un autre chemin de guérison est possible. Le problème c’est que si on n’est pas dans une grande ville on n’a pas accès aux mêmes soins.

 

L’émission était positive. Jade a repris espoir. Enfin c’est ce qu’on nous dit. Elle a pu rencontrer des ex anorexiques qui lui ont dit que la guérison était possible…enfin ce qui est dommage c’est qu’on n’a pas su combien de temps ces filles guéries ont mis pour aller mieux. (Je sais je suis chiante) C’est bien de donner de l’espoir, je suis pour mais il ne faut pas oublier de préciser malgré tout que guérir de l’anorexie prend du temps surtout quand on est passée dans la chronicité (au-delà de 3 années de maladie) parce qu’il ne faut pas donner un faux espoir qui se transformera en découragement. Après on n’assiste pas à toute la discussion donc peut-être que les guéries lui ont dit que guérir peut prendre du temps.

 

Malgré les quelques défauts et maladresses du reportage je l’ai bien aimé car pour une fois on nous a montré du positif et on ne s’est pas servi de la malade uniquement pour l’audience, on lui a ouvert des portes chez des spécialistes qu’elle n’aurait pas pu avoir sans passer à la télé. On a vu aussi vraiment à quelque point la maladie est omniprésente et s’impose en tyran. Que même toute la volonté du monde ne suffit pas pour guérir parce que tant que la peur de grossir est plus forte que l’envie de guérir on est coincée avec cette foutue anorexie.

 

Bref je suis contente, il y a quand même du progrès dans la télévision française : cette émission présente enfin l’anorexie comme une véritable maladie.

 

Pour le replay c'est ici http://www.pluzz.fr/ca-va-mieux-en-le-disant-2011-12-19-22h15.html 

Si le lien ne marche pas c'est l'émission "ca va mieu en le disant" du 19 décembre à 22h15

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Emissions télé - reportages - films