Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 22:24

Je ne sais plus exactement quand je me suis lancée dans l’aventure du blog…probablement fin 2004. Je ne trouvais plus vraiment ma place sur les forums, j’avais pris du poids durant l’été à cause d’une nouvelle venue prénommée compulsion, je pense aussi que j’avais besoin d’extérioriser ce que je vivais car je n’avais personne à qui en parler.

 

Je n’ai jamais accroché avec les psychothérapies. Je n’ai jamais su quoi dire alors je parlais de tout sauf de ce qui me préoccupait. J’ai toujours eu l’impression d’y perdre mon temps. Et puis j’ai ce besoin d’avoir un retour, parler dans le vide très peu pour moi.

 

Il est difficile aussi de trouver des personnes dans son entourage avec lesquelles on peut parler librement sans être jugées.

 

Je pense aussi que je voulais montrer la réalité de l’anorexie, en parler sans concession et aussi dénoncer un peu le mouvement pro-ana qui commençait à faire parler de lui parce que non l’anorexie ce sont des souffrances, pas un mode de vie.

 

Un jour j’ai donc  décidé de créer mon blog. J’ai débuté sur skyblog, certainement parce que c’était le premier résultat que j’ai dû obtenir dans Google  en cherchant un hébergeur de blog et puis en tant que néophyte c’était facile d’utilisation. Je me souviens que j’avais pris le pseudo de Lyla42.

 

Lyla car je suis une grande fan de l’odeur des fleurs de cet arbre qui me rappelle de merveilleux souvenirs d’enfance.

 

42 car ça a toujours était mon poids dit idéal et mon objectif à ce moment-là.

 

600px-US_42.svg.png

J’ai commencé à parler de mon quotidien, de mes états d’âmes, à mettre des extraits de livres, des citations, des articles de presse. Si bien que courant 2005 j’ai déménagé sur overblog pour avoir un blog un peu plus élaboré.

 

J’ai alors pris le pseudo d’Eixerona, soit anorexie à l’envers, et en titre « Anorexie, boulimie : Bienvenue dans la bouche de l’enfer », qui est en partie un gros hommage à la série Buffy contre les vampires qui a berçait mon adolescence.

 

Je crois que j’ai été surprise du nombre de personne qui ont commencé à me suivre (Bon c’est certain ce n’est pas un nombre impressionnant comme les blogs mode, mais en ce moment je suis toujours entre 400 et 500 visiteurs par jour). J’ai tout de suite appréciée l’interactivité du blog grâce aux commentaires. Des fois les lecteurs, lectrices peuvent donner des pistes, faire réfléchir autrement ou juste apporter un peu de soutien.


close_your_eyes_by_popoks-d4e3dsm.jpg


Bien entendu on ne peut pas plaire à tout le monde et grâce l’anonymat d’Internet il est très facile pour les gens qui n’aiment pas de le dire haut et fort. A mes débuts j’ai été déroutée par la méchanceté de certains commentaires. Il y a des personnes qui sont capables de vous suivre pendant des mois juste pour pourrir votre blog et vous atteindre (Je connais beaucoup de personnes qui ont fermées leur blog à cause de ça). Ça m’a fait mal cette méchanceté et cette agressivité gratuite. Ça m’a révolté et mise en colère. Mais il a toujours été hors de question d’arrêter d’écrire parce que quelques crétins prenaient un malin plaisir à me critiquer. Non j’ai fait le contraire, je me suis endurcie et j’ai surtout modéré les commentaires. Bizarrement du moment qu’il y a une modération, il y a moins de rageux, mais il y en encore un peu.


Selon les années j’ai plus ou moins écrit. Au début j’écrivais quotidiennement, voire plusieurs fois par jour. J’avais ce besoin d’extérioriser, de dire tout ce que j’avais sur le cœur, de me vider de ce qui me bouffait. Et puis  après j’ai été moins régulière. Quand on a fait le tour de la question on n’a plus rien à dire, enfin si mais on se répète. Alors il faut attendre d’avancer et d’avoir du recul pour écrire à nouveau. Il y a eu aussi cette période où je ne voulais plus de l’anorexie dans ma vie alors logiquement j’ai mis de côté mon blog.


Malgré tout j’ai toujours tenu à maintenir mon blog en vie. D’une part c’est une partie de ma vie, et des heures de « travail ». D’autre part par respect je crois pour ceux qui me suivent, parce que voilà si une série s’arrête en milieu de saison et n’a pas de fin je me sens frustrée et je pense que ça ferait pareil à mes lecteurs si du jour au lendemain j’avais effacé mon blog (Paradoxalement ça ne m’a pas gêné d’effacer mes autres blogs, dont l’officiel).


Début 2010 j’ai découvert que j’étais enceinte. Comme on parle très peu du sujet anorexie/grossesse, j’ai trouvé qu’il était intéressant de poursuivre mon travail d’écriture et de partager mon expérience. Et puis j’avais aussi besoin d’extérioriser un peu aussi. Mon blog a alors repris un peu un second souffle.

 

enceinte.jpg

Mon blog m’aura aidé aussi à me rendre compte du chemin que j’ai parcouru. Enfin ce n’est pas le blog en lui-même, ce sont vos commentaires. J’avais bien remarqué quelques améliorations sur mon état, mais bon rien de flagrant à part la dépression qui a disparu à la naissance de ma fille je jugeais que l’anorexie restait. Et puis après de nombreux commentaires me félicitant de mes progrès, je me suis dit que j’avais raté quelque chose dans l’histoire. Oui même si il reste des stigmates de l’anorexie, quelques manies je vais beaucoup mieux. Selon les critères médicaux je suis guérie puisque j’ai mes règles, un poids imc normal et un comportement alimentaire normal (enfin pas plus anormal que toute femme faisant attention à sa ligne), c’est bizarre d’ailleurs que dans les critères il n’y ait pas un critère psychologique…mais rien ne m’étonne.

 

fleur_lilas.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans Mes écrits