Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 09:45

Les troubles alimentaires ne sont pas forcément une maladie d'adultes. Une récente étude longue de 14 mois réalisée en Irlande et en Angleterre a découvert 208 cas de troubles de l'alimentation précoces chez les enfants de moins de 13 ans. L'enfant le plus jeune rencontrant des problèmes avec l'alimentation était âgé de 6 ans! Boulimie et anorexie sont plutôt affaire de filles. Elles étaient 82% à en souffrir contre seulement 18% des garçons.



Cette étude est la première à mettre en évidence les troubles alimentaires chez les très jeunes. "Il est trop tôt pour dire s'il y a eu une augmentation du nombre d'enfants qui en souffrent ces dernières
années mais nous espérons que cette recherche puisse être utilisée comme base de référence pour suivre les tendances futures", a déclaré le chercheur responsable, le Dr. Dasha Nicholls. 



"Les troubles de l'alimentation de l'enfant ne sont pas rapides ni faciles à traiter. Pour une minorité de jeunes, ça peut être le début d'une maladie grave et durable, avec des taux de mortalité comparables à certaines formes de leucémie."



37% des jeunes malades souffraient d'anorexie, 1% avait plutôt tendance à la boulimie ou bien mangeait beaucoup trop (mais ce chiffre est une sous-estimation de la réalité selon les scientifiques), 19% évitaient la nourriture, sans être particulièrement préoccupés par leur poids ou leur silhouette. Pour éliminer les aliments, certains mômes prenaient des laxatifs ou se sont rendus malades.



La moitié des enfants aurait dû être admis à l'hôpital. Un an après cette étude, il a été révélé que 73% des enfants allaient mieux, 6% avaient vu leur problème empirer et 10% en étaient au même stade.



44% des enfants malades avaient un membre de la famille proche qui avait des antécédents de maladie mentale, le plus souvent l'anxiété à outrance ou la dépression.

 

Source http://www.7sur7.be/7s7/fr/1518/Sante/article/detail/1247075/2011/04/06/Anorexie-et-boulimie-trouvees-chez-des-enfants-des-l-age-de-6-ans.dhtml

 

81724970.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Eixerona - dans TCA chez les enfants