Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 15:44

Le radio-réveil retentit à 8h15. Je me lève, ouvre mon volet, sors le chien (sous peine de grognements de ma mère) et plonge dans mon bain. Avant de partir prendre le bus j’avale un mug de lait écrémé ce n’est pas le moment de s’évanouir dans les rues de Nancy.

 

J’arrive en ville à dix heures moins le quart. Assoiffée je fais une halte au Mac Doc pour prendre un coca cola zéro puis tranquillement je vais déposer un dossier de candidature pour une place de « conseillère de vente » dans une boutique de fringue de Nancy. La dite boutique n’était pas ouverte, je fais un saut dans celle d’en face et trouve plein de fringues sympa. Heureusement que je n’ai plus de sous sinon j’aurais fait chauffer une fois de plus la carte bleue. Dix heures arrivent, je dépose ma lettre puis direction le Printemps pour les photos. Arrivée au Printemps et n’ayant rdv qu’à dix heures vingt je flâne devant le rayon lunettes de soleil…et je suis ravie de voir que pour une trentaine d’euros je peux avoir les lunettes de soleil de mes rêves en catégorie 3, parce que là celles que j’ai actuellement ne sont que catégorie 2 et non ça ne va pas. J’ai les yeux hyper fragiles, je supporte mal le soleil et ces jours-ci j’accumule maux de crâne sur maux de crâne.

 

Dix heures quinze je vais tranquillement à l’espace « Shooting de star » comme ils appellent ça. Il fallait sans douter on est plusieurs à avoir rdv à la même heure tant pis je poireaute.

 

Mon tour arrive enfin, je suis toute « émotionnée »…le stress est là, mais le bon pour une fois. Un petit tour au maquillage puis séance photo.

 

Expérience intéressante et enrichissante, et je me rends compte que les mannequins ne doivent pas toujours rire car les postures à prendre ne sont pas forcement facile et la chaise sur laquelle j’étais par moment assise était tout sauf stable. C’est là que je regrette d’être si petite, car même si j’ai un rapport difficile avec mon corps le mannequinat m’aurait bien plus. Au moins j’aurais pu réaliser l’un de mes rêves de gamine avec ce shooting où les photos ressemblent à celles des magazines. Visionnage des photos mercredi à 15h30, j’ai choisi une heure où je peux emmener ma mère avec moi, qu’elle voit quand même mes photos.

 

La séance terminée je balade dans le magasin et flâne dans les rayons, fantasmant sur les vêtements qui me font envie.

 

12h10 je prends le bus du retour. Je me sens pleine de peps et prête à conquérir le monde. J’ai cette envie de croquer la vie à pleines dents, tout me semble simple et limpide d’un coup.

 

De retour à la maison mon cousin me trouve toute belle avec mon maquillage. J’avoue ne pas avoir trop d’avis sur la question, un avis objectif sur moi c’est dur. (Et puis en ce moment je complexe sur mes joues…)

 

Déjeuner agréable, je me laisse tenter par mon pêché mignon du moment de l’agneau mariné…c’est exquis…tendre et savoureux, ça font sous la langue. En dégustant ça je prends littéralement mon pieds. C’est fort rare que je ressente de telles sensations en mangeant. Bien sûr il a fallu que je termine la baguette de pain de chez Paul…

 

Après-midi à aider mon cousin à poser le carrelage, le temps est passé vite et j’ai pu dépensé mes calories…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route