Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 13:22

Quelques jours sans écrire. Trop de fatigue et trop peu de temps pour allumer l’ordinateur. Et puis rien à dire de particulier à part que je suis plus qu’épuisée…

 

 

Je suis éreintée de chez éreintée. Je me donne à fond dans les travaux de l’appartement de ma sœur, j’aide aussi sur les travaux de notre cuisine. De jours en jours la fatigue s’accumule et de ce fait je me traîne complètement vaseuse et la moindre chose m’excède. Le regard est dans le vide, la parole est pauvre. Un seul endroit où je suis bien dans mon lit, j’ai envie de dormir pendant au moins une semaine.

 

 

Mon vélo ne sert plus que de porte vêtements. Ma tension culmine à 8.

 

 

Travailler, bouger et ne pas manger assez ne font pas bon ménage. Je suppose que le poids doit chuter, aucune crise depuis presque quinze jours et alimentation très pauvre en calories.

 

 

Aujourd’hui j’ai dit non et je me suis reposée, le ménage de la maison se fera demain. Malgré tout une journée à courir : le matin passage dans un magasin de meuble avec ma sister, midi popote, cet aprem balade avec Bacchus puis j’ai emmené mon neveu chez le coiffeur. Passage à la librairie, puis à la boulangerie pour commander un gâteau pour dimanche.

 

 

 Rapide détour jusqu’à mon auto-école pour retirer mon dossier. Pour changer on me raconte des conneries, comme quoi si je retire mon dossier mon code ne sera plus valable. Je sais que c’est faux, mais même si c’était le cas je m’en fous. Je déteste cette auto-école qui prend ses clients pour des chiens et qui ne sait que les insulter ou les agresser lors des heures de conduites.

 

 

Mon dossier en mains, je pars pour la nouvelle auto-école qui s’est ouverte près de chez moi. Et là j’apprends qu’un transfert n’est pas si facile car la nouvelle auto-école n’obtiendra pas pour moi de place de permis. Bref je suis dans la merde. Mais non je ne retournerais pas à plat ventre chez les autres, je préfère me passer du permis. J’ai suivi le conseil de ma mère, changer d’auto-école puisque je n’arrivais plus à y aller ne supportant plus me faire rabaisser durant les heures de conduites. J’ai pris mon courage à deux mains pour y aller et finalement ça me fout dans une merde indescriptible. Ca me ruine le moral…

 

 

Mal dans ma tête, le moral dans les chaussettes je me suis mise à faire du tri dans ma chambre : jeter l’inutile et le superflu, se débarrasser des éléments de ce passé que j’ai raté. Deux sacs de 50 litres remplis à ras bord.

 

 

Début de soirée, départ pour Auchan. Trop de monde dans le magasin, je suffoque, je panique, j’angoisse. Envie de m’enfuir en courant.  Malgré tout quelques fous rire avec ma mère qui me font un grand bien.

 

 

Soirée Pierrade pour l’anniversaire de mon neveu…déjà 11 ans. Pas de crise, je me suis seulement un peu lâchée…rien de grave des amandes, de la salade et des champignons, un peu d’ananas, de l’alcool, pain et fromage…et du Paris-Brest. L’avantage des gâteaux à la crème c’est que ça se vomit bien. Je ne comptais pas en avaler, mais voilà avec l’alcool la petite  voix de l’anorexie s’affaiblie, alors la voix de la raison se laisse aller…je me régale d’un peu trop de ce Paris-brest qui me tombe sur l’estomac. Passage par ma chambre et ma poubelle. Je dis au revoir à jamais au Paris-Brest. Même goût aller/retour…ça me dégoûte je crois que je n’en mangerais plus jamais de ma vie. Le pire reste quand le goût salé se mélange au sucré…

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route