Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 13:54

Les adeptes des magazines minceur ont plus de troubles alimentaires

Paris, le 03/01/07. LJS.com

 

Peut-on affirmer que les magazines spécialisés dans les régimes ont leur part de responsabilité dans la survenue de troubles alimentaires chez les jeunes filles qui désirent trop ardemment maigrir ? Apparemment oui. En tout cas si l’on en croit les conclusions d’une étude publiée dans la revue Pediatrics qui révèlent que plus une adolescente lit des articles traitant de nutrition et de poids, plus elle risque de souffrir de troubles du comportement alimentaire plus tard.

 

Patricia Van Den Berg et ses collaborateurs de l’université du Minnesota (Minneapolis, Etats-Unis) ont cherché à savoir quelle pouvait être l’influence des magazines délivrant des conseils diététiques et des méthodes pour perdre du poids sur la santé physique et mentale des adolescents. Les chercheurs se sont intéressés à l’alimentation, aux activités, au poids, à la taille… d’un groupe de 2516 collégiens composé de 55% des filles et de 45% des garçons, qu’ils ont rencontré à deux reprises, en 1999 puis en 2004.

 

Résultats : la lecture d’articles sur la diététique est bien un facteur de prédiction de la survenue de troubles du comportement alimentaire. Les filles qui s’y intéressent dès le collège ont, 5 ans plus tard, trois fois plus de risque d’avoir recours au vomissement ou aux laxatifs, et deux fois plus de risque de jeûner ou de fumer des cigarettes pour maigrir. En revanche, il semble que leur poids ou l’importance qu’elles donnaient à leurs kilos lorsqu’elles ont commencé à avoir ce type de lecture est sans lien avec leurs troubles alimentaires ultérieurs.

 

En ce qui concerne les garçons, ils sont seulement 14% à lire ce genre d’articles contre 44% des filles. Malgré tout, aucun d’entre eux n’avait de troubles du comportement alimentaire après 5 ans.

Pour les chercheurs, il est important d’éviter le plus possible que les filles soient exposées aux messages des médias valorisant la minceur. Ils encouragent les parents à aider les jeunes à décrypter ces messages et surtout à relativiser leur importance.

 

Véronique Molénat

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Revue de presse