Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 10:17

Lundi 8h du matin, mon réveil retentit. Ah déjà ! J’attrape mon téléphone portable pour prendre rendez-vous chez mon médecin. Rdv fixé à 10h45. Je remets mon réveil à sonner une heure plus tard et je redors. Nouvelle sonnerie de réveil, ah déjà ! le temps passe bien vite pour une fois je dormais bien. Je traîne au lit mais finis par me lever. Direction la salle de bain pour me laver et m’habiller, puis direction le médecin lecteur MP3 sur les oreilles pour mon ¼ heure de marche, je ne prends même pas la peine de boire mon lait chaud avant de partir.

 

Rdv nickel chez le médecin.

 

« Vous mangez bien ».

 

« Ben en fait j’essaie surtout de manger le moins possible » Autant être franche, non ?

 

Je dis à ma doc que je commence à voir les effets de mon médicament pour la thyroïde : moins de fatigue, pas de prise de 2 kilos suite à une crise. Je lui demande si je pourrais avoir des somnifères rien que quelques jours car j’en ai quand même besoin.

 

Sur le chemin du retour je passe à la libraire, non pour une fois je n’achète pas Closer, les magazines people commencent à me saouler. Je me contente d’un mag féminin et d’un hors série sur une série télé.

 

Une fois à la maison, je fais un plat de pâtes pour le repas.

 

Je finis par avaler une pomme et mon lait écrémé durant le déjeuner. Puis discrètement à la cuisine je me goinfre de pâtes. Maman arrive et me fait les gros yeux, elle a raison, mais sur le coup ça m’énerve de ne pas pouvoir terminer ce que j’avais commencé…

 

Je monte dans ma chambre. Pas question de garder cette crise surtout que les pâtes ça rentre aussi bien que ça ressort. Je ferme ma porte à clé, et hop vomito dans un sac poubelle.

 

Maman finit par monter.

 

« J’espère que tu vomis pas »

 

« Ben si »

 

Elle essaie d’ouvrir.

 

« Tu vas faire un malaise »

 

« On fait pas de malaise en vomissant, et si je t’ouvre tu vas m’empêcher de terminer »

 

Elle me rétorque que le vomi la ferait vomir… J’essaie de continuer mon vomito, mais voilà avec l’intervention de ma mère, je suis toute tendue…Je finis quand même par terminer.

 

Je remballe tout, je me rince la bouche, passe voir ma mère dans sa chambre

 

« Tu m’énerves » me dit-elle

 

« Chacun réagit à sa manière »…Je me sens de mauvaise fois en disant cela…

 

Aprem ménage, il faut que la maison soit nette pour le ‘pot’ après l’enterrement mercredi, et pis ça m’occupe l’esprit…

 

Fin d’après-midi petite séance de vélo devant un épisode de Frères Scott…ça fait du bien de pouvoir reprendre mon rythme de croisière niveau sport.

 

Soirée flunch et Auchan, auparavant on passe au funérarium…j’y vais quand même. Ca fait bizarre de voir ma grand-mère couchée dans son cercueil, on dirait presque qu’elle dort.

 

On ne reste que cinq minutes avec ma mère, puis en ressortant je tombe sur ma cousine et sa maman. Nos mères blablatent, ah les cancans de St Nic…hi hi…

 

Je retourne voir Mamie avec ma cousine. Par curiosité je touche la main de ma grand-mère…toute froide…ça me fait penser au poulet lorsque je le sors du frigo (j’adore comment notre cerveau fait des associations d’idées). Ma petite couz fait un bisou à notre mamie, je le trouve bien courageuse.

 

On ressort et on discute. Puis vient l’heure de se séparer, maman et moi devons aller en courses. Pour un fois au Flunch, je ne sais pas trop quoi dire à ma mère…à part que ceux qui ont maquillé Mamie ne ce sont pas foulés…au prix où on les paye, le boulot devrait être parfait…Ah ce propos ça me dépasse combien mourir coûte cher !

 

Je demande à maman si on peut demander de ne pas être exposée dans son cercueil…le jour où je partirais je veux pas que tout le monde vienne me mater…

 

A ce propos je me demande si les morts nous entendent. Normalement c’est totalement impossible, quand on est mort c’est le néant, on devient juste un morceau de viande. Mais bon même si je ne suis pas croyante, il y a toujours des pensées judéo-chrétiennes qui persistent…

 

Passons au chapitre des courses…je persiste, reprends des desserts au soja et des galettes de riz, en espérant ne pas tout avaler d’un coup. Je craque pour un kit de mèches avec bonnet pour éclaircir ma chevelure.

 

A la caisse je me fais caler sur le poids de mon sachet de pommes…je suis honnête mais quand je peux profiter du système je me gêne pas, alors vu le prix des pommes on va dire que je soulève un peu le sachet pour payer un peu moins cher (ils ont cas mettre du monde pour peser après tout)  Bon là manque de chance je me suis faite avoir. Le surveillant est allé repeser les pommes tant pis. On ne peut rien me dire de toute manière, je n’ai rien volé de manière concrète.

 

Quand ma mère et moi repartons vers la voiture, le surveillant nous suit jusqu’à la porte du magasin des fois que je sois une grande voleuse.

 

Retour à la maison, après avoir vider le coffre et tout ranger je me lance dans mes mèches. Je demande à Maman de me les tirer, ça va plus vite. Le résultat n’est pas trop mal, je pensais que les mèches seraient plus blondes, mais c’est vrai qu’actuellement mes cheveux sont foncés. Enfin ça éclaircit ma chevelure, ça fait moins triste.

Pour ceux et celles qui me suivent aussi sur Canalblog pour le moment ça déconne...

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route