Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 11:34

Deux top-models en guerre contre la maigreur

Tyra Banks : « vous trouvez vraiment que je suis grosse ? »

L’ex-top-model a pris 14 kilos et refuse de voir ses 73 kilos comme un défaut. Lorsque les magazines américains la traitent de « grosse », Tyra passe à l’attaque

En photo d’elle en maillot de bain et une intervention télévisée dans son émission, Tyra Banks est devenue la nouvelle pasionaria des rondes américains. Très énervée par les critiques, l’ex-top-model est montée sur au créneau il y a dix jours. Traitée de « grosse » et de « laide » par plusieurs magazines américains à cause de ses 14 kilos « en trop », Tyra superstar aux Etats-Unis grâce à America’s next top-model où elle juge des capacités de jolies filles à faire ce métier, s’est offert le luxe de répondre à ses détracteurs sur le plateau de son talk-show.

A 33 ans, elle veut assumer librement ses rondeurs et se dit horrifiée par les photos parues dans la presse qui, selon elle, ont été prises sous un angle volontairement disgracieux. Face aux caméras, elle apparaît dans le même maillot que sur la plage australienne où elle a passé les fêtes de fin d’année. « Les gens ont l’habitude de me voir dans des poses de pin-up, les bras en l’air et le ventre plat. Pour toutes les femmes comme moi que vous croisez dans la rue, pour toutes celles dont vous vous moquez, je veux dire que je suis fière de ce que ma mère m’a transmis car je me sens forte. S’il faut se priver de nourriture pour être belle et bien dans sa peau, je veux dire autre chose : poses nos grosses fesses sur ces diktats ! » L’ex-rivale de Naomi Campbell a décidé de ne pas se laisser faire. Elle se « trouve belle » comme elle est. « Oui je fais 73 kilos, mais ça me va bien. Quand j’étais mince, je me privais. Je me sens beaucoup mieux aujourd’hui », déclare-t-elle dans le magazine People. Aux Etats-Unis, ses déclarations ont fait l’effet d’une bombe. Les messages de soutien pleuvent sur le site de la star. Au pays des excès où de plus en plus de femmes sont obèses et où de plus en plus de star affichent une maigreur quasi anorexique, le vœu de Tyra de respecter les femmes bien en chair arrive comme une bouffée d’air.

 

Natalia Vodianova : « Cette année, ça va trop loin… »

Le top russe, égérie des plus grandes marques, estime que les mannequins sont impitoyables envers eux-mêmes et vont trop loin dans la privation.

 Natalia Vodianova est l’une des plus belles femmes du monde. Pourtant, le top de 24 ans a souffert dans le milieu de la mode. « Après la naissance de mon fils, je pesais encore moins qu’avant la grossesse. Je perdais mes cheveux, j’étais nerveuse et je ne m’en rendais pas compte ! Il a fallu qu’un ami docteur me mette devant la réalité… », avoue-t-elle.

 

 

Cette « réalité », c’est la pression du métier. Pour rester au top, il faut être jeune mais surtout maigre. « Jamais une agence ne vous dira : ‘Ne mange plus, vomis’, poursuit l’égérie de Calvin Klein. Ce n’est pas la peine, les mannequins sont les plus impitoyables dans l’autocontrôle. Elles savent que tout le monde veut du ‘skinny’ (squelettique, ndlr) donc elles vont très loin dans la privation. » Les tops sont ainsi devenues les reines de « l’autoprivation » et surtout de l’autodestruction. En moins d’un an, deux mannequins toutes deux nées sur le continent américain, sont mortes de s’être trop privées de manger. Natalia craint que le phénomène ne s’arrête pas la. « Cette année, c’est encore pire. J’ai été très choquée par la maigreur des mannequins. Ca va trop loin ».

 

Leïla Sorel, Closer n°87 du 12 au 18 février 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Célébrités et TCA