Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 10:29

Jacques Chirac parle de l'anorexie de sa fille

Jacques Chirac évoque pour la première fois sa fille aînée Laurence, atteinte d'anorexie mentale depuis l'âge de 15 ans, dans un livre-entretien avec Pierre Péan, "L'Inconnu de l'Elysée", dont l'hebdomadaire "Marianne" publie samedi des extraits.

"Il n'y a aucune raison de le nier... Cela a été et c'est le drame de ma vie. J'ai une fille qui était intelligente, jolie, et qui, à 15 ans, a été prise d'anorexie mentale", raconte-t-il. "Aujourd'hui, on commence à savoir traiter ces choses-là, mais à l'époque, on ne savait absolument pas comment faire".

"Elle est tombée profondément anorexique et, en vérité, n'en est jamais sortie", poursuit le chef de l'Etat évoquant sa fille quadragénaire. "Elle est surveillée vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Ma femme y va en permanence. C'est vraiment le problème de ma vie, et surtout celui de ma femme. On n'a rien pu faire", regrette-t-il.

Alors que Pierre Péan lui demande s'il éprouve un sentiment de culpabilité, il hésite. "Je ne sais pas... Peut-être que l'on n'a pas assez fait, au départ. Je ne sais pas... Peut-être aurais-je dû faire plus, psychologiquement parlant. C'est une fille très jolie, très intelligente.Pour moi, c'est vraiment un point très douloureux".

"Les cellules du cerveau ont été atteintes, elle ne peut rien faire, elle ne veut rien faire. Elle est là... On parle gentiment. On a essayé, avec des gens très gentils, de tenter de l'occuper à un semblant de travail, même non rémunéré... Mais il n'y a rien à faire".

Interrogé sur les coups de poignard politiques à côté d'une telle souffrance, il répond qu'il se "fout éperdument de Nicolas Sarkozy ou tel autre... Je me fous de beaucoup de choses".

"Je tiens à souligner que ma femme a eu ce mérite extraordinaire d'avoir toujours fait en sorte que ce problème m'affecte le moins possible au fil de mes responsabilités et ambitions successives, et elle continue à tout faire pour l'assumer entièrement", dit-il. AP

source : Associated Press le 10/02/2007 18:43

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Célébrités et TCA