Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 12:19

J’ai évoqué il y a quelques temps le suicide d’une jeune femme anorexique car elle ne supportait plus l’enfer de la maladie. Sa maman m’a demandé une faveur, de publier sur mon blog la dernière lettre de sa fille.

 

Cette lettre d’adieux m’a énormément touché, car lorsque je broie du noir, que parfois j’aimerais en finir une fois pour toute j’ai des pensées similaires.

 

Tendres pensées à sa mère et à toute sa famille

 

 

http://ninou-pour-toujours.blogspot.com/

 

 

Le 9 janvier 2007 entre 4 h et 5 h du matin:

 

 

"A ma famille et tous ceux que j'aime,

 

Je suis tellement désolée de ce que je vais faire et je sais que vous m'en voudrez énormément mais je ne vois plus d'autres solutions.

 

Je me retrouve face à un mur et ne trouve plus la force de me hisser une nouvelle fois. J'ai pourtant passé d'autres épreuves mais celle-ci est de trop.

 

Je me regarde et ne me reconnais plus. Je suis devenue une horreur, on me regarde comme un monstre, on parle de moi et ça me blesse tellement.

 

Je me sens seule même si je sais que vous êtes derrière moi mais il y a un grand vide en moi et la seule chose à laquelle je pourrais me raccrocher est mon travail mais là encore je me suis trompée. Je ne vois pas non plus d'issue dans ce travail, dans lequel, j'avais mis tant d'espoir et dans lequel je pensais m'épanouir, me stabiliser mais au lieu de ça, je m'y sens complètement inutile et tellement incapable. De plu, j'y vois beaucoup de misère et ça me détruit encore plus.

 

Mais au-delà de ça, ce qui me pousse à mettre fin à mes jours aujourd'hui c'est ce que je suis devenue aujourd'hui, ce cadavre ambulant qui ce matin ne sens quasiment même plus ses jambes, tellement elles sont maigres, ce cadavre qui fait pleurer les êtres qu'elle a de plus chers au monde dans il la voit et ça c'est insupportable car à ma moune et ma chtouille, je ne veux pas vous faire de mal, je veux que vous soyez heureuse car vous méritez tellement, de si belles femmes de coeur auxquelles j'impose cette souffrance de me voir dépérir et je sais bien que si cela continue, vous prendrez des mesures médicales. Je ne supporterais pas de me retrouver enfermée, moi qui ait ce tempérament si actif. De me retrouver en milieu hospitalier, je ne peux pas l'envisager.

 

Encore pardon pour cette dernière souffrance que je vais vous faire endurer, je m'en veux tellement de ce que je vais vous faire endurer mais sachez que je vous aime tellement et que où que je sois, quoi que l'on devienne après, je serais toujours là, quelque part près de vous à continuer à vous aimer si fort.

 

Et toi aussi papa, à qui j'en ai tellement voulu et qui a aussi tant souffert mais qui nous a aussi fait du mal, voulu ou non.

 

A tous ceux que j'ai aimé, amis, ex amis, grands-parents, tous ceux que j'aime, pardonnez-moi...

 

Nicole

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Témoignages -articles - commentaires