Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 11:44

Hier soir je m’affublais de surnoms horribles en essayant des jeans, du genre « grosse vache » au grand dam de ma mère.

 

Ce matin la balance a bien confirmé mes dires. Un poids normal, mon poids d’avant la maladie, un poids qui me donne envie de crever.

 

La solution est simple pour maigrir ne plus faire la moindre crise de boulimie, faire du sport, manger le moins possible. Bon la boulimie je peux en m’accrochant bien, il faut que j’arrête de me dire « tant pis je continue » à la moindre bouchée d’aliments ‘interdits’. Il faut aussi que je ne touche plus le pain qui est déclencheur de crise. Le sport ce sera plus dur, je ne me suis jamais sentie aussi fatiguée de ma vie. Moi qui ai pour habitude de bouger pas mal ce n’est pas facile à gérer.  Niveau nourriture si je me contente de soupe, yaourt 0%, pomme je ne peux que perdre du poids. Hors de question de m’amuser à jeûner, rien de tel pour entraîner une compulsion alimentaire

 

J’ai eu un mal fou à décoller de mon lit ce matin lorsque mon réveil a sonné, dur dur d’avoir rendez-vous à 9h chez ma psychiatre.

 

Un temps exécrable : une pluie glaciale mêlée à des bourrasques de vent. Dame solitude m’a accompagné dans le train. Comme toujours je tends l’oreille par capter quelques discussions croustillantes et puis je repars loin dans mes pensées.

 

Arrivée à la gare, je passe à la presse pour acheter un magazine féminin histoire de m’occuper un peu l’esprit dans la salle d’attente de ma psychiatre.

 

Mon rendez-vous s’est bien déroulé. J’ai dit à ma psychiatre que ma sœur ne voulait pas s’investir dans une thérapie familiale, mais que de toute manière ce n’est pas bien grave puisqu’elle déménage bientôt. Le thème du jour fût donc ma sœur, qui dixit ma psychiatre a des problèmes à prendre son indépendance…c’est vrai qu’elle a toujours vécu à la maison…et là son appartement est dans la maison…donc finalement elle ne s’éloigne pas trop.

 

On a évoqué également mon indépendance à moi. Il parait qu’inconsciemment je sois encore dépendante de ma mère. C’est bizarre car je ne le ressens pas du tout comme ça. Je vis très bien quand ma mère n’est pas à la maison, je mène ma petite vie pépère qui me rassure loin du monde. Souvent quand je ne suis pas bien je ne le dis même pas à ma mère pour ne pas l’embêter.

 

Prochain rendez-vous dans 15 jours car la semaine prochaine ma psychiatre est en vacances, ça va me fait du bien une semaine sans la voir…les rendez-vous médicaux qui s’enchaînent c’est crevant !

 

Avant de prendre un bus pour rentrer plus tôt à la maison j’ai fait un détour par un magasin de jeux vidéo. J’ai revendu deux jeux Nintendo DS et j’ai pu en racheter un neuf à 9.99 euros grâce à une super promo : 30 euros en moins sur le jeu si on en revendait deux.

 

10h10 j’ai mon bus de justesse. C’est étrange mais je n’aime pas prendre le bus, mais je n’avais pas envie de poireauter à Nancy. J’ai somnolé tout le long du trajet, je n’avais qu’une envie être au chaud au fond de mon lit, ce que je vais faire d’ailleurs.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route