Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 10:35

Ce soir l’angoisse est omniprésente et me submerge. Ma gorge se contracte, mon cœur palpite. Crise d’angoisse. Mon chien l’a senti lui aussi, il est venu tout contre moi pour me réconforter.

 

Non ce n’est pas le dîner au restaurant qui m’inquiète. Non, c’est mon avenir…

 

Depuis que ma psychiatre m’a interrogé sur ce sujet, ça me travaille car je n’ai pas la moindre idée de ce que je veux faire de ma vie. Je me rends seulement compte que les années passent et que je patauge toujours dans ma jeune vie d’adulte.

 

Et puis suis-je encore capable d’entreprendre quelque chose ? Le corps est à bout, le cerveau n’est plus toujours très coopératif.

 

Un projet émerge de temps à autre durant mes douces périodes d’euphories puis il sombre quelques instants après lorsque Dame dépression refait son entrée.

 

J’ai cette impression de marcher sur des œufs.

 

Je ne me sens plus bonne à rien.

 

Il y a vraiment des moments où j’aimerais mourir car je n’aperçois plus une once d’espoir. Je suis prisonnière de mes peurs, mes angoisses, mes névroses. Etre angoissée presque en permanence est une chose épuisante.

 

Je suis à bout. J’aimerais tant pouvoir parvenir à me construire un avenir.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lyla - dans Carnet de route