Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 19:24

Fluctuation du moral. Sans prévenir je sens l’angoisse naître au fond de mon ventre et s’étendre dans tout mon corps. Pourquoi un changement si soudain, comment on passe d’un bien-être à un mal-être. Fichu inconscient, laisse moi un peu en paix.

Surveillance rapprochée de mon alimentaire, ne rien manger de solide pour éviter une compulsion alimentaire.

Extrême fatigue. Douleurs dans toutes mes articulations. Muscles fatigués. J’ignore cet épuisement. Après-midi debout à repasser. Ce soir ce sera vélo. Il faut perdre des grammes, des kilos, voir mon poids dégringoler au détriment du reste.

J’enfile mon nouveau jean pour me rendre à la presse. Je me sens boudinée. Mes cuisses sont difformes. Pourtant je vois qu’il y a de la place dans ce pantalon. Pourquoi ai-je vraiment la sensation d’être serrée ? C’est tout simplement incompréhensible. Comment une partie de mon cerveau peut-elle me faire croire de telles inepties.

Et il  a ces seins qui m’encombrent. Pourquoi ils ont gonflé d’un seul coup ? J’ai l’impression que durant une nuit on m’a mis des prothèses mammaires. Moi qui au début de l’anorexie regrettais ma poitrine maintenant qu’elle revient je n’en veux pas. Ce  n’est même pas le désir de gommer mes atouts féminins, même pas. Encore une bizarrerie.

Toujours cette fascination pour la maigreur. Les os m’hypnotisent. Je m’en fiche de savoir que les os n’attirent pas la gente masculine, je m’en fiche si la maigreur c’est laid.

Fascination sans explications. Fascination morbide. Fascination persistante.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lyla - dans Carnet de route