Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 22:36

Un samedi formidable (ironie bien sûr). Poids identique à celui d’hier. Matinée devant les séries jeunesses de France 2 jusqu’à ce que ma mère me mette en bas du lit pour emmener le chien faire ses besoins. Rien de mieux pour commencer la journée, j’en rage encore de ne pas avoir vu la fin de mon épisode.

 

 

Un bol de lait écrémé, deux clémentines et je retourne me réfugier au fond de mon lit. Finalement je n’y reste que cinq petites minutes. J’enfile mes fringues de travaux et je continue ma peinture. Je termine mon mur en teinte chocolat noir. Je suis fière de moi. Et puis c’est des calories en moins.

 

 

Déjeuner léger, déjeuner rituel : soupe, yaourt 0% et une pomme.

 

 

Début d’après midi je m’enferme dans la salle de bain pour me pomponner. Je tente d’oublier ce corps qui m’encombre, ce corps qui me répugne. Je profite du séchage de mon masque à l’argile pour écrire une longue lettre à l’une de mes amies hospitalisée actuellement pour anorexie.

 

 

15h je vais me promener avec mon chien sous le ciel gris. Par moment se lèvent des bourrasques de vent, mes cheveux volent.

 

 

Je rentre à la maison et je fais la chose que je n’aurais jamais dû faire : j’ouvre le frigo. Un reste de tarte flambée me fait les yeux doux. J’en prends un petit bout, puis un autre. Tout est avalé. Le processus de la crise est lancé. Je me prépare un café au lait bien chaud et sors les petites briochettes que personne ne veut. Je trempe et j’avale. Combien j’en avale ? Aucune idée. Je continue avec un sandwich composé d’une tranche de jambon et de deux tranches de pains de mie. J’ajoute un pain au chocolat. Je chauffe un chocolat chaud que je monte dans ma chambre avec des compotes.

 

 

Je mets en place mon vomitoire devant la télévision. J’attends un peu que l’estomac travaille puis je finis par mettre mes doigts au plus profond de la gorge et je vomis. J’en bave, je suis nulle dans cette discipline, en général je préfère ne pas manger. Mais voilà les crises j’en ai marre. Manger sans avoir faim et sans plaisir non merci. Ca fait grossir. Je ne veux pas. Vomir sa crise ne fait pas maigrir mais ça évite de grossir. Je mets un temps fou pour vomir. Mal aux dents, mal à la gorge. Je sais que c’est mauvais mais un kilo supplémentaire serait une véritable catastrophe. La chose terminée, je ferme le sac poubelle.

 

 

Pour plus de précaution j’avale des laxatifs. Ce samedi c’est la totale, c’est pathétique. Je ne peux m’en empêcher.

 

Je finirais par faire du vélo pour me dépenser le plus possible.

 

 

Soirée à nettoyer et à ranger ma chambre, tout doit être net.

 

Je ne veux qu’une chose oublier cette journée, perdre des kilos, oublier mon mal-être.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lyla - dans Carnet de route