Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 10:01

Qu’est ce qui est le plus désespérant dans ma formation ?

 

L’hypocrisie de certaines, voire leur tendance à la délation (c’est mal la délation !!), leur méthode de travail en commun qui provoque un brouhaha intense toute la journée et me donne des maux de crâne à n’en plus finir ? Ou leur niveau de discussion « Moi mon fils, il a eu la varicelle sur la langue seulement ».

 

Les exercices idiots de recopiage genre on doit refaire sur Excel un imprimé identique à celui que la formatrice nous a donné en photocopie. Non mais c’est quoi l’intérêt de la chose ?

 

Le fait que si on chope la grippe A (ou n’importe quelle maladie) et qu’on est en arrêt de travail on a une carence de 3 jours alors qu’on gagne déjà une misère ?

 

Franchement des fois, je me dis que notre société n’est pas là pour motiver les gens à travailler. Je me suis battue pour avoir ma formation, ne trouvant pas de taf. Heureusement qu’on nous avait dit qu’on aurait une période de plein emploi avec le papy-boom. Faire une formation ’ai pensé que c’était la meilleure solution…mais bon avec 400 euros par mois on va pas loin entre la cantine, les transports en commun, le forfait téléphone et toussa…pouf y reste presque plus rien.

 

Quand je pense que j’aurais pu rester tout simplement chez moi et demander le RSA.

Quoique il faut que j’aille au CCAS de ma ville, semblerait qu’on puisse avoir un complètement de RSA lorsqu’on fait une formation rémunérée.

 

En attendant heureusement que je crèche encore chez ma mère, sinon je serais bien dans la merde !

 

Dire que si je m’étais contentée de demander poliment le RMI enfin je serais tranquille, je n’aurais pas à affronter mes angoisses quotidiennement. Je ne serais pas au bord de l’explosion nerveuse parce que j’emmagasine et cultive mon stress.

 

Mes angoisses quotidiennes sont un véritable handicap. Ces temps-ci je suis à bout et franchement y a des fois où la pensée de faire un abus de cachets me passe par la tête parce que je n’en peux plus.

 

Certes j’ai deux bonnes amies en formation avec lesquelles je me tape des fous rires formidables.

 

Reste qu’être en permanence sous tension ce n’est pas une vie.

 

Vous savez le petit stress que vous pouvez avoir avant un examen. Moi je le ressens tous les jours de l’année puissance 100.

 

Et non la méthode coué ne fonctionne pas. Et non même si je relativise je ne déstresse pas.

 

Je suis fatiguée de devoir toujours prendre du moi-même. Souvent je n’en peux plus. Et surtout je ne vais plus tenir bien longtemps comme ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route