Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 17:34

Chose promise, chose due. Voilà donc quelques nouvelles.


En ce mois de janvier 2009, je dirais que le moral est un petit peu moins pire que ces derniers mois.


Vous allez me dire mais qu'est-ce qui c'est passé ces derniers mois ? Eh bien avec l'arrivée de l'automne et de l'hiver, je suis passée en mode dépression. La dernière fois que j'ai mis mes pieds en cours était le 13 octobre 2008. Je ne pouvais plus aller en cours, je n'en avais plus la force morale et puis le domaine du social finalement ne me correspond pas : voir des gens en difficulté ça me mine plus qu'autre chose. L'ambiance de la classe n'était pas géniale, deux clans, des garces qui critiquent dans le dos, une tension palpable. Le fait que le BTS se déroule en lycée n'a pas aidé non plus, l'ambiance lycée à 25 ans ça gave. Bref j'ai tout plaqué...une fois de plus


Ma mère m'a fait un chantage monstre pour que je reprenne les cours, me disant que je n'avais qu'à m'accrocher quelques mois. Enfin j'ai eu le même discours de la part de tout le monde autour de moi. Comme si la culpabilité de rater mes études n'étaient pas suffisantes.


Le 26 octobre je me suis totalement écroulée. Je faisais du bénévolat aux repas des ainés de ma ville, et  j'ai fini par éclater en sanglots sans la moindre raison.

Passage la semaine suivante chez le médecin avec doublage de l'AD.


Depuis le 18 novembre, j'ai repris une thérapie. Je vois ma psychiatre deux fois par semaine. Je m'entends plutôt bien avec elle. Les consultations sont totalement remboursées.  Je ne sais pas si ça m'aide réellement. Ma psy me déculpabilise notamment au niveau des études. Elle m'a dit également qu'il fallait que je m'occupe de moi.

J'ai des moments où vraiment  je ne ressens plus que du désespoir. J'ai alors envie d'aller me racheter des lames...mais pour le moment je tiens bon.


Les fêtes n'ont pas été tellement stressantes. J'avais 39 de fièvre à Noël donc l'envie de manger n'était pas là. Nouvel an j'étais toute seule. J'ai été malade durant les 15 jours des vacances et je m'en remets seulement peu à peu. Je reste pas mal épuisée au grand damne de ma mère qui ne cesse de me répéter que je ne fais rien de mes journées. En attendant, elle aussi a eu une bronchite et elle vient d'avoir aujourd'hui du prolongement au niveau arrêt de travail.


A l'heure actuelle je me sens perdue. Il me manque un but manifeste pour avancer dans la vie. J'aimerais obtenir quand même un diplôme dans une branche qui me plait. J'aimerais ne plus avoir l'impression de gâcher ma vie.

Mais les maux sont plus fort que tout : dépression, phobies diverses, TCA...

D'ailleurs en ce moment l'anorexie refait des siennes, et c'est malheureusement à mon plus grand plaisir. Je suis plus que ravie de revoir mon corps fondre peu à peu, de revoir quelques os par ci par là, de manger le moins possible.


Niveau des amours pour ceux qui me suivent depuis longtemps...j'ai revu M de temps en temps ces trois derniers mois. Et puis il m'a fait une remarque désagréable  que je n'ai pas appréciée. Je le boude depuis le 14 décembre et surtout je n'ai plus envie de vivre quelque chose avec lui. C'est le seul point positif, je ne suis plus amoureuse de lui, je peux passer à autre chose.


En tout cas, plus le temps passe plus je remarque que la médecine et les gens ne se rendent pas compte comme l'anorexie ou la boulimie sont des vraies handicaps dans la vie. Et toute la volonté du monde ne fait pas qu'on s'en sort.

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route