Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 15:56

Deux mois que je n’ai pas écrit sur ce blog. Un besoin de me couper du monde des troubles alimentaires. Un besoin de penser le moins possible à l’anorexie et à la boulimie. Un besoin de vivre autre chose.

J’ai mis en caisse tous les livres de ma bibliothèque traitant des troubles du comportement alimentaire. J’ai mis en caisse tous mes journaux intimes. Non je ne voulais plus voir ces mots : anorexie et boulimie. J’ai jeté les cassettes vidéo où j’avais enregistré des reportages sur les TCA ou des téléfilms.

Mon poids est stable. Je me suis remise plus ou moins au sport. J’ai quelques compulsions de temps à autre. Et je ne me pèse toujours pas.

En juillet pour mes jobs d’été j’ai dû faire deux visites médicales. A chaque fois j’ai refusé de connaître mon poids.  L’un des médecins m’a demandé pourquoi, je lui ai répondu qu’on pouvait très bien vivre sans connaître son poids. Ne se voir que par les chiffres de la balance c’est un mal de notre société contemporaine.

Ca fait des lustres que je n’ai pas mis mes doigts au fond de la gorge. J’ai eu quelques dérapages au niveau des laxatifs…personne n’est parfait.

Mes jobs d’été n’ont pas été des plus passionnants, mais ça m’a fait une bonne rentrée d’argent. Un mois et demi à bosser. J’ai pu me faire des plaisirs comme dévaliser les magasins de fringues, me faire des sorties sympa, m’acheter la wii et un disque dur externe. Malheureusement pour moi début août mon ordinateur a rendu l’âme. Et hop 700 euros qui s’envolent d’un coup. Tant pis.

Au niveau des amours il y a eu du changement. L’amitié améliorée que j’entretenais avec lui est terminée. Ca aura duré cinq mois, ça m’a fait un mal de chien parce que je l’aimais à la folie comme je n’avais jamais aimé personne. Je l’aimais trop je pense. Je ne le voyais qu’une fois par mois (et encore).  La dernière fois que je l’ai vu c’était début août à une fête que j’avais organisé chez moi, où je lui avais dit d’inviter ses potes. Une fiesta du tonnerre. Puis 22 jours de silence de sa part jusqu’à mon anniversaire où il a daigné m’envoyé un texto pour me souhaiter un bon anniv.

Mi août j’ai rencontré mon nouveau chéri par l’intermédiaire d’un blog. Vive la blogosphère. Je me sens bien avec lui, je me sens aimée et protégée. Et comme il habite sur Paris, les week-ends je quitte Nancy pour la capitale. Ca me fait le plus grand bien de changer d’air, de partir loin de la maison et de la famille. Ca me fait du bien de construire quelque chose ailleurs.  Et en plus sexuellement parlant je m’éclate...Ça c’est une grande avancée pour une anorexique qui rejetait le sexe il n’y a pas encore tellement de temps.

Demain c’est la rentrée des classes.  Je suis à l’agonie. Je suis paralysée par le stress. Non ma phobie scolaire elle ne daigne pas passer. Je n’ai pas fait mes rapports de stage. Je bloque. Savoir qu’à la fin de l’année j’ai un examen ça me bloque encore plus. On a beau me dire « encore un an et c’est fini », en attendant il faut que je la tienne cette foutue année, et je suis malade avant de l’avoir commencé…alors qu’est ce qu’il va se passer durant les moins d’hiver où le moral prend les voiles ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route