Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 20:59

Maintenant lorsque je vois une adolescente de 13/14 ans, tout frêle, sans formes, ça ne me donne plus envie. Non je n’ai plus envie d’avoir ce genre de corps inexistant. J’aime un peu de formes. Pas trop bien sûr…juste ce qu’il faut. J’ai malgré tout toujours cet attrait pour la finesse et la minceur. Mais la maigreur non, maintenant c’est sans moi.

Cependant je reste assez terrorisée de prendre du poids. Avec mon stage en restauration et 8h à me tenir debout, j’ai des fringales…et je culpabilise à mort. Alors que je sais bien que finalement les calories seront dépensées par l’activité. Et pis sûr du moment que je pense que j’ai  pu grossir un peu, je me sens « plus » grosse.

Mais bien entendu, il est hors de question de vérifier par la balance. C’est bien de vivre sans connaitre son poids. De ne pas être au bord des larmes parce qu’on a pris 100g, de ne pas hurler de joie parce qu’on en a perdu 200g.

Reste que ce soir je me sens bêtement répugnante. Ca ira mieux demain. Demain j’oublierais de manger.  Petit coup de blues.

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route