Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 11:07

L’anorexie et la maigreur étant un sujet d’actualité, je me baladais cette nuit sur le net et je regardais quelques blogs par ci par là.


Je suis tombée sur des photos où la fille était d’une maigreur morbide. Même si une maigreur extrême me fascine avec mes yeux d’anorexique, je trouve ça tout simplement moche. Non je n’ai plus envie d’être comme ça. Je me préfère avec mes pseudos bourrelets et mes complexes que ressembler à un juif sortant d’Awchwitz.


Ce qui me tracasse, c’est que cette fille dit se battre contre la maladie, mais ne cesse d’exhiber sa maigreur photo après photo. C’est plutôt paradoxal, non ? Montrer une photo de soi maigre pour montrer les ravages de l’anorexie à la limite, histoire de. Mais mettre des dizaines de photos en prenant des poses accentuant sa maigreur, c’est plutôt limite comme comportement. Ca fait un peu, faites ce que dit : ne tombez pas dans l’anorexie, mais ne faites pas ce que je fais : me complaire dans mon corps de maigre.


Je me rends compte que j’ai avancé ces dernières années. J’ai toujours envie de perdre du poids parce que je suis malade d’anorexie mais je n’ai plus cette envie d’atteindre un pseudo poids fétiche.


Je suis encore loin d’aller bien. Je ne mange pas normalement, c'est-à-dire que je me nourris principalement de pommes, de café, de coca light...parfois des légumes et de la salade. Je mange de temps en temps de la viande parce que j’en ai envie. J’ai régulièrement des compulsions alimentaires parce que mon corps ne supporte plus la famine, et puis oui des fois j’ai cette tendance à me remplir histoire de virer le vide qui m’envahit.


Je n’ai pu une calculette à calorie à la place du cerveau. Je ne note plus tout ce que je mange. Mais j’ai toujours cette peur de grossir.


J’arrive de temps en temps à manger en me faisant plaisir sans que ça dérive en compulsions alimentaires.


Je fais moins de sport parce que mon corps ne suit plus. Il est usé et fatigué des périodes de famines.


En fait l’anorexie ça se calme peut-être seulement avec les années avec du travail sur soi. Apprendre à lâcher prise. Apprendre à se réouvrir au monde. Apprendre à calmer ses angoisses autrement qu’en focalisant sur la nourriture et son poids. Apprendre à sortir du monde de l’anorexie : laisser tomber les livres sur les sujets, ne plus s’abreuver de la souffrance des autres malades. Apprendre à devenir égoïste et penser à soi.


Je ne pense pas que je guérirais totalement. Ca ira mieux. J’aurais probablement des périodes où la maladie réapparaitra…car en étant depuis 6 ans sur Internet, je vois que durant la vie lors de périodes difficiles la maladie réapparait. En fait, c’est un combat de toute une vie, surtout lorsque les troubles alimentaires sont chroniques.


Malgré toute la souffrance que j’ai pu ressentir et toute seule que je ressentirai, pour rien au monde si je pouvais recommencer tout à zéro j’enlèverai la maladie. La personne que je suis actuellement, et que je commence à supporter, c’est finalement grâce à tous les évènements de ma vie. Et même si tout n’est pas rose…je vis plutôt dans des nuances de gris…même si souvent j’ai l’impression que ma vie est ratée…finalement non je n’aurais rien envie de changer.
En tout cas mes avancées, ce n'est pas grave à la médecine...Sans commentaires.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Mes écrits