Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 17:04

Un beau jour du printemps 2000, je crois que c’était début mai, je me suis dit « Et si je perdais un kilo, je serais quand même mieux avec un kilo de moins. » Et c’est comme ça que j’ai décrété que je devais passer de 49 kilos à 48 kilos.

Je l’ai perdu rapidement et simplement ce kilo. J’étais aux anges. Je regardais ma silhouette partout où elle pouvait être refléter.

Puisque c’est si simple, on va passer de 48 à 47.

Je continuais à regarder mon reflet dans les vitrines, dans les voitures. Je voyais que j’étais plus mince, et puis je ‘sentais’ la graisse qui partait.

J’ai continué à faire attention à ce que je mangeais, sans trop avoir l’impression de me prendre là tête. J’ai atteint les 46 kilos l’été. Tout le monde me disait que j’étais superbe avec cette silhouette.

Et puis il y a un trou. Je ne pourrais pas dire si je continuais à me peser. Je crois que je passais pas mal d’heure devant ma classe à observer mes os qui commençaient à pointer, ça me fascinait. Mais il y avait toujours cette culotte de cheval que je détestais.

A la fin de l’année ma mère ne m’a pas laissé le choix, j’ai dû monter sur la balance devant elle : 43 kilos.

Deux jours après, elle me refait le même coup. 41 kilos.

Elle commence à crier. Moi je reste perplexe mais ils sont passés où les kilos ? Je ne comprends pas. Je ne me rends même pas compte que je ne mange pas.

Quelques semaines après j’ai atteint les 40 kilos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Mes écrits