Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 15:12

166847-939872383-boulet-H094424-L.jpgJ’étais parvenu à prendre à contrepied mes angoisses face aux cours. J’étais plutôt zen face à mes ds. J’ai obtenu des notes honorables 13,5/20 en Physique, 16/20 en Anglais et 17/20 en sociologie. De quoi me rassurer, de voir que j’ai des possibilités et des capacités.

Tout allait pour le mieux, je me suis fait une bonne copine dans ma classe. Toute la classe la laissait dans son coin. Moi je suis allée là chercher,  je déteste qu’on mette les gens de côté. Ce qui a bien déplut à mes prétendues amies du début qui depuis me cassent du sucre sur le dos.

Vendredi matin, j’ai eu les oreilles qui ont bien sifflés. A part que la fille qui me critiquait c’est fait prendre à mon propre jeu puisque ma petite cousine était là à suivre la discussion. La dite fille est devenue blême en apprenant  que T était ma cousine.

Ma cousine m’a donc fait le rapport. Mais bon j’ai décidé de laisser passer. Finalement la critiqueuse hypocrite qui se prétendait mon amie ne sait pas trop sur quel pied danser et est devenue bien plus aimable avec moi.

71559663.jpgEnfin je suis pas stupide, je m’en étais rendue compte qu’il y avait des potins sur moi qui se baladait. Paraitrait que toute la classe est au courant que je suis anorexique, je suis ravie de voir qu’ils ont une vision autre que caricaturale de l’anorexie. Enfin moi je me moque si tout le monde sait que je suis malade, c’est pas une honte d’être malade à ce que je sache.

Sinon je ne sais ce qui c’est passé…la dépression sévère m’est retombée dessus…je ne comprends rien. Ca allait plutôt bien pourquoi. Et puis d’un coup tout s’écroule. Insomnie, envie de mourir, pleurs, angoisse…

Lundi je me suis forcée à aller en cours. Je n’ai pas envie de manquer les cours. Mon bts me plait, je n’ai pas envie de foutre tout en l’air. Mais non ça n’allait pas.

Ma mère est venue me chercher  à 12H. Et rdv l’aprem chez le doc. J’ai inquiété mon médecin. Je lui ai parlé de mes idées noires…d’habitude je n’en parle pas mais là je me fais peur moi-même !

Donc mardi rdv au CMP. Entretien avec une infirmière avec remplissage d’un dossier. Maintenant il ne me reste plus qu’à attendre pour avoir un rdv psy.

Sinon là j’ai trois jours de repos donnés par le médecin. J’ai du mal de faire quelque chose de mes journées. J’en ai marre de mes périodes de dépression. D’ailleurs j’ai parlé de bipolarité avec mon doc…parce que voilà je passe de l’euphorie à la déprime, tout ça depuis 7 ans. Pas que j’ai envie d’entrer dans une case de plus, mais j’aimerais bien qu’on trouve quelque chose pour que ça aille mieux. Je suis plus que fatiguée de cet enfer, et ça qui est dangereux.

Aujourd’hui je me suis levée à midi passé, télé, internet, zappé la nourriture, mal partout…aux yeux, aux genoux, au dos, à la nuque, à l’âme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route