Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 22:00

200010448-001.jpgLes femmes dans la société postmoderne sont maintenues dans un état d’affolement. On leur répète à longueur de journées qu’elles doivent se conformer à un modèle, sous peine d’être exclues. Ce modèle, c’est celui de la femme mince, celui de la femme sans rides. Les femmes font constamment des efforts, elles se privent, sans parvenir à réaliser ce que la société réclame d’elles : transformer leur corps. Comme si le corps était une sorte de pâte à modeler, prête à se plier à n’importe quelles exigences. Ces exigences (perdre 5 kilos avant l’été pour citer un exemple banal) ont pour conséquence, lorsque les femmes n’y parviennent pas, de les précipiter dans la dévalorisation d’elles-mêmes. Elles se vouent tout à coup comme inaptes, sans volonté, incapables d’atteindre ces modèles de vie érigés en dogmes.

Ne pas y parvenir les désespère, rabaisse leur propre estime, ce qui les plonge plus loin encore dans la quête de la perfection ; et si elles ne parviennent pas, au cinquième régime de l’année, à perdre de la graisse, là, sur la cuisse, certaines envisageront la chirurgie. Au nom de quel idéal condamne-t-on ainsi les signes de la féminité ?

Dans ce domaine, tout est scandale. En particulier la manière dont chacun se rend complice de cet asservissement, de cette brutalité exercée à l’encontre de la femme : la mode et ses créateurs, parfois irresponsables, la publicité qui prétend n’être que le reflet de la société mais qui en crée les modèles, la presse féminine qui, malgré sa volonté de protéger la femme, ne sait pas toujours se démarquer de cette tyrannie. Les femmes aussi sont compliques, puisqu’elles l’acceptent.  Mais ont-elles véritablement le choix ? Trop grosses, trop ridées, trop vieilles, on ne leur laisse aucun espace de vie.

Un certain nombre d’industries bénéficient de ce culte du corps parfait. L’agro-alimentaire, avec le secteur des produits allégés, des substituts de repas, l’industrie cosmétique, les laboratoires pharmaceutiques, la chirurgie esthétique, les spas, ces endroits merveilleux où les femmes vont s’échouer, telle des baleines ayant perdu leur sens de l’orientation à cause des sonars de sous-marins. Et paradoxe suprême, toute la nouvelle industrie du « bien-être ».

La condition de la femme moderne, qui vit dans la terreur de dépasser 40 ans et de prendre 3 kilos, est indigne de notre société. Une femme maintenue dans la peur, voilà ce qu’elle construit, jour après jour, semaine après semaine. Or une personne qui a peur ne fait pas les bons choix. En infligeant à la femme la peur permanente de ne pas être comme elle le devrait, on lui enlève son libre arbitre.

 

Eliette Abécassis, Caroline Bongrand, le Corset invisible, Albin Michel

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Bibliothèque