Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 novembre 2005 7 27 /11 /novembre /2005 00:28

C'est mon père qui m'a conduite à l'hôpital. Je n'ai pas compris tout de suite qu'il m'amenait aux urgences. En me voyant arriver, la standardiste a décroché le téléphone et a dit une phrase que je n'ai pas comprise. Il y a eu une cavalcade et une voix dans un haut-parleur. Des gens s'empressaient autour de moi, m'emmenaient dans une chambre. Je me suis allongée sur un petit lit et quelqu'un l'a apporté une couverture. Quelqu'un d'autre est venu, m'a auscultée et m'a aidée à m'asseoir. Puis, il m'a tendu une canette de jus de pomme qui disait "L'oiseau bleu". J'étais apparemment censée la boire. Quand il est parti, je suis allée la vider dans le lavabo. Pourquoi est-ce que je fais ça? me suis-je demandé. Qu'est ce que j'essaie de prouver?

Cette pensée m'a perdue.

Un médecin est entré, une femme. Elle était brusque. Elle m'a dit qu'elle allait me faire hospitaliser. Je lui ai répondu qu'il fallait que je parte, que j'avais rendez-vous avec des amis pour prendre un petit déjeuner, ce qui était la stricte vérité. Je m'étais même demandé toute la matinée comment j'allais faire pour ne pas manger. Et est-ce qu'ils auraient du yaourt à 0%? J'ai demandé au médecin si je ne pouvais pas revenir plus tard. Peut-être qu'entre-temps j'arriverais à prendre suffisamment de poids pour échapper à l'hôpital. Dans les vingt-cing kilos, qui sait? J'étais soudain exténué et j'ai fermé les yeux un moment. Elle a attendu. Je me suis redressée sur le lit et lui ai demandé en souriant: "Alors? Je peux y aller?" Elle m'a dit que je ne ferais pas 100 mètres.

J'ai réfléchi une minute: elle avait peut-etre raison. Je lui ai demandé si je pouvais aller fumer une cigarette le temps de réfléchir. Elle m'a accordé cette faveur. Je suis sortie dehors en me tenant contre le mur. Il faisait trop froid pour fumer. J'ai écrasé ma cigarette, prise de vertiges. Je me suis accroupie en attendant que ça passe. J'en ai profité pour compter mes os. Ils étaient toujours là. Et puis, je me suis dit que j'étais vraiment folle. Je me suis relevée. Toujours les mêmes vertiges qui allaient et venaient. Je suis rentrée dans le bâtiment en marchant très lentement, posant mes pieds sur le sol avec précaution. Je suis allée au bureau d'accueil et j'ai signé ma feuille d'admission.

Marya Hornbacher, Piégée

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations