Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

21 novembre 2005 1 21 /11 /novembre /2005 18:59

Je me suis dit que le plus sûr était d'arrêter de manger. C'était trop dangereux de manger. De toute évidence, je ne savais pas manger. J'étais trop faible et trop lâche pour manger. Assise sur la cuvette des WC, la tête entre les mains, je priais pour que mes intestins s'arrêtent de saigner. En sortant, j'ai regardé mes fesses dans la glace. Trop grosses. J'étais sûre d'avoir pris des tonnes de kilos pendant le week-end. Je me suis à nouveau arrêtée dans une cabine pour appeler mon père. Je rentrerais tard, j'ai plein de boulot.

 

Il m'a annoncé que les égouts avaient à nouveau débordé. Il y en avait plein la cave. "Marya, tu peux m'expliquer comment ça se fait?" "J'ai eu la grippe tout le week-end. Une grippe horrible. Faut que j'y aille. Salut."

Je n'ai jamais été aussi mortifiée de ma vie. Si mon frère et sa future femme n'avaient pas été là, cela m'aurait été égal. Mais l'opinion qu'ils avaient de moi comptait énormément. Et voilà que je bouchais les canalisations, que j'inondais la cave et la salle de bains!

Heureusement, nous n'en avons parlé qu'après leur départ.

Mes parents m'on fait subir une interrogatoire en règle.

- Allez, chérie, dis-nous simplement la vérité.

- Mais c'est la vérité! Je vous le jure, j'avais la grippe!

- Mais, chérie, sans vouloir paraître grossière, c'est beaucoup de vomi pour quelqu'un qui n'a que la grippe.

- Chérie, il y avait des nouilles de la soupe que je t'avais faite.

- Ben oui! Je pensais que je digérerais la soupe, mais non! Putain, mais pourquoi personne ne veut me croire?

- Ecoute, si tu en es sûre...

Voici ce que disent les notes de mon thérapeute, cette semaine-là: "Prétend qu'elle a eu la grippe pendant le week-end. Les canalisations ont reflué. A l'air plus maigre."

Pour avoir l'air plus maigre en l'espace d'une semaine, il faut perdre du poids! Moi, je me faisais l'impression d'être un porc. La boulimie me terrifiait. Dès qu'on s'enfonce les doigts au fond du gosier, on sait très bien que quelque chose ne va pas. On sait qu'on ne se contrôle plus. Et la première chose qu'on se dit, ce n'est pas: "Je dois être contrariée. Si j'y réfléchissais calmement." Non, la première chose qu'on se dit, c'est: "Manger encore."

Marya Horbacher, Piégée

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations