Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00

A l'hôpital, comme partout ailleurs, la boulimie est considérée un cran en dessous de l'anorexie, à la fois en termes de gravite médicale et d'aura. La boulimie renvoie aux orgies de l'époque romaine alors que l'anorexie évoque les mortifications corporelles du Moyen-Age. Les boulimiques ne portent en général pas les stigmates bénis d'un corps squelettique. Leur mutilation est privée, plus secrète et plus coupable que la déclaration ouverte des anorexiques, dont la maigreur est vénérée. Il n'y a rien d'amiravle à s'enfoncer les doigts au fond du gosier. La négation de la chair, en revanche, est non seulement l'aboutissement de siècles de pensées sur la fragilité des femmes, mais l'incarnation de certains idéaux religieux et culturels.

Et pourtant, nous vivons dans une culture où la consommation est permanente et effrénée, où l'insatiabilité est quasi universelle. L'adoration du corps anorexique et la haine de la graisse, sont le signe, non pas que l'anorexie est belle ou la graisse méprisable, mais que nous sommes déchirés et que nous devons choisir notre camp.

Marya Hornbacher, Piégée 

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations