Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 19:47


1120829298.jpgOn se plaît à dire que le physique est secondaire. Il y a de nombreuses situations où se n’est pas du tout le cas. J’en ai encore eu la preuve ce matin même. Balader vous en mini short et débardeur, et vous remarquez que lors de vous engagez sur un passage pour piéton les voitures vous laissent passer plus facilement, je devrais dire ‘les hommes’ s’arrêter plus facilement pour vous laisser traverser.

La culpabilité de la compulsion d’hier s’accroche à mon moral. J’avais déjà l’envie de mettre mes doigts au fond de ma gorge pour vomir…mais non j’ai tenu bon. Je me suis accrochée malgré les nausées et je me suis défoulée comme j’ai pu sur mon vélo…mais pas trop car le genou droit est plus que douloureux.

Ce matin le réveil fût difficile, il faut que la veille j’avais forcé sur les médicaments pour oublier…

En me levant j’étais bien décidée à jeter mon argent par les fenêtres en achetant des laxatifs. Je me suis préparée plus vite…et puis non en passant devant la pharmacie je ne suis pas arrêtée. Ca ne sert à rien de se vider les intestins à part avoir une diarhée d’enfer et de bousiller le transit intestinal.

Non je me suis contentée d’acheter deux magazines à la libraire, trois carottes et une grappe de raisin au Proxi. Sur le chemin du retour j’ai croisé ma sœur, j’en ai profité pour aller voir les petits chatons puis je suis revenue chez moi grignoter un bout. Les petits minets grandissent bien. Le petit mâle est un petit fauve, et la minette est toute douce.

Le soleil étant de sortie, j’ai tenté de faire bronzette…mais j’ai dû faire vite marche arrière…froid….

675557000-copie-1.gifFin d’après-midi me voilà motivée pour faire du vélo…mais ce maudit genou proteste, j’ai mal. Je dois vite abandonnée par séance du sport pour appliquer et bander mes deux genoux. Sous la couette je finis par m’endormir à moitié. C’est bien le temps passe. Les programmes télé ne sont pas folichons. Le moral est très mauvais. Je me sens seule. Si seule. Je ne parle pas de la solitude dans le sens où personne n’est auprès de vous. Non c’est cette solitude dans laquelle on est plongée lorsqu’on ne va pas bien, lorsqu’on angoisse plus qu’on ne sourit,  celle qui fait que vous n’arrivez à rien faire, celle qui nous étouffe et nous détruit.

 

J’ai fini par retourner voir ma sœur avant le dîner. Ca me fait plaisir de voir les chatons.  Puis retour de nouveau chez  moi pour dîner en tête à tête avec la télévision.

Ce sera un samedi soir en tête à tête avec moi-même.

 

1 pomme, 1 bol de  café au lait

 

1 grappe de raisin, 1 pomme, 1 bouillon chinois

 

1 pomme, 1 mug de café au lait

 

1 bouillon chinois, salade de carottes et courgette.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route